Tous les articles de

Anthony & Noémie

Blabla, Tous

Café ou café ?

Le café, une passion pour Anthony, une envie de tous les instants !

Le café et moi, c’est une histoire qui commence relativement tard finalement… Longtemps rebuté par le café soluble de la « machine familiale » pour son côté amer bien trop marqué, j’ai finalement ajouté un peu de sucre pour faire passer les choses… Et surprise, j’ai tout de suite apprécié !

 Finalement on peut dire que je bois régulièrement du Café depuis la mi-lycée, un sacré bout de temps en soit!

Aujourd’hui même si j’ai largement réduit la dose de sucre, j’ai toujours un peu de mal avec l’amertume de certaines marques en poudre, mais au final un bon café sans ajout c’est vraiment meilleur. En plus d’être vivifiant, il procure un certain bien-être difficilement explicable, mais toujours très agréable. En général  j’essaie de restreindre ma quantité de caféine à un par demi-journée, afin d’éviter de ne pas me retrouver trop « speed » très rapidement… Comme j’aime le café bien corsé en général, les doses sont plutôt concentrées, deux dans la journée suffisent amplement !

Dosettes ? En poudre ? En grains ? L’éternelle question qui pour moi trouve sa réponse dans la « praticité ». Même si un café en poudre n’est pas aussi pur qu’un café en grains non moulus, il faut bien avouer que chacun apporte son avantage et son inconvénient. J’ai plus de facilité au jour le jour à boire du café en poudre ou directement dans une capsule qu’un café en grain à moudre… Question de temps et d’argent surtout ! Bien sûr même si je me contente de boire du café « Rapide » et courant, j’ai déjà pu tester du vrai café dans des lieux spécialisés et qui eux offrent toute une panoplie d’ustensile pour préparer des cafés aux origines variées et toutes plus exotiques les unes que les autres.

Finalement a mes yeux, un café reste un café et qu’il soit en dosette, en poudre ou en grain à faire soi-même, je ne rechigne pas devant cette substance qui donne la pêche !

Est-ce que je peux m’en passer ? Quelques jours certainement, mais de manière durable c’est impossible…. Le café ça rend accro et je crois bien que je suis tombé dans le cercle vicieux de la caféine ! Noémie quant à elle n’est pas très café, elle préfère les boissons fraîches, même en hiver… et quand elle prend un café, c’est quelque chose de très gourmand avec plein de chantilly.

Voilà, vous savez tout sur une de mes passions et vive les corsés et les allongés ! 
Geek, Tous

Quelques anecdotes version 2.0

Les Liebster Award, on connaît bien. Cela fait quelques années que ce tag très sympa circule sur les blogs !

Le principe du Liebster Award :
• Répondre aux 11 questions de la (ou les) personne(s) qui nous a nominée(s) 
• Nommé à son tour 11 nouveaux blogs et leur poser 11 questions,
• Mettre des liens vers leur blog & les informer de leur nomination,
• Informer la personne qui nous a nominée que la tâche est accomplie.

Nous avons été nominé par Hellofromtheotherside83 , et nous la remercions, c’est toujours l’occasion de donner quelques petites anecdotes, surtout que son questionnaire nous touche particulièrement, puisqu’il parle de notre investissement sur l’internet ! 

Anthony 

  1. Si tu étais un article de ton blog tu serais…  mon article où on parle de nos endroits orléanais favoris !
  2. Si tu étais une rubrique tu serais… Culture !
  3. Si tu étais un DIY tu serais… la chasse aux trésors que Noémie m’avait organisée pour ma venue à Tours.
  4. Si tu étais un clip sur YouTube tu serais… 
  5. Si tu étais un emoji tu serais…parce que c’est le smiley des cools !
  6. Si tu étais une recette marmiton.com tu serais… Je ne cuisine pas ( et je ne m’en cache pas ! )
  7. Si j’étais une série Netflix (ou autre) tu serais… Modern Family, spécialement pour Phil que j’aime beaucoup !
  8. Si tu étais un réseau social tu serais… Instagram, parce-que j’aime partager des photos et de belles vues de ma ville ou des endroits où je vais ! Mon instagram, très archi et histoire 
  9. Si tu étais un filtre animé snapchat tu serais… Je préfère les Bitmoji !
  10. Si tu étais un e-shop tu serais… Oups, là je sèche !
  11. Si tu étais un fond d’écran tu serais… Une vue aérienne, pour la variété des couleurs et les contrastes naturels.

