Browsing Category

Blabla

Blabla, Tous

Deux ans de blog #merci

Deux ans de blog… Deux ans déjà. A l’aube de notre couple, on avait eu besoin d’un lien qui nous réunisse, et qui conserve nos sorties et nos souvenirs, au cas où ça aiderait quelqu’un.

 

La genèse…

Au début de ce blog, c’était le début de nous. Bien entendu, nous n’étions pas sûrs d’où ça allait nous mener, notre couple comme notre blog.

Aujourd’hui, les deux vont très bien et on fait ensemble, un très beau bout de chemin. Nous nous sommes rencontrés sur Tinder , et nous avons toujours eu un rapport  au digital bien particulier, à l’heure où on ne peut pas poser son téléphone quand on va aux toilettes, ou qu’on checke ses notifications dès le réveil. Anthony était très présent sur les forums d’architecture, où il postait ses créations en 3D. Il avait même un site à son nom, et avait appris dans son coin à coder en mode CSS. De mon côté, j’ai toujours aimé partager, et les commentaires ont toujours eu le goût d’une surprise à cliquer. Je blogue depuis 2010, sur des créneaux très différents ( lifestyle, écriture, beauté…) avec toujours la même passion et les mêmes envies de partage. J’ai commencé comme tout le monde sur skyrock, ensuite blogger, et Anthony a choisi WordPress, pour le côté plus lisse et plus pro aussi. J’ai vu l’évolution des blogs monétisés arriver, et c’est ce que nous avons toujours refusé. Beaucoup de gens ouvrent des blogs pour en faire leur business, et nous ne sommes pas de ceux-là.

De nos débuts à Tours, nous résidons désormais à Orléans. Parfois nous sommes en terre bourguignonne, et on tente des petits séjours parisiens de temps à autre. 

Les rencontres…

En 2 ans de blogs, nous avons vécu des rencontres magiques, d’autres inimaginables ( on ne vous raconte pas la pression quand on s’est retrouvé catapulter dans la loge de Superbus ) , et des instants véritablement géniaux. Ce blog nous permet d’échanger, de donner nos bons plans, et nous a finalement servi à trouver également du travail puisque nous sommes devenus rédacteurs pour un guide touristique.

Nous avons également appris à nous méfier des gens intéressés, et on adore rencontrer les gens en vrai. Parce qu’un sourire en face est bien plus touchant qu’un like, et que certains comptes ou blogs nous ont apportés bien des déconvenues. Question de confiance, et de bienveillance, on ne fait plus rentrer n’importe qui dans notre bulle.

 

Les réseaux sociaux nous ont tout de même fait vivre de belles histoires, puisque nous avons désormais de vrais amis, rencontré via Instagram ou Twitter, qui nous ont connu grâce au blog. De vraies amitiés confirmées dans la réalité, et nous sommes si heureux que certaines puissent avoir un rôle important à notre mariage qui s’annonce. 

Les réseaux sociaux nous servent aussi, puisque nos « communautés » sont grandissantes de jour en jour, et on cumule plus de 10 000 abonnés, tous réseaux confondus. Bloguer à deux est une force, et notre présence se fait sentir, puisque ça nous arrive d’être reconnus dans la rue. Loin de nous ériger en star , puisque nous ne sommes personne, c’est tout de même agréable de recevoir des messages pour remercier d’avoir partagé une adresse de restaurant parce que vous avez pu y organiser l’anniversaire de votre maman.

Les partenaires que nous avons acquis avec le temps nous font confiance et nous donnent confiance aussi,

et nous sommes toujours ravis de travailler avec des agences de presse ou de communication. Nous ne considérerons jamais que blogueur puisse être un métier, puisque que c’est la passion du partage qui fait le nôtre, et partageur n’est pas encore un métier. Nous avons choisi de rester ancré dans la réalité, en ayant tous les deux des jobs qui nous font gagner un salaire fixe, sans qu’on ait à se stresser des statistiques ou du clic au jour le jour. Pour rappel, Anthony est technicien de proximité chez un bailleur social, et je suis animatrice périscolaire. 

Et vous !

Aujourd’hui, c’est vous que nous voudrions remercier. Sans les vues, sans les commentaires, sans vos likes, ce blog n’existe pas. Quand on nous appelle influenceur, nous sommes ravis de défendre ce qui nous tient à coeur sur ce blog. Notre envie d’aimer la vie, l’ouverture au monde, et la culture partout, et tout le temps. Celle quand on sort de chez soi faire un resto ou un château, et celle qu’on préserve sous la couette devant une bonne série. Celle qui fait notre identité et celle qui fera les gens qu’on deviendra. Nos aventures personnelles, comme notre mariage et nos doutes concernant notre premier déménagement… On apprécie énormément faire des articles humeur, puisque ce sont ceux qui vous touchent apparemment le plus.

