Rechercher par catégorie

Tous

Patrimoine, Tous

Avoir le coeur en fête pour la nuit des 1000 feux à Villandry

La semaine dernière, nous nous apprêtions à vivre une expérience magique. Le jardin de Villandry allait revêtir une parure merveilleuse, faite de lumières et de beaucoup d’étincelles… Une soirée qu’on partage forcément avec vous, pour vous donner envie de vous y rendre l’année prochaine !

Villandry, c’est un domaine fabuleux, composé de fleurs, de potagers, de recoins secrets qui en font un jardin magnifique, attenant à un château de style Renaissance . Nous en avions déjà parlé ici, et comme vous pourrez le lire, nous n’étions pas mécontents de notre visite. Cette fois-ci invités par le château en personne, nous étions ravis de couvrir ce bel événement… Un pique-nique spécialement conçu pour nous et les autres invités blogueurs avait été installé dans un jardin, à l’écart des visiteurs. Une attention qui nous a particulièrement touchée, et de très belles assiettes dégustation, joliment présentées et aux mets de saison savoureux.

 

Le temps de se balader dans les longues allées, de profiter des perspectives interminables, et on se pose un moment près d’une fontaine. Maintenant, place aux équilibristes et autres funambules… On aperçoit de drôles de grimpeurs à des mats perchés qui semblent vouloir défier la gravité. Et sur une balançoire bien particulière, un couple d’artistes s’élancent à la poursuite de la nuit. On savoure l’effet de lumière, et l’audace de s’élancer de la sorte, sans filet et sans peur. Le jardin revêt un manteau différent, l’ambiance n’est plus la même. Les gens sont calmes, ils attendent. Dans la moiteur du soir, les sens s’éveillent. Les branches s’animent, le vent siffle très légèrement, et les fleurs s’ouvrent et se ferment à l’envi. Magie de la nature, et quel endroit surprenant…Plus de 2000 bougies seront allumées par une équipe de bénévoles, pour permettre à ce domaine de rayonner d’une toute autre façon.

 

Sur le bassin d’eau, deux formes s’élancent, on croit à des poissons, puis à des oiseaux. Des poissons-volants ? Articulés par des marionnettistes, ils entament une danse colorée, et illuminent le ciel du domaine en changeant de couleurs sur des notes de musique, comme une berceuse. Et puis le feu d’artifice, commenté par le propriétaire, Henri Carvallo. Il nous raconte le domaine, nous invite à profiter de la soirée, et à garder les yeux bien ouverts…

Une musique démarre, des étincelles jaillissent et nous ne pouvons que nous en émerveiller.

Beaucoup de magie et d’enchantement, nous repartons ravis par cet instant féerique ! Merci au Château de Villandry, au Comité Régional du Tourisme et aux équipes de bénévoles pour cet événement inoubliable. 

 

 

Blabla, Culture, Patrimoine, Tous

Le bonheur d’être Greeter !

Ça y est, Anthony fait désormais parti de la grande famille des « Greeters » de France. Il vous explique tout ! 

En grand amoureux de ma ville natale et chauvin oblige, j’aime partager sur mon compte Instagram : Photographies, gravures, plans divers, et autres documents relatifs à l’histoire de notre belle cité.

Il y a quelques mois, l’office de tourisme d’Orléans décidait de mettre en place un réseau de Greeters pour Orléans, dans le but de proposer via l’office de Tourisme (mais également avec un site internet dédié), des ballades avec les habitants pour les touristes de passage ou tout simplement les curieux. J’ai tout de suite sauté pour l’occasion !

Les Greeters, ou « Hôtes » en français (du verbe  » to greet » en anglais qui signifie accueillir ou saluer) , sont des habitants, simples citoyens, qui réalisent des balades thématiques ou non avec des touristes ou personnes souhaitant découvrir un lieu bien particulier, comme ici une ville.

Le concept initié à New York en 1992 a vite tissé une toile à travers le monde, si bien qu’en France il existe aujourd’hui 51 groupements tous différents !

Forcément une ballade gratuite et sans rémunération n’est pas vue d’un bon œil par certains qui pensent que les Greeters empiètent sur le terrain des Guides Conférenciers…  Effectivement, la démarche s’en rapproche, mais le relationnel est les informations transmises ne sont absolument pas les mêmes !

Photo : Christophe Mouton

Pour participer à ces balades et vous promener (pourquoi pas) avec moi, il suffit de vous rendre sur le site de l’office du Tourisme afin de faire une demande en ligne : Simple et efficace  🙂

Natif d’Orléans et amoureux de la ville, je vous propose de découvrir cette belle « cité Ligérienne » au travers de ses évolutions urbaines et architecturales. Un centre ancien méconnu, profondément modifié au travers des siècles et qui rescelle pourtant de nombreux Secrets…
À pied, nous déambulerons ensemble entre les églises, rues pavées et anecdotes urbaines, afin de mieux comprendre Orléans et sa véritable renaissance.

