Rechercher par catégorie

Tous

Blabla, Tous

Ces jouets dont on a rêvé

Odeur de cannelle, effluves de mandarines, et apparitions visuelles sucrées… Comment ça vous ne voyez pas les sucres d’orge dans les chaussettes pendues à la cheminée ? Oui, vous avez raison, on a peut-être très voire trop envie d’être Noël !

 

Récemment, on feuilletait un catalogue de jouets et cela nous rappelait de bons souvenirs. Retour sur les jouets qu’on a désiré très fort, mais apparemment pas assez pour que le père Noël l’entende !

 

ANTHONY

Lunettes espion

Qui n’a jamais rêvé de voir la nuit et de jouer à 007 en imaginant des histoires toutes droit sorties de son imaginaire ?

Plus petit j’étais en admiration devant ces histoires où la technologie était au service de l’homme afin de l’aider dans sa tâche. Voir la nuit, devenir invisible, voler, entendre à travers les murs… En regardant tous ces catalogues de jouets j’ai fini par vouloir ressembler à ces personnages fictifs et moi aussi jouer au chat dans l’appartement ! Mais finalement ce n’était pas une si bonne idée ces lunettes, je n’en ai jamais vu la couleur 🙂

La maison victorienne et le kit éclairage playmobil

Mon petit coup de coeur. En amoureux d’architecture et de belles maisons depuis très longtemps (A l’école primaire, et oui), j’ai toujours contemplé la fiche de ce jouet magnifique ! Plusieurs niveaux, de vrais escaliers, et même la possibilité de réaliser un circuit d’éclairage dans la maison, de quoi saliver de bonheur ! Ajoutez à cela un style vraiment atypique et la possibilité d’ajouter un niveau supplémentaire : JOIE ! Malheureusement, les produits de la marques étant relativement chers, et par peur de me voir abandonner ces jouets peu de temps après, mes parents n’ont pas souhaité m’offrir cette magnifique maison 🙁

 

L’ordinateur éducatif 

Enfant, on est forcement attiré par la modernité et ses créations toutes plus originales les unes que les autres ! A l’époque de la Gameboy et autres ordinateurs sous windows 98 et 2000, le jeune Anthony rêve lui à cette époque (vers l’âge de 6-7ans), d’un ordinateur éducatif portable avec son large clavier, sa souris et surtout son écran ridiculement petit ! Pour faire comme les grands et se la jouer cool avec les dizaines de jeux proposés : logique, mathématiques et j’en passe. Je n’ai jamais eu d’ordinateur de ce type, mais finalement mes parents ont fait assez tôt l’acquisition d’un véritable ordinateur, c’était autrement plus cool ! 🙂

 

Un Drone 

Quoi, le drone pour les particuliers n’existait pas quand nous étions enfant ? Mince j’ai du me tromper de section pour le blog ! Mais il faut avouer que c’est un joujou formidable, j ‘aurais tellement aimé en avoir un lorsque j’étais plus petit.

 

 

NOEMIE

Une tête à coiffer

J’avais déjà mes propres cheveux à coiffer, mais j’aurais bien aimé tester sur la fameuse tête à coiffer Barbie ! Faire des mèches de couleurs, apprendre les tresses africaines et les jolis chignons… Avec ses grands yeux effarés, elle avait l’air toujours satisfaite. Il y avait même une version manucure… Aujourd’hui je déborde quand je fais mon vernis, et je suis incapable de faire une tresse en une seule fois. Mais j’ai eu le Looky à la place, et je sais très bien dessiner de belles robes et créer de belles tenues.

Elefun

J’ai beaucoup discuté avec mes collègues en animation, et il se trouve que finalement je n’ai rien manqué. Cet éléphant avait l’air tellement génial dans la publicité, et les enfants qui s’agitaient autour avaient vraiment l’air de bien s’amuser. Beaucoup trop d’avoir l’air, et cet éléphant a l’air moins fun, quand on devient adulte. En attendant, j’ai bien joué avec le Croque-Carotte et le Tic-Tac Boum.

Twister

C’est LE jeu qu’il me faudrait encore aujourd’hui ! J’y ai joué à des goûters d’anniversaire, et j’ai toujours trouvé le principe extrêmement convivial ! J’ai un peu moins de souplesse à présent, mais je pense que je saurais encore mettre ma main sur la pastille bleu et mon pied à droite. Comme je cultive l’art d’être ridicule, c’était un jeu qu’il me fallait absolument.

