All Posts By

Anthony & Noémie

Blabla, Tous

Les pièges de la location

Ta ta taaaaa !  Anthony est ravi de faire un article sur un sujet épineux mais très important et qu’il connaît bien ; c’est un ancien agent immobilier, alors prenez bien au sérieux tous ses conseils…
Pour vous permettre d’éviter quelques déconvenues et parce que c’est important, il a décidé de vous parler des pièges à éviter lors d’une recherche de logement. Mais plus que des pièges, ce sont avant tout des conseils, des « éléments » sur lesquels il faut rester vigilant avant de franchir le pas 🙂

1. Bien prendre connaissance de l’annonce !

C’est la base de toute recherche : l’A.N.N.O.N.C.E. Parfois courte, parfois longue, elle donne quelques informations
parfois essentielles pour éviter de perdre du temps… Ou avoir des problèmes.
Un bon moyen de prendre vite la mesure ce sont les « superlatifs » : Grand, beau, lumineux, bien situé, agréable… Ces annonces n’ont pas toutes quelque chose à cacher, mais bien souvent une surenchère cache un point négatif fréquemment rédhibitoire : Localisation particulière, aménagement intérieur biscornu…
Autre point important : Le prix. Même si l’on cherche absolument la bonne affaire, une annonce bien moins chère qu’une autre mérite d’être étudiée avec attention. Il ne faut pas hésiter à comparer, prendre le temps de faire un petit tableau récapitulatif avant de se lancer dans les visites.

2. Le mode de chauffage, un point qui mérite une attention particulière…

C’est un des éléments les plus importants et qui va fortement faire varier la note si on ne prend pas ses précautions. Avant même la visite il faut tout de suite définir le type de chauffage du logement : Electricité, gaz (individuel ou collectif), insert à bois…
En parallèle pensez à bien regarder la note obtenue par le « DPE » : Diagnostic de Performance Énergétique, qui apparaît sous la forme d’un petit graphique à barres avec des couleurs et des lettres allant de A (parfait) à G (énergivore) et n’hésitez pas à demander l’estimation de la consommation totale du logement qui se base sur l’ancien locataire (attention s’il n’y avait pas de locataire avant vous, cette estimation n’existe pas toujours ou est « estimée ».

Pas la peine de vous rappeler non plus qu’une bonne isolation du logement est à vérifier avec attention : Double vitrage, ancienneté des radiateurs électriques, fraîcheur des murs au toucher… ça en fait des choses à vérifier !

3.Ne pas hésiter à toucher à tout.

C’est un devoir, une obligation ! Toucher, prendre le temps de tester les robinets, de regarder dans les tiroirs, d’allumer et d’éteindre les lumières… C’est un bon moyen de prendre connaissance avec le logement et surtout de déceler des problèmes invisibles en temps normal. Rassurez-vous, la personne qui se charge de la visite ne sera pas surprise, au contraire c’est un gage de qualité et de transparence. Méfiez-vous néanmoins des personnes qui voient cela d’un mauvais œil, elles ont peut-être quelque chose à cacher.

4. Ne pas accumuler les visites

Si c’est possible, et comme l’indique le titre, éviter de multiplier les visites sous prétexte de ne pas trouver chaussure à son pied. Dans la majorité des cas une location peut très facilement se conclure en 2 à 3 visites maximum, au delà vous pouvez considérer que votre recherche n’est peut-être pas assez ciblée ou bien que vous êtes compliqués à vous de choisir  😯

5. Sachez faire des compromis

Bien sûr que vous la voulez cette baignoire, mais est-ce que le temps de trajet jusqu’au travail n’est pas plus important ? Sachez remettre en cause vos réels besoins, et décidez de ce qui est le plus attractif, en fonction de vos goûts et de vos attentes. Pensez pratique, vous voyez-vous habiter dans cet endroit ? Vous réveillez avec cette lumière ? Descendre tous les matins dans cette rue ? S’imaginer en situation peut largement vous aider quant aux choix à prendre. 

