Browsing Category

Tous

Patrimoine, Tous

Dom Pacello ou le maître des agrumes au château Gaillard

On découvre et on s’émerveille d’un rien, c’est vrai. Mais cette visite était si magique, qu’on a décidé d’en faire une vidéo.. Le Château Gaillard est intimement lié aux deux sites présentés précédemment : le Château Royal d’Amboise et le Clos-Lucé.

On entre dans la demeure du maître des agrumes, Dom Pacello de Mercoliano, qui travailla aussi pour le roi des environs : François Ier. Un jardin gigantesque sur 15 ha en plein centre d’Amboise, où sa créativité à porté ses fruits ( oh la petite blague ! ) , puisque les premiers orangers de France y ont été imaginés. Un espace intéressant, puisque les jardins sont organisés à l’italienne ! Des carrés délimités, un potager organisé, des herbes aromatiques qui viennent encadrer les semis de fruits et légumes : les fameux carrés pacelliens.

Encore 52 sortes d’agrumes ravissent les papilles et les estomacs, et on peut déguster un gâteau à l’orange et un jus de fruits frais… niveau circuit court on ne peut pas faire plus court plus simple ! 

 Château Gaillard, allée du Pont-Moulin (accès piéton uniquement) à Amboise

. Horaires d’ouverture : Tous les jours de 13h à 19h.

Plein Tarif : 11 €
. Tarif réduit  (étudiants, demandeurs d’emploi, personnes en situation de handicap) : 10€
. Tarif jeune  (de 7 à 18 ans) : 7 €
. Gratuit pour les moins de 7 ans

Culture, Patrimoine, Tous

Sur les pas de Léonard de Vinci, au château d’Amboise et au Clos-Lucé

L’histoire du Val-de-Loire est marquée par bons nombres de personnages illustres. Léonard de Vinci laisse son empreinte en Touraine, puisqu’il est enterré au Château d’Amboise. Originaire d’Italie, il est profondément attaché à la France, puisqu’il est ami et conseiller de François 1er.

Au Clos Lucé, Léonard travaille comme ingénieur, architecte et metteur en scène, organisant pour la Cour des réceptions et fêtes somptueuses. Il inspire autour de lui la pensée et la mode. François Ier est fasciné par Léonard de Vinci et le considère comme un père. Selon la légende, le château du Clos Lucé et le château d’Amboise étaient d’ailleurs reliés par un souterrain permettant au souverain de rendre visite à l’homme de science en toute discrétion. ( source : Wikipédia )

 

Nous avons eu beau temps, et nous avons bien profité de cette journée organisée par le Comité Régional du Tourisme. Une escapade vraiment enrichissante, qui m’a permis de retrouver les sites que j’avais visités enfant, et de les faire découvrir à Anthony. De belles architectures, et des lieux complémentaires. Le château d’Amboise fait parler les vieilles pierres, et nous fait voyager entre l’époque médiévale et la Renaissance. Le Clos-Lucé, quant à lui, met en valeur les créations de Léonard de Vinci, grand ingénieur, poète et artiste… qui puisait ses inspirations dans la verdure et le calme.

Retrouvez les monuments sur leurs sites respectifs 

 http://www.chateau-amboise.com/http://www.vinci-closluce.com/fr

Resto, Tous

Kogi, l’adresse coréenne à Orléans

Niveau restaurant asiatique, quand on a mangé japonais, thaï, vietnamien… on peut s’intéresser à la cuisine coréenne ! C’est une cuisine plus épicée que ses pays voisins, et l’huile de sésame est fréquemment utilisée. L’un des plats traditionnel les plus connus est le bibimbap, un bol de riz dans lequel on mélange divers ingrédients qui finissent de cuire ensemble, dans le bol encore brûlant.

En entrée, on nous propose rouleaux de printemps, crevettes sautées, raviolis aux légumes, salade d’algues. Ensuite on a comme choix de plat le bulgogi, spécialité coréenne qui ressemble à un barbecue, le bobun ( traditionnellement vietnamien mais ici réinterprété en version chaude et avec du curry ) , et bien entendu le bibimbap !

Les quantités sont généreuses, et les ingrédients sont frais et plein de goût. Le service est très agréable, et il ne faut pas hésiter à demander aux serveurs des précisions sur la carte, ils se feront un plaisir de vous expliquer la composition des plats. Le cadre est particulièrement agréable, et c’est un lieu qu’on recommande pour une soirée romantique… Préférez l’intérieur plus calme que la terrasse qui est un lieu de passage peu agréable.

Kogi 

36 Rue de l’Empereur 45000 Orléans

Ouvert du Mardi ( 12h-14h et 19h-23h ) au Dimanche ( 19h-23h )

09 50 00 04 48

Facebook 

 

Culture, Patrimoine, Tous

Orléans, Beaugency, Notre-Dame de Cléry, Vendôme, Vendôme…

C’est une tradition, une coutume, les fêtes de Jeanne d’Arc sont depuis 588ans le moment de rassemblement privilégié des orléanais et de l’ensemble des élus. Cette année, et malgré le contexte présidentiel, la population a répondu présente, tout au long des festivités proposées par la ville.