Noémie 

  1. Si tu étais un article de ton blog tu serais… Il y en a tellement que j’ai aimé écrire … Peut-être celui-ci sur l’opéra , j’ai pris 2 heures à l’écrire en me documentant et en faisant des recherches, et la visite était particulièrement intéressante. On a eu du mal à sélectionner les photos car elles étaient toutes plus belles que les autres !
  2. Si tu étais une rubrique tu serais… Sans hésiter, la rubrique « Resto »
  3. Si tu étais un DIY tu serais… Ma recette de rouleaux de printemps, évidemment ! 
  4. Si tu étais un clip sur YouTube tu serais…
  5. Si tu étais un emoji tu serais…Comment ça, ça n’étonne personne ? 
  6. Si tu étais une recette marmiton.com tu serais… J’avoue ne pas du tout utiliser ce site.
  7. Si j’étais une série Netflix (ou autre) tu serais… Stranger Things ! J’ai adoré être surprise par cette série, qui s’avale toute seule ! 
  8. Si tu étais un réseau social tu serais… Instagram sans hésiter, je poste facilement 5 photos par jour, où je partage mon quotidien. Entre beauté, petits plats concoctés avec amour et jolies choses, j’apprécie vraiment ce réseau où je suis de plus en plus suivie ! Mon instagram https://www.instagram.com/madamelamoureuse/
  9. Si tu étais un filtre animé snapchat tu serais… Celui avec la couronne de fleurs ! C’est celui qui me va le mieux je crois :p
  10. Si tu étais un e-shop tu serais… Etsy ! J’ai toujours envie de tout acheter, et je peux passer des heures et des heures à admirer les créations du monde entier.
  11. Si tu étais un fond d’écran tu serais… Une photo d’Anthony et moi, et oui je suis très niannian !

 

Nos questions 

  1. Connais-tu Orléans ?
  2. En vacances, quelle est ta destination préférée ?
  3. Quand tu as une petite faim , tu es plutôt salé ou sucré ?
  4. Est-ce que tu aimes le wasabi ?
  5. Combien de châteaux as-tu visités ?
  6. Depuis combien de temps est-ce que tu blogues ?
  7. As-tu beaucoup déménagé ?
  8. Décris-nous la ville où tu habites en trois mots.
  9. As-tu une passion particulière ?
  10. Est-ce que tu peux nous recommander un restaurant dans ta ville ?
  11. Qu’est-ce que tu voudrais changer sur ton blog en ce moment ?

Nos nominés 

Marianne – Mariannementvotre.com

Chloé – thenewblacck.fr

Clémence – inksidetheworld.com

Yannie – ladyurbaine.com

Lilo – lilotresors.com

Elodie – elotarie.com/blog

Julien – sacrepapa.wordpress.com

Donna – voguidor.fr

Maud – modealamaud.com

Morgane – thespiritofwarrior.wixsite.com/thespiritofwarrior

Pauline – kissorleansforever.wordpress.com

Alice – docaliceblog.wordpress.com

 

Patrimoine, Tous

Salon des vins d’Orléans, entre authenticité et convivialité

Du vin, des couleurs, de la nourriture. Suffisant pour nous conduire au 5ème salon des vins de France !