Bonne recherche, et bonnes trouvailles ! Nous on déménage  😛 

Culture, Tous

Partir au soleil avec Vaiana, le dernier Disney !

Vaiana… ce nom vous dit peut-être quelque chose ? Et oui, c’est le dernier Disney, encore en salles ! Le prénom d’une princesse au caractère bien trempé et à la beauté exotique ! On vous en dit plus dans cet article !

08004_3

Résumé : Vaiana est une jeune fille destinée à un avenir brillant. Sur son île, elle est la fille du Chef, et doit donc poursuivre son travail de gestion de l’île pour permettre à son peuple de vivre dans la joie et la bonne humeur. Mais cela implique des responsabilités dont elle doute, et elle sent qu’elle est appelé « Ailleurs ». Dans cet ailleurs, réside une part de mystère, une part bleue, un bleu lumière qu’elle s’efforce de fuir car il l’éloigne de son destin tout tracé. Mais parfois, l’appel du large est plus fort que tout ! Entre légende tahitienne et beaux paysages, le film nous emporte loin, et nous donne envie de partir à l’aventure ( mais surtout de nous baigner ). 

 

Vaiana est un personnage très intéressant, qui nous a beaucoup rappelé Merida dans Rebelle. On suit cette jeune fille insouciante qui cultive l’envie farouche d’échapper aux règles sociales liées à son rang ! Tout comme Merida, Vaiana a un fort caractère !  Néanmoins, elle dégage quelque chose de très lumineux, et apparaît tout de même d’une douceur qui force la sympathie, sans toutefois passer pour une rebelle ! 

1457575_10153549633612182_2820443791690045900_n

vaianaLes personnages secondaires sont également très vivants, et on remarque que leurs expressions sont vraiment très travaillées, c’est un bonheur de les voir s’étonner, et faire des mimiques ou des grimaces amusantes. Le personnage secondaire, le terrible Maui, volerait presque la vedette à notre chère Vaiana, tant il a une personnalité piquante et un rôle important dans le film. Concernant l’animation, le film réussit avec brio à lier univers 3D et dessin plus traditionnel enrichi d’une patte ethnique ! Très beau et très fluide, on aime ce petit clin d’oeil graphique ! 

 

Quelques anecdotes 

Source : BFM

Source : BFM

Cerise Calixte est la doubleuse française de Vaiana, et vous avez peut-être pu reconnaître sa voix, puisqu’elle est passée dans The Voice il y a quelques années, sans toutefois retenir l’attention du Jury. Comme chanson, elle avait choisi « Libérée, délivrée », best seller d’un autre Disney bien connu ! 

Anthony Kavanagh qui double Maui, n’en est pas à son premier doublage labellisé jeunesse. Il a donné sa voix à des films comme Madagascar avec Marty le zèbre , Buck  dans La ferme se rebelle ou Ray avec La princesse et la grenouille. Il pousse également la chansonnette, puisqu’il est chanteur et nous offre un beau solo lors de la rencontre avec Vaiana ! 

source : RadioDisney

source : RadioDisney

Pour le film Vaiana, les réalisateurs John Musker et Ron Clements ont effectué d’importantes recherches sur la Polynésie, en effectuant plusieurs voyages afin d’étudier le paysage, et la faune locale pour rendre au mieux le rendu de l’eau et les textures bien particulières. Déjà aux commandes de la Petite Sirène, ils ont voulu un retour aux sources avec un film autour de l’Océan, qui se focalise sur les îles.

On ne peut que vous conseiller d’aller vous réchauffer dans les îles, avec Vaina, princesse de Motonui !  Un vrai moment d’évasion, et une belle prouesse d’animation ! 