 

 

 

Téléphone Secret

Le jeu girly à fond ! Je n’ai jamais vraiment su ce qu’il fallait faire, mais beaucoup de filles l’ont eu et en ont de très bons souvenirs. J’avais l’impression qu’il fallait trouver l’identité d’un admirateur en mode action-vérité, et avec un téléphone ? De toute façon, je n’avais pas assez de copines à l’époque pour faire ça, quand j’étais plus petite, j’étais un peu réservée et je ne faisais pas partie de ces filles qui faisaient des grosses fêtes de copines. Depuis, je n’ai jamais retrouvé ce jeu !

 

Une sélection qui sent bon les 90’s et qui nous a fait sourire…Le père Noël a bien entendu été généreux avec nous, et nous gardons en tête de très beaux cadeaux ( une gameboy, une barbie bulle, une wii, des peluches… ).

 

Et toi, quel jouet souhaiterais-tu demander pour ton toi de 8 ans ? 

 

 

Resto, Tous

Un p’tit sushi ?

Bien évidemment, j’avais envie de faire la blague t’as un souci ? Tu veux un sushi ? Mais elle est nulle, alors on va dire que vous n’avez rien lu.

Mercredi soir, il est tard, je sais que je finis à 20H30, et je ne vais pas avoir envie de faire à manger. Anthony a eu une journée un peu trop fatigante à son goût, et c’est tout naturellement qu’il me propose un sushi. Hop hop hop, je cours je vole, et mon estomac d’affamé répond à l’appel.

Les menus sont très avantageux, les sushis consistants et le poisson avec du goût. Nous nous sommes laissés surprendre ce jour-là par des californias aux oignons frits, et Anthony a adoré. Un peu trop lourds pour moi, je n’ai pas regretté d’avoir pris des makis concombres ! La gamme est plutôt large, et on trouve de tout à la carte, des spécialités chaudes panés ( du poulet principalement ) , des brochettes, les fameuses Udon ( des pâtes de blés tendres originaires du Japon ) mais aussi une spécialité introuvable ailleurs : l’okonomiyaki.

Avec l’effet de chaleur du plat, le poisson séché en lamelles ( katsuobushi ) qui est disposé sur cette omelette, ondule doucement. Une petite surprise peu ragoûtante pour certains, mais plutôt amusante pour d’autres. C’est délicieux en tout cas, et je vais chez Sushi Ninja exprès pour cette spécialité qu’on ne retrouve dans aucun autre restaurant à Orléans.

On trouve aussi de très bons gyozas, juste rôtis à point et avec une sauce vinaigrée qui va bien. Les brochettes sont aussi bonnes qu’elles en ont l’air, et Anthony est un convaincu ( bientôt un expert même ! ). La taille des makis et des california est raisonnable, bien que je trouve qu’ils soient un peu trop généreux en riz.

Un décor qu’on apprécie tout particulièrement, et lorsque nous ne nous déplaçons pas, nous nous faisons livrer via Alloresto.

Toujours très bien reçu, on vous conseille cette adresse, pour ceux qui aiment les sushis… mais pas que ! Un très bon rapport qualité prix, et un restaurant situé tout au bout de la rue de Bourgogne, un peu loin du tumulte des bars du jeudi soir !

 

 

SUSHI NINJA

156 rue de Bourgogne

02 38 83 72 91

Ouvert le lundi de 18h à 23h

Du mardi au dimanche de 11h-15h à 18h-23h

 

 

Beauté, Tous

Un kit beauté pour la rentrée ! #Nocibé

La rentrée est déjà passée, et avec elle, son lot de fatigues, de cernes et autres petites contrariétés. En collaboration avec Nocibé, voici un kit spécial rentrée, pour rester pimpante même sous les dossiers à traiter et entre deux ou trois cahiers !

 

Une envie d’être jolie mais juste comme ça, pour soi et sans en faire trop ? Je mise tout sur les yeux ! Un trait de liner et de fard à paupières irisé, c’est la double utilité de ce duo qui matche plutôt bien et qui reste pratique ( vous savez que j’apprécie les produits à double emploi, c’est un gain de place dans la trousse ) ! Niveau pigmentation du fard, on préfère ajouter une base pour qu’il tienne plus longtemps, le liner est plutôt gras et il faut être habitué à ce type de produit pour l’étaler correctement !  Le mascara Volume lui,fait bien son travail, et moi qui n’ai pourtant pas beaucoup de cils, l’effet est bien visible !

J’ai apprécié : la simplicité du Mascara et l’effet Wow pour un produit à ce prix. Le packaging très élégant du duo liner-fard !