On commence à apprécier le vin, à savoir un peu le décrire et le détailler. Loin d’être des experts, on est déjà heureux quand on peut donner une couleur à une robe, ou acquiescer quand on nous dit « on sent bien les tanins !  » 

Vins, champagne, gourmandises et partages sont toujours ce qu’on aime retrouver sur des salons ou des foires. L’occasion de faire de bonnes affaires, ou de découvrir et se surprendre. C’est toujours très bon enfant, et cela constitue une bonne activité pour se détendre le week-end, accompagnés d’amis ou en couple.

C’était notre premier salon des vins de France à Orléans, et nous étions très curieux ! Faire des dégustations est toujours une surprise, parce que nous aimons aller vers des stands que ne nous ne connaissons pas. Il est vrai, on a fait un petit détour par le stand Vouvray, parce que ça nous manque un peu et ça nous rappelle notre vie tourangelle. On a pu découvrir des vins aux arômes de miel et de fleurs, d’autres très âpres qu’on se sent d’apprécier quand on sera plus expérimenté, et d’autres suffisamment équilibrés pour qu’on s’imagine un bon repas en salivant . On préfère pour le moment plus les blancs aux rouges, mais cela tend à changer à coup de Grenache ou de Chinon.

Avec un Chablis, un Sauterne ou Muscadet, vous êtes certains de nous faire plaisir !

Dans les salons du vin, on a forcément aussi de quoi manger, et on a passé un moment au paradis des délices, à coup de fromage suisse à la truffe, de biscuits macarons et de charcuterie corse. De quoi ravir nos papilles et nous mettre en appétit ! Ca tombe bien, on cherchait des produits de qualité pour notre soirée de crémaillère !

Ce qu’on a beaucoup apprécié avec le salon des vins d’Orléans, c’est sa taille. Il reste très familial, sans être trop petit, et suffisant hétéroclites pour s’en étonner. Les exposants sont chaleureux, sans forcer la vente, et reste à l’écoute ! Le seul petit bémol, pourrait être sa localisation, puisqu’il est au parc expo au Zénith ! Cela dit, avec le tram on y est très vite, et comme ça tout le monde peut lever son verre !

Salon des vins de France, une fois par an en février

Parc des expositions
1 rue du Président Schumann
45000 Orléans

Tarif unique : 6 Euros €
Gratuit pour les – 18 ans. Les mineurs doivent être accompagnés d’un adulte / verre à dégustation offert

Bon plan : on peut facilement se procurer des places gratuites auprès de commerçants de la ville qui sont placées au niveau de la caisse en libre-service ( restaurants, bar, magasins… Merci à la Vénitienne ! ) 

Beauté, Tous

Immersion chez Nocibé #nocibepressday

Mercredi dernier,  se tramait quelque chose dans le 8ème à Paris… Le sourire aux lèvres et la bouche laquée ou mat, des jeunes femmes traversaient la rue à grandes enjambées. Pas forcément de talons, ni de tailleur, un événement tendance et très privé se jouait au deuxième étage.

Allez, on y va ? 

Pour l’occasion, j’avais invité des copines d’instagram et j’ai pu profiter d’une visite guidée axée sur les produits de la gamme Nocibé,  des ateliers maquillages , ainsi que d’une pièce entière dédiée aux exclusivités beauté.

15 : 30  J’arrive au showroom et je rejoins sur place Laurène et Laïla qui m’attendent devant la porte. Je ne suis pas en très bonne forme, j’ai chaud, et j’ai presque couru. Vous savez que je ne suis pas douée avec l’orientation, et cette rue était décidément bien longue. Heureusement, je n’étais pas seule dans cette galère, Sylvélie avait passé toute la matinée avec moi, et nous nous étions retrouvés aux Tuileries après une visite au jardin des plantes.

15 : 32  Je suis décoiffée, et j’ai vraiment très chaud. Non, l’escalier n’a rien à voir avec ça !

 15 : 45  On nous présente les différentes collections , la gamme Délice en premier. On se surprend avec les nouveaux parfums , très étonnants et pas dépourvus de caractère. Le « Spicy » fait l’unanimité. La collection week-end « à emporter » est peps, les couleurs sont fraîches et toniques, ça donne envie de siroter un cocktail les pieds dans l’eau et les lunettes de soleil sur le nez !