 

Look, Tous

Look d’hiver à l’orléanaise X Capucine CRAPEZ

Ding Dong ! Sonne l’heure d’un nouvel article… On ouvre une parenthèse mode, un des axes qu’on veut développer sur le blog. Une parenthèse agréable, puisqu’on s’intéresse aujourd’hui à la mode éthique, et encore plus incroyable, à la mode à l’orléanaise ! Orléans regorge de talents, de petits créateurs ou d’artisans cachés ! Toujours sympathique de les croiser lors de marchés de créateurs, et de parler avec eux.

 

lookhiverrrr

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une créatrice bien particulière, puisqu’il se trouve qu’elle a fréquenté les mêmes bancs lycéens que moi. Un clin d’oeil bien sympathique, pour une camarade de talent et qui a toujours vécu sa passion et a naturellement accepté de m’en parler ! Cette collaboration sur le blog est donc vraiment particulière pour moi, puisqu’elle met en lumière un talent croisé , en plus de mettre en valeur les créateurs orléanais.

La mode éthique reste vraiment intéressante et pertinente intégrée à une consommation plus responsable. Même s’il est impossible selon moi de consommer 100 % local ou français, j’essaie tout de même de privilégier le Made In France quand je peux, même si le coût reste élevé. Je commence à choisir la qualité plus que la quantité, et à acheter moins mais à acheter mieux. Une mode qui se veut maîtrisée, et toujours un amour des belles matières et des textures nobles. Cet article est donc l’occasion de vous présenter un peu de mon « style », rien de bien compliqué, mais dans lequel je me sens bien !

Capucine Crapez 

aaeaaqaaaaaaaameaaaajgfmngi5owm3ltnhzwytndmznc1izmjkltk4mtgxmtzmm2m0oqNée en 1994, Capucine CRAPEZ devient styliste design textile en sortant diplômée de l’école Parisienne : LISAA ( L’Institut Supérieur des Arts Appliqués ) .
Dorénavant, elle crée, dessine et assemble ses propres collections. Bercée par le sport depuis toute petite, c’est après un stage au Canada qu’elle tire ses inspirations définitives pour l’univers technique très utilisé et développé sur ce continent. Riches en couleurs, matières innovantes et détails ludiques, ses vêtements évoluent aux rythme de ceux qui les portent et se veulent être un véritable jeux, pour les petits comme les grands.

Ses mots d’ordres : Pratiques, Chic et Ludique !

 

1 / Tu es originaire d’Orléans. Aujourd’hui, est-ce que ta ville te manque ?

J’adore revenir passer quelques jours à Orléans voir mes amis et ma famille, je m’y sens bien. C’est même assez relaxant pour moi, une ville à échelle humaine où j’ai toutes mes petites habitudes. Mais je suis maintenant très attachée à ma vie lyonnaise.

2 / As-tu des lieux orléanais de prédilection ?  

Lorsque je rentre, j’aime aller me balader vers les halles Châtelet pour acheter de quoi faire un bon repas et marcher dans les petites rues piétonnes notamment rue Bannier ou il y a mon magasin de laine fétiche ! Je n’oublie jamais ma quête de nouvelles matières et finis souvent mes samedis orléanais par Tissus Jaurès à Fleury Les Aubrais .

3 / Peux-tu nous détailler ton parcours scolaire et les choix de vie qui t’ont amenés à devenir styliste ?

J’ai toujours été très manuelle et depuis toute petite,j’occupe mes temps libres en testant de nouvelles techniques de couture ou tricot. J’ai su que je voulais devenir styliste lorsque j’ai donné vie à un des mes dessins (pour la première fois), en faisant une robe pour ma soeur avec un vieux rideau de douche ! C’est cliché, mais j’ai compris que je voulais faire ca encore et encore ! 😀 Pour le parcours pro, j’ai fais un Bac ES, puis j’ai intégré Lisaa, une école de mode à paris ou j’ai fais une prépa et 2 ans de stylisme textile. Pour l’heure, je finis mon master 2 en e-learning marketing et management de la mode et du luxe à Paris. Cette formation par correspondance m’a permis de faire différents stage dont un au Canada ou j’ai puisé une grande partie de mes inspirations.