J’ai moins aimé : la texture grasse du liner, qui peut être un obstacle à un trait tiré correctement.

Duo fard à paupières & Liner : 9,95 € / Mascara Volume : 9,95€ ( en ce moment 6,95€ ) 

Pour les grands soirs ou les grandes occasions, je rajoute  le Heaven Lipstick, que j’avais choisi en ayant l’oeil, puisqu’il s’est vu récemment décoré de la mention  » Victoires de la beauté 2017-2018  » . Il a une forme très ergonomique, ce n’est pas compliqué à prendre en main, le pinceau au bout est en tampon et il faut cliquer à l’extrémité pour faire sortir la matière, un beau liquide mat rouge vif. J’ai beaucoup apprécié cette petite innovation qui permet de ne pas gâcher de produits, ou pire, d’en mettre partout #RIPmestshirtsblancs  . J’ai choisi la teinte  » Dreaming about Red  » , pour un rouge éclatant et assumé !

Ce que j’ai aimé : l’encre à lèvres qui ne file pas, la longue tenue et le format très original ! J’ai appris qu’on appelait le pinceau au bout un « cushion » ( coussin en anglais ) Si on a un peu de doigté, on peut réaliser des dégradés sur les lèvres, grâce à la couleur qui peut être plus ou moins forcée selon votre nombre de clicks.

Ce que j’ai moins aimé : Pas très pratique pour rester précis, il faut appliquer un crayon à lèvres pour ne pas déborder !

Heaven Lipstick Rouge : 13,95 €

On a tous besoin d’un vernis nude ! Je l’ai choisi élégant et plutôt classique, une teinte porcelaine très facile à porter, qui donne un superbe effet de french manucure. Facile à accorder, c’est Le vernis passe-partout qu’il me fallait ! Niveau application, comptez-bien deux couches pour avoir une teinte franche et une couleur glossy. C’est le vernis qu’il me fallait, pour changer du rouge que je mets trop souvent car je ne sais pas quoi mettre d’autre ! Je compte le porter pour mon mariage, puisque je sais bien que toutes les attentions seront portées sur mes mains. Alors je les chouchoute en ce moment-même, je vais porter des gants dès les premiers froids et j’use et j’abuse de crème hydratante.

Ce que j’ai aimé : tout ! Vernis Jack Rose : 3,90 € 

Pour se relaxer, en rentrant après une dure journée de boulot, ou bien après des cours en amphi un peu trop bruyants, je choisis souvent de prendre un bain. Depuis cette année, je travaille en tant que chargée d’accueil le soir des représentations au théâtre d’Orléans, et je m’accorde ce petit plaisir, une fois les enfants remis à leurs parents ( mon travail principal reste l’animation périscolaire ). Un bain qui sent bon, de la mousse à foison, il ne m’en faut pas plus pour me relaxer et me contenter. Et quand Anthony revient du travail, je sais qu’il est l’heure pour moi de repartir !

Ce que j’ai moins aimé : l’odeur que je pensais être plus prononcée. 

Je suis Romantique, bain moussant 500 Ml : 8,95€ ( en ce moment à 4,47€ ) 

Niveau soin, j’ai enfin testé des patchs à poser, comme les masques qu’on voit partout ! Comme c’est mon premier test, je n’ai pas vraiment de comparatifs ! Ceux-ci sont hydratant et appartiennent à la gamme Aquafocus, déjà bien connue des peaux assoiffées. C’était agréable, même si j’ai mis les patchs à l’envers…ça revient au même de toute façon ?  Anthony était très intrigué, niveau beauté il a encore plus à apprendre que moi. J’ai trouvé les produits bien imbibés, et c’est vrai que je ne pense pas assez au contour des yeux. C’était une pause agréable et très relaxante. Il est plutôt conseillé de les poser le soir avant de dormir, mais j’ai préféré les poser au réveil, histoire de partir fraîche et dispo comme on dit ! Patch yeux, vendus par 2 : 3,95 €

 

Un produit qui a particulièrement attiré mon attention quand j’ai dû faire ma sélection, reste le Balm & Scrub, un deux-en-un comme je les aime. C’est vrai, j’ai tout d’abord été attiré par le contenant, très esthétique. Quand je l’ai découvert, j’ai été surprise de voir qu’il se refermait en se vissant, et non en se clipsant. Ce produit réparateur est aussi exfoliant, on a un baume au , très pratique quand on a les lèvres gercées, et un côté exfoliant, pour enlever les peaux mortes qui peuvent souvent gêner. Pour moi c’est un carton plein, et c’est LE produit coup de coeur de ma sélection !