 

MERCI MERCI MERCI A TOUS ! Et à nos futurs projets, et toutes nos aventures à venir…

 

 

Blabla, Tous

Au papa qu’un jour tu deviendras

Mon amour, 

je prends la plume en ce jour si spécial, qu’un jour je nous souhaite de fêter ensemble. 

 

Un jour tu seras papa

Un jour tu seras mari, papa, amant et homme

Tu combineras trois titres, mais j’espère être toujours ta reine

Je pense à un enfant, à deux, à trois ?

Pour l’instant, je pense surtout à toi

Je t’imagine maladroit, mal à l’aise

Curieux et ému à la fois

Pour les premiers regards et les couches à changer

Les cris, les pleurs les larmes, qu’ensemble nous conjuguerons

L’envie de baisser les bras, mais de porter ton enfant plus haut encore

On ne choisit pas n’importe qui pour devenir papa

On ne choisit pas n’importe qui, moi je te choisis toi 

Parfois nous en parlons et alors ça me rassure

Parfois nous nous imaginons et ça me rend heureuse

Ca me touche, ça me bouleverse bien plus

Que je ne veux l’admettre

Savoir que j’ai fait le bon choix en te disant bientôt oui

Et que je suis prête à en dire des milliers d’autres. 

 

 

Blabla, Mariage, Tous

Les premiers essayages ( et les premières confidences )

Ca y est, le rendez-vous tant attendu approche, et je vais enfin pouvoir me rendre compte de ce à quoi je ressemble avec une longue traîne et une couleur virginale.

Je suis allée chez Ophélie Mariage, pas très loin du lieu où nous résidons et en face du magasin Esprit. Une très belle boutique, où j’ai souvenir d’être passée lors d’essayages de mariées, en me disant qu’un beau jour peut-être, ce serait mon tour. Quand je suis allée prendre le rendez-vous, pas bien à l’aise, j’ai tout de suite été impressionnée. Par les étoffes, par ces robes immenses que je ne me voyais pas porter, et par la jolie femme qui essayait devant moi… Un port de reine, un chignon déjà fait et une silhouette enviable, j’étais un peu mal à l’aise face au miroir, toute engoncée encore dans mon manteau d’hiver. 

Quand je me suis vue en robe de mariée 

C’est assez étrange de dire ça, mais me marier n’a jamais été la quête de ma vie, ni un objectif à cocher sur une liste. J’ai tout de même été très surprise de voir que ça m’allait bien. Je n’ai jamais été contre le mariage, mais je ne me suis jamais déguisée en mariée petite, et je n’ai jamais passé des heures à imaginer ma première danse. Je comprends cependant que le mariage puisse être une passion, puisque j’ai des amies qui m’aident énormément en m’envoyant tout ce qu’elles trouvent qui a un lien plus ou moins proche avec le mariage. Me marier me fait plaisir, et c’était obligatoire en me mettant sérieusement avec Anthony, puisqu’il voulait absolument se marier. Forcément, je n’ai pas dit non, et j’ai été ravie de voir que le mariage reste vraiment important pour quelques uns.

Vous avez pris des sous-vêtements d’essayages ? 

Pardon ? Euh c’est-à-dire ? Je n’avais pas prévu de mettre des sous-vêtements particuliers moi ! Heureusement, on pouvait m’en prêter au magasin ! Dans la pratique, un soutien-gorge sans bretelles est de rigueur, et une culotte pas trop moche ( ça c’est plus personnel, mais je ne voulais pas avoir une culotte de mamie devant la dame des essayages ) . J’avais donc opté pour un boxer invisible pour être tout confort.

C’est prévu pour quand ?  Vous savez le lieu ? Et le nombre d’invités ?  Mariage civil ou religieux ? Et c’est votre futur qui vous accompagne aux essayages là ? 

Mode automatique : mai 2018 / Oui mais on est trop d’invités donc on va devoir changer / On est en train de réduire la liste peut-être , mais pas une nouba à 200 personnes, on n’a pas le budget pour ça, et on préfère n’inviter que des gens qu’on aime et qu’on voit régulièrement / Les deux.  Non, c’est mon frère qui est mon témoin.

Vous avez une idée du thème ou des couleurs du mariage ?

Quelque chose qui nous représente, et qu’on pourra facilement faire nous-mêmes avec l’aide de nos témoins et de nos demoiselles d’honneur et best men. Du floral avec de l’authentique, des bouts de bois avec de la toile de jute, des gypsophiles, des bocaux en verre, de la récup. Si si , je suis sûre que tu vois très bien. J’ai appelé ça « champêtre authentique » , mais on dit aussi « bohème rétro » « hippie moderne » « vintage tralala sauce midinette supplément émotion ». Pour les couleurs, on n’impose rien à personne, parce qu’on sait que certaines couleurs ne vont pas à tout le monde, et le but de notre mariage n’est pas de mettre nos invités mal à l’aise. Peut-être juste les témoins, et encore !