4 / Pourquoi 8700M ? 

11_32697_1450572501Ahaha La fameuse question qui fait que ce nom est ce qu’il est ! Mes collections s’inspirent de vêtements techniques, de trekkings et d’un album de manga en particulier : LE SOMMET DES DIEUX. Cet album relate l’aventure d’alpinistes escalant l’Everest sans oxygène jusqu’à 8700M …

5 / Comment élabores-tu une collection ? 

C’est un peu abstrait, je marche beaucoup au ressenti, à mes coups de cœur du moment, mes envies. Cela dit, après quelques coups de cœur et mes lignes conductrices établies je mets tout en page sur papier, pour créer mes gammes de couleurs, mon ambiance en faisant tout un tas de moodboard. Je fais beaucoup de listes et de penses-bête, cela me permet de me vider la tête et d’être sûre de ne rien oublier. Ensuite, je fais des recherches matières et c’est parti, je commence à dessiner des modèles, des envies et tout prend forme petit a petit.

6 / Quelles sont tes sources d’inspiration ? 

J’adore L’univers technique ! C’est la base même de toutes mes inspirations. J’achète beaucoup de magazines enfants, et sport pour nourrir mes collections et je me ballade aussi beaucoup dans les magasins de sport (MES MAGASINS PREFERES) pour observer tous les nouveaux détails pratiques … Je trouve ça très fonctionnel et ludique et j’aime que mes vêtements évoluent dans ce sens.

lookhiverrrrr

7 / Tu dis concevoir des vêtements ludiques, peux-tu nous en dire plus ? Comment un vêtement peut-il être jeu ? 

Oui en effet, lorsque je crée un vêtement, surtout pour enfant, j’aime qu’il évolue avec lui ! Pour moi, un vêtement pour enfant doit attirer celui qui le porte. J’aime créer des doublures de manteaux avec un personnage à la « chercher Charlie », des combinaisons qui se transforment en deux pièces distinctes, des détails que l’on peut enlever, changer, j’aime qu’il y ait pleins de détails de finitions à découvrir dans mes pièces !

8 / Que penses-tu de la mode actuelle, y a t’il une tendance que tu adores ? Une que tu détestes ? 

J’adore la mode, cela parait évident, Mais contrairement aux vêtements que je crée et l’univers créatif qui m’attire, je ne m’habille pas du tout en sportswear ! J’aime les tendances actuelles très « retour vers les années 60/80 » qui sont chargées de couleurs et motifs en tout genre. La tendance que j’adore et que j’utilise très souvent c’est le mixte entre un style très classique (pantalon de tailleur) et des baskets branché bien flashy ! L’incontournable all seasons : le perf en cuir ! Celle que je déteste : l’imprimé pied de poule et les chaussures à plateforme !

9 / Si tu devais inventer un vêtement magique, ça serait quoi ? 

Sans hésiter, le sac de Marie Poppins ! Tout petit, mignon et TRES pratique !

10 / Des conseils pour les apprentis stylistes ou ceux qui rêvent de faire le même métier que toi ? 

Beaucoup, beaucoup de passion ! C’est primordial pour faire ces études et pouvoir avancer et « réussir ».

lookhiverrr

Manteau : Vintage  / Laine et Cachemire

Sweat : Lagerfeld / Coton

Jean : Promod

Echarpe et bonnet : Comptoir des Cotonniers / Laine et Angora

Gants : Rodier / Cuir

Bottes : La Redoute ( ancienne collection ) / Cuir Suede

Totebag : Capucine Crapez 8700 M / Cuir et Coton

Blabla, Mariage, Tous

La nouvelle aventure

En 2017, nous n’avons pas pris de bonnes résolutions. Parce qu’on ne les suit jamais, et puis parce qu’on a toute la vie pour s’accorder aux vents des changements, pour peu qu’on le désire vraiment. En 2017, on a voulu faire un pas. Un saut, presque, un joli pari sur l’avenir. Il y a eu un repas magique, composé de mets que jamais nous n’avions goûtés auparavant, et une blancheur éclatante au dehors. C’est tout ce que vous saurez concernant le fameux épisode du genou à terre. 