Balm & Scrub, baume exfoliant : 8,95€

 

Un grand merci à Nocibé pour cette jolie collaboration ! Pour fêter mes 8 000 abonnés sur Instagram, je vous fais gagner le kit complet ( oui oui, tous les produits cités dans l’article ) très prochainement ! 

Que vous aimiez manger, vous habiller, vous maquiller, vous cultiver… Vous êtes plus de 8000 ici ce soir ( purée dit comme ça on dirait que je chauffe un stade ) et ça me fait vraiment très plaisir ! ‍❤️‍‍❤️‍‍‍❤️‍‍ Amoureux dans la vie, amoureux de la raclette ou des baskets, des vieilles pierres ou des pensées motivantes vous serez toujours bienvenus ici. Je reçois beaucoup de messages et je prends plaisir à y répondre, à échanger, à partager mais surtout et aussi à vous rencontrer ❣️ / alors MERCI MERCI MERCI et comme tous les 1000k, un concours arrive très vite ! / un câlin tout particulier à ceux qui me suivent depuis le début ou depuis très très longtemps. Même si vous ne vous manifestez pas forcément et bien c’est toujours génial de voir que vous me voyez grandir et évoluer. Je ne suis plus si triste… je dirais même que je suis plutôt heureuse à présent.

Une publication partagée par Noé || Orléans || Blogueuse (@madamelamoureuse) le

 

 

 

 

Geek, Resto, Tous

La cuisine du monde en test avec Just Eat

 

Toujours soucieux de contenter nos estomacs, c’est avec les papilles joyeuses qu’on a accepté cette collaboration ! Just Eat était d’accord avec notre idée, réaliser un article découverte des cuisines du monde ! Ce sera donc au menu : un japonais, un indien et un libanais ! Avec un total d’environ 30€ par commande, on a réussi à se faire plaisir à deux et à faire voyager nos appétits !

Ce que  nous aimons le plus dans les cuisines étrangères, c’est découvrir de nouvelles saveurs, textures et nous étonner d’apprécier des plats tous très différents. Dans la cuisine japonaise, on apprécie le raffinement, présent dans cette cuisine fine et très technique. Au liban, c’est le mélange des saveurs qui nous étonne le plus, on est toujours agréablement surpris de voir que les herbes et autres épices se marient aussi bien entre elles. Et pour finir l’Inde nous fait toujours craquer, surtout avec ses nombreuses marinades et ses petites portions qui, comme au Liban, se picorent en toute convivialité !

Nous connaissons bien ce restaurant, car nous habitons à quelques mètres ! La cuisine libanaise a l’avantage de bien caler, en plus d’être très saine. On trouve des salades de crudités, les fameuses feuilles de vigne au riz assaisonné, de la viande marinée, ainsi que des choses plus particulières comme le makdous, de l’aubergine farcie fermentée. Le taboulé, qui n’a rien à voir avec celui qu’on nous sert au supermarché, est quant à lui plein de saveurs mais risquez-vous à avoir quelques herbes coincées dans les dents car sa base reste le…persil ! 

 

Nous avons apprécié les quantités plutôt généreuses, et pour deux c’était largement suffisant ! La seule chose qu’on pourrait ajouter selon nous, reste quelques petites sauces, histoire de tremper ce pain libanais ou bien le kafta ( brochettes de viande hâchée assaisonnés ) . En dessert, on a testé les baklavas, à base d’amande et fleurs d’orangers. Un peu trop original pour Anthony, j’ai trouvé ça excellent mais il me manquait le thé à la menthe pour parfaire justement la dégustation !

En terme de cuisine du monde, l’indienne n’a pas la préférence d’Anthony. Trop épicée pour lui, il a fallut le convaincre avec de bons arguments ! Les lentilles corails qu’il adore en était un bon, et les nombreuses fritures commandées aussi ! 

Le dahl de lentilles corail est un plat que j’apprécie tout particulièrement, incluses dans le menu végétarien c’était parfait ! Ce menu, pour 14€ contenait : 1 salade de crudités, 1 samoussa (crêpe farcie aux légumes), 1 aloo pakora (beignets de rondelles de pommes de terre, 1 palak paneer (épinard au fromage), 1 dal (lentilles indiennes), 1 cheese naan et 1 riz. Rapport qualité prix imbattable, et nous avons ajouté des beignets de crevettes, ainsi que des seekh kebab !