Cette robe vous va à merveille ! Ha si si , elle vous met vraiment en valeur ! 

« Alors c’est ça le secret de toutes les mariées ? » – Oui, j’appelle ça la zone de sécurité ! 

Quand je vois le prix de la robe sur laquelle j’ai flashé 

Quand la conseillère adorable me note les références, alors que j’étais venue faire des essayages pour voir quels modèles allaient m’aller … parce que c’est ma maman qui va me faire ma robe de mariée.

Et oui ! J’avoue que c’était assez délicat, car je me suis présentée au rendez-vous en stipulant clairement que je voulais essayer des modèles histoire de me faire une idée sur ce qui m’allait ou pas, sans aucunement mentionner un achat prévu. J’espère que la conseillère ne m’en voudra pas, et que je ne lui ai pas fait perdre trop de temps… A la fois, j’avais un peu peur de lui dire « on vient pour essayer mais on ne compte pas du tout acheter ». Certains jugeront la pratique peu honnête, mais je ne voyais pas comment faire autrement. Si la conseillère passe par le blog, je ne suis qu’excuses plates et sincères…

J’espère que cet article vous aura plu, et que ça ne vous dérange pas que le blog prenne un tournant mariage un peu plus marqué avec le temps… 

 

 

!

Beauté, Blabla, Tous

L’Empreinte hôtel, écrin de magie pour une journée réussie !

Célébrer la femme et s’offrir une belle parenthèse… Invitée par Mercedes et Loiret Tourisme, je ne pouvais pas refuser. Cela faisait un moment que cet hôtel nous attirait avec Anthony, surtout pour son architecture et son design… Mais ce n’est que très récemment qu’on a osé s’y offrir un café dominical.

 

D’abord Bourse du travail, puis bureaux de la CGT, ce bâtiment a été repris par Pascal et Lydia Desbois. Anciens hôteliers en Sologne et amoureux des belles choses,  ils ont souhaité faire de cet hôtel un lieu où on se sent bien, où on peut prendre le temps. Prendre un petit déjeuner, un brunch ou un verre c’est possible, car l’Empreinte Hôtel se veut ouvert et accessible. On peut également s’accorder une pause spa entre copines, avec la privatisation très appréciable. Ouvert depuis 2015, cet hôtel permet à Orléans de dynamiser son centre ancien, en offrant un écrin de douceur et de classe, dans un quartier résolument tourné vers la Loire. Et ce ne sont pas les 35 chambres, dont certaines ont une vue directe sur le fleuve, qui nous diront le contraire.

 

11 : 30 Jolie vue… sur des paires d’escarpins ! Je me demande si porter des bottines fantaisie était une bonne idée. J’attends sagement, accompagnée de ma copine Sylvélie. On regarde l’entrée de l’hôtel, on se dit que c’est très classe et vraiment design. Il y a beaucoup de monde devant nous, mais on a tout de même un oeil sur le programme de la journée. Sushis, massages, réflexologie des mains et plantaire, jus détox, photocall de prestige, vide-dressing, ateliers maquillages et coiffure… de quoi nous ravir !

11 : 45 Bon, j’avoue tout, j’ai pris un super petit déjeuner et je n’ai pour l’instant pas très faim. Mais ces petits jus détox tombent très bien ! Je ne me souviens plus de ce qu’il y avait dedans, mais le vert contenait du concombre et du brocolis ( je ne retiens que ce que j’aime ) , et le orange était un peu trop gingembré à mon goût !

12 : 30 Je retrouve mes copines blogueuses Elodie ( elotarie )  et Aurélie  ( zozomum ) , on jette un oeil au buffet de sushis, dressé pour l’occasion. Verrines, petites mises en bouche délicates, on le dévore des yeux. Les fauteuils étaient bien trop confortables , il nous a bien fallu 10 minutes encore pour en décoller !

 

 

13 : 30  Le temps passe si vite… Je ne sais pas vous dire comment, mais je me suis trouvée embarquée dans une voiture Mercedes, alors que je n’ai pas mon permis. Comme quoi, tout peut arriver. J’ai aussi rencontré un géant très sympathique qui nous a fait une belle photo.