 

 

 

A l’heure tumblr_oilfgoab0w1qzn8zko1_1280où le monde va trop vite, où la technologie nous pousse à nous coucher tard et à consulter nos mails dès matinée, on a eu envie de s’accorder un espace, une jolie bulle. Bien entendu, on sait que ça ne sera pas facile, et que l’organisation va nous demander du temps et de la concentration. On se laisse une marge, un petit répit avant de commencer à fouiner dans les méandres de l’administration française, partir à la recherche d’un bon notaire et d’un prêtre dans notre paroisse. Organiser un mariage en 2017, reste un beau défi, puisque nous avons tous les deux d’autres choses à régler ou à anticiper.  Cela dit, notre condition de jeunes actifs nous permet d’économiser, et c’est bien agréable lorsqu’on a un tel projet.

 

On a eu envie de revenir à une tradition également, premier mariés à nos degrés dans nos familles respectives, on est pas peu fier d’ouvrir la marche. Le mariage symbolise pour nous l’authenticité et la sincérité, et c’est sur ces valeurs que nous souhaitons fonder notre vie à deux. Un besoin d’officialiser nous est venu également, comme pour prouver au monde entier la beauté de la relation qui nous unit. Un mariage est toujours un événement mémorabltumblr_o7j4g82ovm1uscofmo1_1280e et une tumblr_njktop3iwi1tiz6gqo1_500belle occasion de réunir famille et amis, de ceux qui ont un jour marqué nos vies. Témoignages vivants de notre histoire et de notre amour, on est certain qu’ils seront nombreux à répondre présents pour célébrer ce merveilleux jour.

Mais on les entend déjà, ceux qui disent que c’est trop tôt, que c’est un coup de tête, que ce n’est pas réfléchi. L’amour n’a pas d’heure, mais il a déjà une année. Une année à vivre ensemble, à se regarder évoluer, mûrir et se transformer. Une année marqué par les métamorphoses, une année riche en émotions mais une année heureuse. On la regarde, et on sait déjà que souffler sur nos bougies de 2 ans ensemble, résonnera dans nos coeurs aussi longtemps que les promesses que nous nous sommes faites. Quand Anthony est venu s’installer à mes côtés quand j’étais étudiante à Tours, je ne me suis pas dit que c’était trop tôt. Je me suis surtout dit que c’était une chance, et que j’avais devant moi quelqu’un qui voulait s’engager et me prouver toute sa sincérité. Au bout de 8 mois, on savait déjà qui ferait la vaisselle et qui devrait aller à la laverie. Et dans les deux cas, j’avoue c’était souvent jamais moi.  Beau pari de mêler habitudes et routines, de se créer une petite vie de couple alors que nous étions tous deux étudiants. Mais on l’a relevé, et on est ravi de l’avenir qui se dessine à présent.

 

 

 

Le blog se met donc à l’heure du mariage, et on se prévoit donc une belle année de préparation pour un mariage en 2018 . A venir, de beaux articles garantis sans meringue et rempli d’amour. Rassurez-vous, on partagera toujours nos bonnes adresses, nous n’avions pas prévu de devenir un blog mariage, ni un blog famille quand une autre aventure pointera le bout de son nez ! 