Petite surprise pour les épinards au fromage sur lesquels nous n’avons pas du tout accroché. Texture étonnante, et grumeaux, on ne le reprendra plus ! Les fritures étaient excellentes et Anthony a adoré les beignets de rondelles de pomme de terre ! Un repas bien complet et inutile d’en commander plus, nous avions des restes pour le lendemain !

Niveau cuisine asiatique, dur dur de faire autrement que de choisir les sushis ! Incontournables pour nous, on a préféré Sushi Ninja, restaurant indépendant et familial aux deux autres restaurants franchisés, présents sur l’application. 

Chez les restaurants japonais particulièrement, il peut être intéressant de faire des simulations et de mélanger les menus, parfois vous pensez économiser mais vous gagneriez à acheter à part, si vous avez le temps, n’hésitez pas à regarder et à faire attention à la différence par rapport aux menus basiques qui vous apportent la fameuses soupe + salade dont vous n’avez pas forcément envie.

La passion d’Anthony chez les japonais, ça reste les brochettes boeufs fromages…conscient que cette spécialité n’est pas du tout japonaise et a été crée pour les occidentaux, il reste têtu et il les commande à chaque fois ! Je craque toujours pour la salade d’algues ( wakamé ) que je trouve très rafraîchissante, à laquelle je rajoute des futomakis ( des makis XXL qui font le double d’un maki normal ! ). On se partagera des californias, et d’autres makis auxquels nous sommes habitués. Le riz en plus ira, comme toutes les fois, au frigo pour le lendemain !

Et vous, vous quelle cuisine a votre préférence ? 

 

 

 

Patrimoine, Tous, Visite express

Un weekend à Nantes #2

On continue notre weekend à Nantes, avec la partie 2, qui concerne notre dimanche. Retrouvez la première partie en cliquant ici ! 

 

8h30 On se réveille dans notre Airbnb, ce matin gros programme pour nous ! On a bien envie de prendre un café en haut d’un lieu bien particulier et incontournable à Nantes ! Mais pour se réveiller, un petit tour au jardin des plantes ne sera pas de trop !

Quelques installations artistiques comme des clins d’oeil et une promenade vraiment idéale pour s’éveiller. Le jardin est situé en face de la gare, et nous avons dû marcher un peu pour nous y rendre. Prendre le temps, flâner dans les allées, profiter de la lumière, et faire bien attention à ne pas réveiller le Dormanron, oeuvre végétale adorable imaginée par Claude Ponti. Le jardin a en son sein beaucoup d’espèces végétales différentes, et propose une ambiance semi-naturelle, avec une belle collection de végétaux joliment disposés. Nous avons apprécié les plans d’eau, très nombreux dans ce jardin ! La serre n’était pas ouverte ce dimanche matin, et nous y retournerons sûrement, car l’extérieur donnait bien envie !

Avec la distinction jardin remarquable, ce jardin s’étend sur plus de 70000 m². On y trouve également une collection de camélias qui en font un jardin international d’excellence camelia ! 

10h Bon il est temps de monter… Mais où ? Au nid pardi ! Un bar qui surplombe la ville du haut du 32ème étage, à 144m de haut ! Le nid propose une vue à 360 degrés impressionnante et nous voulions voir ça de plus près ! L’auteur de ce projet un peu fou est un artiste nantais, prénommé Jean Jullien, qui a voulu faire de ce lieu un endroit arty et convivial. Des sièges-oeufs, un héron… c’est certain, on vit un rêve éveillé !

On trouve la tour Bretagne vraiment très haute de loin, et c’est vraiment impressionnant de se dire qu’on va monter aussi haut !

Anthony a le vertige, et c’est vrai qu’il était un peu mal à l’aise avec cette vue assez dingue ! Des grillages tout autour du toit vous assurent une sécurité bien rassurante, et il faut passer le téléphone à travers la grille pour prendre une photo ! Alors, tu l’oses ? Cette vue est à couper le souffle, et justement… un vent frais se fait ressentir ! Ce n’est pas le moment de choper un rhume nantais oh !

12h30 Allez on se met en quête d’une bonne adresse avant de quitter la ville vers 18h ! Nous avons encore un peu de temps, alors on flâne de rues en rues. La ville est plutôt active, et on réussit même à prendre en photo le passage Pommeraye sans grand monde. Nous passons dans une rue, puis une autre, et une vitrine nous interpelle… Le nom est sympathique et nous rappelle l’histoire pour enfants Roule-Galette !