Ludovic Letot / Studio Lagrange

14 : 20 Aurélie vient de passer sa main dans le jacuzzi. Elle a envie de plonger dedans, et je la suivrais bien ! Pas  trop à l’aise avec le topless, je me dis que de toute façon, je n’ai pas mon maillot de bain et que mes dessous aujourd’hui n’ont rien de semblable à Aubade. De toute façon, c’est le massage et la réflexologie qu’on teste. Alors direction la cabine de massage, pour 10 minutes de détente express.

15 : 00 Il est l’heure de papoter. Je croise dans la file de réflexologie des mains, une dame très charmante qui me parle des parisiens à Orléans, et des orléanais à Paris. Elle est du même avis que moi, on est bien ici, à Orléans, et la ville commence de plus en plus à bouger. « Beaucoup de jeunettes en tout cas aujourd’hui, la trentaine… moi qui approche des 65 ans, ça me paraît loin ! » . Du coup, je n’ose pas lui dire mon âge, elle va me prendre pour un bébé.

16 : 50 OH. MON. DIEU. J’ai raté l’heure du goûter, trop occupée à choisir une huile pour mes mains.

17 : 30 Des macarons aussi beaux que bons, un selfie dans l’ascenseur, deux trois appuis au niveau des phalanges et beaucoup de sourires, et me voilà sur un fauteuil de coiffeur. Tresses, chignons, volume et boucles… une question de personnalité ! Le tout rehaussé d’une mise en beauté par des maquilleuses professionnelles, je me sens beaucoup plus pimpante que lorsque je me suis réveillée ce matin, l’oeil morne et les cheveux en épis.

Merci à Aurélie, Elodie et Sylvélie. Ce n’aurait pas été aussi cool sans vous.

Remerciements et partenaires 

Je tiens tout particulièrement à remercier l’Empreinte hôtel et tout son personnel, pour l’accueil et l’organisation de ce bel événement. Merci à Pascal et Lydia de m’avoir mise à l’aise et de m’avoir accueilli comme une amie.

Merci aux boutiques et prestataires orléanais qui nous ont offert de très beaux services.

ERA NOVA / SUSHI SHOP / BAZAR SAINT JOSEPH / MERCEDES BENZ / ECOLE DE LA TABLE /  SPA OMNISENS / STUDIO LAGRANGE / GALERIES LAFAYETTE / SISLEY / FRANCK PROVOST /  LOIRET TOURISME / 

Le site de l’ Empreinte Hôtel  / 80 quai du Châtelet 45000 ORLEANS

Blabla, Tous

Café ou café ?

Le café, une passion pour Anthony, une envie de tous les instants !

Le café et moi, c’est une histoire qui commence relativement tard finalement… Longtemps rebuté par le café soluble de la « machine familiale » pour son côté amer bien trop marqué, j’ai finalement ajouté un peu de sucre pour faire passer les choses… Et surprise, j’ai tout de suite apprécié !

 Finalement on peut dire que je bois régulièrement du Café depuis la mi-lycée, un sacré bout de temps en soit!

Aujourd’hui même si j’ai largement réduit la dose de sucre, j’ai toujours un peu de mal avec l’amertume de certaines marques en poudre, mais au final un bon café sans ajout c’est vraiment meilleur. En plus d’être vivifiant, il procure un certain bien-être difficilement explicable, mais toujours très agréable. En général  j’essaie de restreindre ma quantité de caféine à un par demi-journée, afin d’éviter de ne pas me retrouver trop « speed » très rapidement… Comme j’aime le café bien corsé en général, les doses sont plutôt concentrées, deux dans la journée suffisent amplement !

Dosettes ? En poudre ? En grains ? L’éternelle question qui pour moi trouve sa réponse dans la « praticité ». Même si un café en poudre n’est pas aussi pur qu’un café en grains non moulus, il faut bien avouer que chacun apporte son avantage et son inconvénient. J’ai plus de facilité au jour le jour à boire du café en poudre ou directement dans une capsule qu’un café en grain à moudre… Question de temps et d’argent surtout ! Bien sûr même si je me contente de boire du café « Rapide » et courant, j’ai déjà pu tester du vrai café dans des lieux spécialisés et qui eux offrent toute une panoplie d’ustensile pour préparer des cafés aux origines variées et toutes plus exotiques les unes que les autres.

Finalement a mes yeux, un café reste un café et qu’il soit en dosette, en poudre ou en grain à faire soi-même, je ne rechigne pas devant cette substance qui donne la pêche !

Est-ce que je peux m’en passer ? Quelques jours certainement, mais de manière durable c’est impossible…. Le café ça rend accro et je crois bien que je suis tombé dans le cercle vicieux de la caféine ! Noémie quant à elle n’est pas très café, elle préfère les boissons fraîches, même en hiver… et quand elle prend un café, c’est quelque chose de très gourmand avec plein de chantilly.

Voilà, vous savez tout sur une de mes passions et vive les corsés et les allongés !