On vous souhaite tout plein d’amour pour la nouvelle année, et de concrétiser vos rêves et vos projets ! Merci d’être de plus en plus nombreux à suivre notre carnet d’aventures. 

large-6

Geek, Tous

Soirée connectée chez Orange + Rogue One

Il y a peu, nous avons été convié par Orange à une soirée bien spéciale… Test de la réalité augmentée, du HTC Vive,  VR1 et même d’un petit robot bien connu des fans de Star Wars. Une soirée branchée technologie, pour une immersion digitale intéressante ! Après cet afterwork bien chaleureux où nous avons été très bien reçu, direction Rogue One avec toute l’équipe Orange pour une projection privée !

p1150203-copier

Notre rapport a la technologie est très différent et on a chacun nos caractéristiques préférées. En général, pour tout ce qui est de notre matériel tech, on privilégie la fluidité et la qualité d’image. On aime aussi beaucoup les batteries qui tiennent longtemps, car on partage notre quotidien sur les réseaux sociaux de façon compulsive. Il est d’ailleurs très facile de savoir où on est, et ce qu’on fait ( parfois même avec qui ).

Test du HTC VIVE

Le HTC VIVE se présente comme un casque de réalité immersif, permettant une expérience impressionnante combinant précision et suivi de mouvement en temps réel. Avec une une haute résolution totale de 2160 x 1200 pixels on s’attend à avoir des graphismes à couper le souffle ! On a deux manettes qui permettent de se déplacer dans l’univers choisi ainsi que des capteurs Lightouse, des émetteurs qui détectent la présence du casque dans le jeu.

img_20161214_190848

Anthony :  Comme Noémie a choisie de tester Google Earth, j’ai préféré me tourner vers la démonstration de Star Wars joliment prénommée « Trials on Tatooine ». Une expérience d’une dizaine de minutes qui permet d’en prendre plein les yeux et de se rendre compte des nombreux usages de ce casque nouvelle génération ! Ici on est clairement auteur de l’avancée de la partie : Toucher des éléments, brandir le sabre laser et le faire tourner dans tout les sens… Aussi virtuel que réel ! J’ai tout simplement adoré, au point de vouloir refaire la démo encore une fois.

p1150194-copierNoémie : Je me suis perdue dans Google Earth. Plus sérieusement, quand on m’a proposé le jeu ou Google Earth, je me suis dit que Google Earth c’était bien pour se relaxer, pour admirer la beauté du monde etc… Et pas compliqué ! Mais j’avais oublié mon talent pour me perdre ou pour ne pas savoir comment utiliser les boutons. Niveau maniabilité, c’était plutôt compliqué pour moi, le temps que je comprenne à quoi servait la manette arrière et comment on pouvait  » grab » ( attraper la carte ) je n’avais toujours pas trouvé ma maison ! Niveau graphisme, c’est plutôt pas mal, mais ce qui est le plus impressionnant c’est le dépaysement. On peut vite oublier où on est ( et c’est le but ! ) C’était vraiment une expérience surprenante et je pense que ça peut être un énorme plus pour les gamers !

La Htc Vive est un outil vraiment intéressant, mais je pense qu’il nécessite un léger temps d’adaptation. Je pense qu’il faut aussi un minimum d’espace pour réussir une expérience optimale.

 

Test du VR1

img_20161214_184354Ce casque a été développé et conçu par Orange. L’opérateur s’est allié à un constructeur chinois ( Strax ) pour réaliser son casque. Il offre un champ de vision de 120 ° et permet de visionner des vidéos  et sa galerie photo…et pour les détenteurs d’OCS une autre expérience est aussi possible. Notons qu’il est compatible IOS et Android !

Anthony :  Différent d’un point de vue technique le petit VR1 d’Orange n’est pas du tout à fait basé sur le même concept, c’est exactement le genre de produit qu’il faut posséder si l’on souhaite profiter de la réalité virtuelle à moindre coût (Et non ce n’est pas de la pub, j’ai vraiment bien aimé :p). Ici l’expérience sera moins intense puisqu’elle ne dépend que du Smartphone placé devant et qui sert d’écran. Pas de mouvements de bras mais la possibilité de tourner la tête à 360°. Pour regarder un film, des photos prises à 360°, jouer à quelques jeux permettant l’utilisation de ce casque, c’est un potentiel énorme d’autant que son propre téléphone peut très bien fonctionner devant cette pair de lunettes géantes avec casque !