 

https://www.tourisme-orleans.com/flaner-avec-un-greeter

 

~ M o r p h o l o g i e ~ Orléans, la ville en 1640. . Ces documents sont une mine d’informations sur la passé prestigieux de la ville et de son évolution dans le temps. . . Ici Orléans présente déjà le visage que nous lui connaissons aujourd’hui et ce depuis déjà de nombreuses décennies : La ville ancienne est enserrée dans sa dernière enceinte qui deviendra « Boulevards » au début du XIXème siècle… . Car oui, le centre ancien n’est finalement pas uniquement limité au quartier Bourgogne et c’est d’autant plus flagrant quand on regarde ce plan daté de plus de 4 siècles ! . Le maillage des rues est impressionnant, un véritable dédale bordé par plus d’une trentaine d’églises, un bâti médiéval dense et surtout un port de commerce de près de 2km de long protègé par une puissante muraille! 😵😲 . À cette époque, la cité rivalise encore avec Rouen, Bordeaux, Toulouse, Lille et même Lyon tant d’un point démographique que commercial, l’apogée d’une croissance qui laisse derrière elle un patrimoine riche et pourtant relativement méconnu car écrasé sous les travaux et évolutions successives de la cité. . . #orléans #orleans #myloirevalley #loirevalley #frenchblogger #toporleansphoto #france #urban #art #street #potd #photography #picoftheday #map #plan #city #draw #medieval #history #urbanism #architecture #archidaily #archilovers #archiporn

Une publication partagée par Anthony. Monsieur l’@moureux (@monsieurlamoureux) le

 

 

 

Blabla, Tous

Deux ans de blog #merci

Deux ans de blog… Deux ans déjà. A l’aube de notre couple, on avait eu besoin d’un lien qui nous réunisse, et qui conserve nos sorties et nos souvenirs, au cas où ça aiderait quelqu’un.

 

La genèse…

Au début de ce blog, c’était le début de nous. Bien entendu, nous n’étions pas sûrs d’où ça allait nous mener, notre couple comme notre blog.

Aujourd’hui, les deux vont très bien et on fait ensemble, un très beau bout de chemin. Nous nous sommes rencontrés sur Tinder , et nous avons toujours eu un rapport  au digital bien particulier, à l’heure où on ne peut pas poser son téléphone quand on va aux toilettes, ou qu’on checke ses notifications dès le réveil. Anthony était très présent sur les forums d’architecture, où il postait ses créations en 3D. Il avait même un site à son nom, et avait appris dans son coin à coder en mode CSS. De mon côté, j’ai toujours aimé partager, et les commentaires ont toujours eu le goût d’une surprise à cliquer. Je blogue depuis 2010, sur des créneaux très différents ( lifestyle, écriture, beauté…) avec toujours la même passion et les mêmes envies de partage. J’ai commencé comme tout le monde sur skyrock, ensuite blogger, et Anthony a choisi WordPress, pour le côté plus lisse et plus pro aussi. J’ai vu l’évolution des blogs monétisés arriver, et c’est ce que nous avons toujours refusé. Beaucoup de gens ouvrent des blogs pour en faire leur business, et nous ne sommes pas de ceux-là.

De nos débuts à Tours, nous résidons désormais à Orléans. Parfois nous sommes en terre bourguignonne, et on tente des petits séjours parisiens de temps à autre. 

Les rencontres…

En 2 ans de blogs, nous avons vécu des rencontres magiques, d’autres inimaginables ( on ne vous raconte pas la pression quand on s’est retrouvé catapulter dans la loge de Superbus ) , et des instants véritablement géniaux. Ce blog nous permet d’échanger, de donner nos bons plans, et nous a finalement servi à trouver également du travail puisque nous sommes devenus rédacteurs pour un guide touristique.

Nous avons également appris à nous méfier des gens intéressés, et on adore rencontrer les gens en vrai. Parce qu’un sourire en face est bien plus touchant qu’un like, et que certains comptes ou blogs nous ont apportés bien des déconvenues. Question de confiance, et de bienveillance, on ne fait plus rentrer n’importe qui dans notre bulle.

 

Les réseaux sociaux nous ont tout de même fait vivre de belles histoires, puisque nous avons désormais de vrais amis, rencontré via Instagram ou Twitter, qui nous ont connu grâce au blog. De vraies amitiés confirmées dans la réalité, et nous sommes si heureux que certaines puissent avoir un rôle important à notre mariage qui s’annonce. 