Nous sommes le dimanche 14 Mai aux alentours de 14h, et comme nous avons la chance de disposer d’un Pass Presse, direction le carré réservé pour immortaliser depuis cet espace parfaitement situé, le discours du Maire et le défilé. La gigantesque tribune officielle qui fait dos à la Cathédrale surplombe la place et la Rue Jeanne d’Arc une installation vraiment impressionnante vue d’en bas !

Le cortège militaire qui suit le début de la cérémonie est tout aussi impressionnant, mais raccourci par l’absence de la Garde Républicaine le résultat est un peu plus lisse que les années précédentes, mais rien de dramatique pour autant !

C’est ensuite au tour du cortège commémoratif de défiler, et autant le dire c’est haut en couleurs ! Une belle occasion de découvrir musiques et costumes locaux le temps d’une déambulation à travers la ville. J’ai une petit préférence pour la « Musique Municipale d’Orléans » : Leur tambours et les costumes traditionnels mais très « flashy ».

Pour cette 588ème édition les spectateurs étaient sans doute moins nombreux, peut-être la faute à l’absence d’un véritable invité d’honneur comme il a souvent été possible d’en voir. Cette année et après le désistement de Jean-Louis Borloo, ce sont finalement les Maires de la toute jeune « Orléans Métropole » qui se sont réunis pour cet événement d’envergure régionale.

En remontant la rue Jeanne d’Arc, puis en passant par la place du Martroi, le cortège s’est dirigé vers la rive sud au pas de charge ! Elus et bénévoles se sont pris au grand jeu des « bains de foules et poignées de mains » pour les uns et aux « Selfies » pour les autres. Ambiance bon enfant et printanière sous un magnifique ciel bleu !

Une fois le pont traversé, le cortège a poursuivi sa grande marche jusqu’à Saint-Marceau pour finalement revenir jusque’au quai afin de revenir à la cathédrale. Une bonne dose de marche, en imaginant les efforts de ces « échassiers humains » perchés à plusieurs mètres du sol, sans tomber !

Les festivités se sont achevées par la restitution de l’étendard de Jeanne sur le parvis de la cathédrale, un moment d’émotion et une conclusion réussie en harmonie avec les orléanais.

Resto, Tous

Brunch Charbon

Le Charbon, c’est un bar qu’on aime bien. On s’y retrouve de temps en temps, avec les beaux jours et nos amis, pour boire un spritz ou pour son fameux pain surprise… Mais ce n’était pas là, la raison de notre venue !

Le Brunch se démocratise à Orléans, et on voulait tester celui-ci, qui nous semblait copieux et généreux ! Oui enfin, il arrive dans notre contrée provinciale, bien loin du brouhaha parisien et des prix parfois excessifs.  Pour rappel un brunch est un repas pris entre le petit-déjeuner et le déjeuner, quand il est trop tard pour prendre une tartine et un chocolat, mais qu’on a tout de même envie de salé.

Nous avions donné rendez-vous à des amis à 13h, et notre estomac n’en pouvait plus déjà ! 

Au Charbon, il se décline de trois façons, pour convenir à tous les goûts ! La base de chaque formule reste la boisson chaude et froide à volonté ( thé, café, jus d’orange et jus de pamplemousse ).  S’ajoute un sandwich, un bagel et parfois un oeuf. Et pour ne froisser personne, pancakes et fromage blanc aux fruits granola pour tous !

Le britannique : croque-monsieur, saucisse, bacon, oeuf au plat, pomme de terre, haricots, dessert !

Le norvégien : Bagel saumon , pancakes sirop d’érable, oeuf à la coque au saumon, haricots, dessert !

Le parisien : club sandwich, pancakes sirop d’érable, haricots, dessert !

 

Ces photos donnent l’eau à la bouche, et ça nous donne envie d’y retourner. Avec les beaux jours qui pointent leur bout d’éclat de soleil, on a même pu profiter de la terrasse… Pour 12€, on repart le ventre plein ! On a apprécié la grande générosité au niveau des quantités, et la possibilité d’avoir des boissons à volonté. Le service est un peu lent, mais on a tout notre temps, alors on ne va pas se formaliser pour quelques minutes d’attente… Un brunch c’est fait pour se poser et se réveiller, entre une tranche de bacon et une goutte de sirop d’érable sur un pancake encore chaud ! Même si l’espace des tables rondes n’est pas pratique, on reste quand même très satisfait de ce brunch, qu’on recommande totalement, pour un super rapport qualité prix !

Le Charbon 

32 rue du Poirier 45000 Orléans

Pensez à réserver directement par message privé sur la page facebook  ou par téléphone au 0677056151

Service de 11h à 16h le samedi et le dimanche

 

LE CHARBON A DEFINITIVEMENT FERME SES POTES EN 2019 MAIS NOUS CONSERVONS CET ARTICLE EN SOUVENIR !