15 : 55 Je tombe sur une copine blogueuse, Serafina du blog maquillage Bloodisthenewblack, on bavarde ça fait longtemps qu’on ne s’était pas vu. On parle travail, routine, et rouge à lèvre.

16 : 20 J’ai envie de tout toucher, de tout tester ! Ca y est, je suis contaminée par le virus beauté ? Nous venons de faire le tour du corner dédié aux marques exclusives, et on est toutes en train de s’exclamer devant cette petite beauté, le Décadence de chez Marc Jacobs, disponible en exclusivité dans les magasins Nocibé ! On adore son côté minaudière, et la représentante de la marque nous fait même un clin d’oeil en le portant fièrement à son bras ! On découvre aussi un parfum que je porterai volontiers, de la marque Coach.

On craque pour le côté très Glow de Nude by Nature, une marque australienne naturelle et cruelty free que nous ne connaissions pas ! Les packagings sont pile dans la tendance, un bon rosé gold très chic qui renferme du brillant et des textures agréables et faciles à appliquer.

17 : 00 Un petit tour par les ateliers, on prend note sur les conseils de teint, on se fait faire les ongles, un vrai moment fille ! Machine à GIF sympathique et on espère que notre bonne humeur se ressent !

 

 

 

17 : 05  Je repasse parmi les stands pour faire des photos, et je remercie Farah et Charlotte de leur accueil, on récupère nos manteaux ( évidemment j’ai perdu mon ticket de vestiaire ) , et on repart, les étoiles dans les yeux et l’envie d’être jolie et d’épater nos proches avec notre maquillage du jour !

Remerciements 

Je tiens à remercier Nocibé pour l’invitation, et spécialement Farah et Charlotte de l’agence VIANOVA. Toujours un plaisir de découvrir une marque de façon si intense et chaleureuse !

Merci à Laurène , Sylvélie et Laïla d’avoir accepté mon invitation. Anthony n’était pas super enthousiaste à l’idée de parcourir Paris pour parler parfum et crème hydratante !

Blabla, Geek, Tous

La magie du rangement, ça aide vraiment ?

Ce livre m’intriguait vraiment, heureusement, j’ai trouvé les best slots to play casino et gagner de l’argent facilement, je peux maintenant acheter ce que je veux.et j’ai choisi de le l’acheter dès qu’il est sorti en poche, l’été dernier. La magie du rangement, est devenu un best-seller et est sorti en France en 2015. Son auteur, Marie Kondo, consultante en rangement, a vendu plus de 2,5 millions d’exemplaires. Un incontournable, apparemment ?

Je ne sais pas vous, mais je suis quelqu’un qui manque d’organisation. Si vous êtes venus lire cet article, c’est que vous devez l’être aussi. Je me suis rendue compte que j’avais du mal avec le rangement quand j’ai accumulé des tas d’objets inutiles lorsque nous vivions à Tours. Cartes de supermarchés, cartes de visite, ticket de caisse, goodies, enveloppes vides, dépliants touristiques se sont longtemps cotoyés sur nos étagères. Dans 25m2, autant vous dire que la place ne devait pas être utilisée inconsciemment, et je m’appliquais pourtant à vivre dans un petit désordre que je trouvais familier, rassurant. Je me suis toujours dit que mon petit bazar me permettait de créer une sorte de refuge, et que si un jour il me prenait l’idée de ranger, je ne retrouverais plus mes affaires personnelles. Pire encore, qu’on range à ma place me faisait horreur, j’avais besoin de savoir où placer chaque chose dans mon environnement. Mais la vie de couple décide aussi du rangement, et je l’ai appris à mes dépens ( surtout quand on perdait des papiers importants, ou que je faisais des crises d’angoisse à ne pas retrouver mes clés ) . J’ai vaguement commencé à lire ce livre, je l’ai trouvé intéressant, mais je reconnais n’avoir pas eu la force ni le courage de me mettre à la tâche sur le moment.