La  crêpe est délicieuse et généreuse, le service plus qu’agréable et nous nous régalons ! Une adresse qu’on recommande vraiment, car la décoration est adorable, et la situation idéale !  Les illustrations sont vraiment originales, et l’esprit du lieu change un peu des crêperies traditionnelles, parfois un peu poussiéreuses ! Une adresse jeune et cosy, avec un rapport qualité prix au top !

Le temps de digérer sur le chemin, et on se rend au château de Nantes ! Un beau temps toujours de la partie, on se dit qu’on bien de la chance !

14h Le château des Ducs de Nantes n’a de château que l’extérieur. La veille, nous nous étions promené avec Marion sur ses hauteurs, grâce au chemin de ronde qui est gratuit ! Une fois entrés, nous nous rendons vite compte que l’intérieur est résolument très moderne. En effet, c’est plus un musée qu’un château ! Bien loin de nous les reconstitutions de pièces de vie, ou les lits à baldaquins dont nous sommes si friands. Accoutumés à ce genre de château dans la région Centre, c’est tout étonné qu’on se laisse surprendre. Ce musée est vraiment bien garni, beaucoup de films et d’installations interactives qui nous invitent à découvrir l’histoire de la ville de Nantes. Entre histoire royale, industrie et guerre, de très belles vitrines et des petits objets précieux bien mis en valeur.

La partie qui nous a le plus plu reste celle sur la guerre, puisque la scénographie y est très immersive. Un parcours sonore et beaucoup de décors ajoutent un peu d’émotion aux costumes, casques et autres traités qui y sont exposés. Concernant les beaux objets de collection, vos yeux se régaleront et donneront envie à votre estomac d’en faire autant. Vous le saviez peut-être mais la marque LU signifie Lefèvre-Utile et est profondément ancrée dans l’histoire de la ville de Nantes, d’où elle est originaire !

Votre billet d’entrée vous donne également accès à l’exposition temporaire, en ce moment sur l’or des incas, mais nous n’avons pas eu le temps d’y aller ! Comptez bien 2 heures pour faire ce château des ducs !

16h30 Il est l’heure de goûter, et on rejoint une amie nantaise avant de repartir. On lui fait découvrir une adresse qu’elle ne connaissait pas, une franchise sur laquelle nous étions tombés déjà hier ! On a bien aimé le principe du disque qui clignote et sonne comme au bowling, une fois la commande prête, et le service était bien chaleureux. On ne sait pas trop si ça a ouvert depuis longtemps, mais on a apprécié l’atmosphère du lieu ( et en plus, il y a plein de prises pour charger son téléphone… c’est bête mais pour nous ce critère compte beaucoup ! )

18h Le temps se gâte, hop on retourne vers Orléans ! Comme prévu, nous n’avons rien de plus à régler au parking, car nous avions déjà réservé notre place avant notre séjour et payé en ligne !

 

De ce weekend nantais, nous gardons de très bons souvenirs. Mais nous ne choisirions pas Nantes pour vivre ! Loin d’être des bonnets de nuit, cette ville bouge un peu trop pour nous, et même si on se repère assez rapidement, l’effervescence qu’elle dégage n’est pas pour nous. Nous reviendrons bien entendu, puisque nous sentons qu’il y a d’autres incontournables dont nous n’avons pas pu profiter. On pense notamment à Trentemoult, à la croisière sur l’estuaire, au carrousel des mondes marins qu’on choisira la prochaine fois. Nantes est une ville riche d’attractions touristiques, mais jouit surtout d’un énorme potentiel artistique. Beaucoup d’expositions, de streetart et pas mal de galeries ouvertes également ! Les bonnes adresses ont l’air également nombreuses, et pour faire du shopping, elle reste très intéressante. 

Retrouvez les adresses pour les activités qui ont composé notre journée !

Jardin des Plantes 

Rue Stanislas Baudry, 44000 Nantes / ouvert de 8h30 à 20h tous les jours

Le Nid 

Tour de Bretagne, Place de Bretagne 44000 Nantes / ouvert le mercredi et jeudi de 14h15 à 00 et le samedi et dimanche de 10h à 00 ( ferme à 2h le samedi ) / entrée 1€  ( inclus dans le pass Nantes )

Le loup, le renard et la galette 

19 rue de la Juiverie, 44000 Nantes / ouvert le lundi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche de 12h à 22h30

 02 40 47 12 71

Château des Ducs de Nantes

4 place Marc Elder 44000 Nantes / ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h / tarif : 8€ et 5€