Noémie : J’ai bien aimé ce casque, car il permet une utilisation plus quotidienne, qui me conviendrait plus que le précédent produit. Même s’il faut des applications adaptées pour faire des photos et utiliser à bien l’outil gyroscope, je pense que c’est tout de même très agréable de se plonger littéralement dans ses photos où ses vidéos. Nous avons pu tester des vidéos très sympathiques, comme un petit tour au Zoo ou l’intérieur d’une livebox. Pour moi ce casque d’entrée de gamme se positionne comme une réelle valeur ajoutée lorsqu’on veut regarder un film différemment. Avec son prix tout doux ( 49,99 € ), il reste tout de même accessible à tout public. Il ne permet pas de jouer mais se veut plus comme une expérience visuelle immersive.

 

Test de BB8

Mais oui, c’est bien BB8, le petit robot de StarWars  en forme d’orbe ! Le drone officiel Star Wars se pilote grâce à une application disponible sur tablette ou sur votre smartphone.img_20161214_185940

Noémie : Je ne sais même pas jouer à MarioKart ( en plus je suis très mauvaise joueuse ) , alors un robot ? J’ai très vite passé mon tour !

p1150205-copierAnthony :  Grand amateur de voitures télécommandées, j’ai tout naturellement voulu tester ce petit robot dirigé à grâce à son smartphone. Une fois la maniabilité étrange, le robot peut vraiment aller partout et dispose en plus d’une bonne autonomie (pour l’avoir vu fonctionner plusieurs heures durant en discontinue). En bref c’est totalement cool et totalement fan service… J’adore !

 ROGUE ONE – Garanti sans spoilers

img_20161214_195724

Après avoir bien bu et bien papoté autour des petits fours, nous nous sommes dirigés tous ensemble vers le cinéma Pathé Orléans pour une projection de Rogue One ! A l’aide d’un bracelet Orange, nous avons accédé à une salle privatisée pour l’occasion, où une séance spéciale se tenait pour le personnel Orange. Quelle joie pour nous de nous glisser parmi les sièges numérotés !

Noémie : Le film nous offre un condensé de paysages magnifiques, et reste très divertissant. On suit l’intrigue et on s’attache aux personnages aux caractères bien définis. Jyn Ersaw, la principale protagoniste est très intéressante, et sous ces airs mutins, c’est une personne fidèle pleine de bon sens. Son acolyte, Cassian, un brun ténébreux au regard de braise ( non c’est faux ce n’est pas Noémie qui écrit  ) est un frondeur qui a un côté plutôt sombre, développé tout au long du film. Au delà de l’aspect visuel qu’offre ce nouvel opus ( en réalité un spin-off ) , on a tous les codes des précédents Star Wars, avec des téléportation de planètes en planètes et des vues d’action immersives. Les codes du film d’action sont honorés, puisqu’on a des combats intenses et des plans larges qui ciblent toutefois l’action principale. On passe un bon moment, et la devise de ce film reste en tête une fois la porte du cinéma poussée… Je crois en la force, la force est avec moi.

Anthony : Autant commencer par le principal : C’est un bon film ! ( Youpi !) Sans entrer dans le « spoiler » et pour faire court on est ici devant un film réalisé avec bien plus de liberté que l’épisode sortie l’année dernière à mon sens. Hormis le casting un peu « à revoir » et des héros « Un peu trop clichés » on retrouve ici la base Star Wars avec de l’exploration, une géopolitique complexe, des effet spéciaux magnifiques. Un « spin-off » qui pourrait porter le nom d’épisode 3,5 sans pour autant chambouler les deux trilogies.

On remercie Orange , et tout particulièrement l’équipe Châtelet, ainsi que Béatrice et Rémi !

received_10210271228490211