Et puis, quand nous avons déménagé de Tours à la Sologne, puis à Orléans, je me suis dit que ce livre était tout de même utile. Pour commencer, j’ai vidé mes placards, et j’ai fait 10 sacs que j’ai tous donné au secours populaire. Quand on déménage, c’est aussi l’occasion de faire du tri, et c’est en cela que ce livre m’a énormément apporté. 

Mon principal problème était les vêtements, aujourd’hui, ça l’est beaucoup moins car j’essaie d’acheter de façon plus raisonnée et qualitative, et de réfléchir dans le temps. Est-ce que ça vaut le coup d’acheter plusieurs paires de chaussures à bas prix ou d’investir dans une paire de chaussures qui tient dans le temps ? 

Je me suis rendue compte que ma vision des objets avait drastiquement changé grâce à ce livre. J’étais aussi atteinte du syndrome que Marie Kondo décrit très bien dans son livre, le syndrôme du « on le garde, on ne sait jamais ça pourra servir ! ». Mais, comme elle l’argumente et l’exprime dans son livre, ça ne servira jamais ! Pareil pour les livres qu’on dit qu’on va lire, et qu’on ne lit jamais. Au milieu de ce livre, j’ai réussi à mettre à la poubelle tous mes agendas scolaires… Plus que la mémoire, ce sont des souvenirs très personnels qu’ils renfermaient. Et puis je me suis rendue compte que je n’avais pas besoin d’un support matériel pour me souvenir, que les souvenirs les plus importants sont ceux qu’on garde en soi.

« Lorsque nous recherchons les véritables raisons pour lesquelles nous ne parvenons pas à nous séparer d’un objet, il n’en ressort que deux : un attachement au passé ou la peur de l’avenir ».

 

 

J’ai beaucoup apprécié ce livre pour ses conseils non chiffrés basés plus sur l’émotionnel, et pour ses anecdotes sur la vie de l’auteur car je ne voulais pas non plus un dictionnaire du rangement ou un livre trop sérieux. Le ton qu’elle utilise se veut parfois sévère, mais on sent sa motivation même à travers les lignes ! Dire qu’elle a fait de sa passion un métier … Et oui, Marie Kondo est spécialiste du rangement ! Le livre est plutôt facile à lire, et je l’ai trouvé très intéressant sur ce dernier point : pas forcé de le lire par ordre chronologique, on peut même ne pas lire le dernier chapitre qui est plus basé sur la psychologie et les émotions. Les thèmes dans les chapitres sont aussi de très grande utilité ! Ce livre nous offre bien plus qu’une méthode, mais un véritable point de vue sur la vie et il permet de prendre conscience de son environnement et de ce qu’on veut dégager. Il apprend aussi à respecter ses affaires, et les objets qui nous entourent, même si l’idée de saluer ma maison en rentrant me paraît un peu farfelue. 

C’est un livre que je conseille et que je recommande pour ceux qui veulent des astuces pour ranger ! Il a l’avantage d’être très accessible, et relativement court ( 230 pages ) , et son index est pratique si vous ne voulez que vous axer sur un sujet en particulier. Sans toutefois forcément effectuer une transformation ou un bouleversement de vie, il m’aura appris le plaisir de ranger et de mettre les objets à leurs places. Et ça, c’est déjà fort !

Sur quel critère décider si l’on garde ou non un objet ? En le prenant dans sa main et en se demandant : « Est-ce que cet objet me met en joie ? » Si la réponse est oui, le conserver. Si non, le jeter. « Ne gardez que les choses qui vous touchent. Sautez ensuite le pas et jetez tout le reste. Vous redémarrerez à zéro dans un nouveau mode de vie »

La Magie du rangement, par Marie Kondo – 6,95€ version poche à la FNAC / 11,95 € en version Ebook chez Amazon