Les réseaux sociaux nous servent aussi, puisque nos « communautés » sont grandissantes de jour en jour, et on cumule plus de 10 000 abonnés, tous réseaux confondus. Bloguer à deux est une force, et notre présence se fait sentir, puisque ça nous arrive d’être reconnus dans la rue. Loin de nous ériger en star , puisque nous ne sommes personne, c’est tout de même agréable de recevoir des messages pour remercier d’avoir partagé une adresse de restaurant parce que vous avez pu y organiser l’anniversaire de votre maman.

Les partenaires que nous avons acquis avec le temps nous font confiance et nous donnent confiance aussi,

et nous sommes toujours ravis de travailler avec des agences de presse ou de communication. Nous ne considérerons jamais que blogueur puisse être un métier, puisque que c’est la passion du partage qui fait le nôtre, et partageur n’est pas encore un métier. Nous avons choisi de rester ancré dans la réalité, en ayant tous les deux des jobs qui nous font gagner un salaire fixe, sans qu’on ait à se stresser des statistiques ou du clic au jour le jour. Pour rappel, Anthony est technicien de proximité chez un bailleur social, et je suis animatrice périscolaire. 

Et vous !

Aujourd’hui, c’est vous que nous voudrions remercier. Sans les vues, sans les commentaires, sans vos likes, ce blog n’existe pas. Quand on nous appelle influenceur, nous sommes ravis de défendre ce qui nous tient à coeur sur ce blog. Notre envie d’aimer la vie, l’ouverture au monde, et la culture partout, et tout le temps. Celle quand on sort de chez soi faire un resto ou un château, et celle qu’on préserve sous la couette devant une bonne série. Celle qui fait notre identité et celle qui fera les gens qu’on deviendra. Nos aventures personnelles, comme notre mariage et nos doutes concernant notre premier déménagement… On apprécie énormément faire des articles humeur, puisque ce sont ceux qui vous touchent apparemment le plus.

 

MERCI MERCI MERCI A TOUS ! Et à nos futurs projets, et toutes nos aventures à venir…

 

 

Patrimoine, Tous

Le Jardin de la Javelière, un paradis caché dans le Loiret !

Il y a de ces lieux qu’on découvre et qu’on n’oubliera jamais. Le Jardin de la Javelière en fait partie, comme un soubresaut dans le temps, et une escapade irréelle entre nature contrôlée et harmonie de couleurs hasardeuses. Le rêve est à un pas, vous venez ?

Le domaine de la Javelière se situe tout près de Montargis, à 27 minutes en voiture précisément. On arrive en plein champ, et une porte vous sépare du paradis. Entrez par la cour, et laissez opérer la magie. Les roses envahissent vos sens, des couleurs partout, des couleurs intenses, et une odeur très légère, qui appelle à la sérénité. C’est doux, c’est très rose, c’est parfois blanc. Et Dieu que c’est beau. Impossible pour moi de ne pas penser à Monsieur Dior et son jardin à Granville. L’homme amoureux des roses et des jardins, aurait trouvé en la Javelière, une muse parfaite. Se perdre se plonger, des roses partout, et ces couleurs qui subliment n’importe quel sujet. 

Ça et là, des parterres composés, une promenade agréable, une référence à la terre et à l’alignement des planètes… des vues bien droites qui offrent de belles perspectives, des allées dégagées, des couleurs comme des touches de peinture. On pense à Monet, on pense à Degas. L’imagination du créateur de ce jardin nous fait penser à un tableau impressionniste. Peu de jaune, bien des bleus, des arbustes et des roses grimpantes.

Nous sommes perdus au jardin d’Eden. 

Pas si perdus que ça, puisque nous suivons un monsieur plutôt discret, qui nous guide en prenant son temps et en nous laissant le nôtre. Beau partage, et simplicité étonnante de la part de Monsieur Masure, collectionneur passionné. Retraité des affaires, ce propriétaire nous invite à une balade à faire à son rythme, quand on veut, en prenant le temps, en écoutant. On a toute la vie, non ?  Il dessine son domaine, il plante des arbres, il admire la nature qui ne fait pas tout le temps ce qu’on lui dicte. Il contemple, il tire des leçons, il admire. Et il laisse de longs silences pour qu’on réalise le travail accompli, et celui qu’il reste à faire. En 25 ans, il a fait de son rêve une réalité, bien loin de la jungle urbaine et de sa vie d’avant. Un écrin de sérénité, une belle surprise, et quel privilège d’entrer dans un jardin si secret. 

Sur 4 hectares, une roseraie, un potager, des vergers, un bassin, des bois… Une merveille dépaysante et forgée avec le feu de la passion, tantôt délicat, tantôt audacieux. Des plantes rares, et provenant du monde entier, tantôt qui surprennent, tantôt qui apaisent.

Et nous nous sentons si petits soudain…

 

 

Le domaine de la Javelière est un petit bijou, et nous n’avons pas trouvé plus de mots pour décrire ce paradis. N’attendez plus, allez-y. Quelques photos pour vous inspirer, et ce sera tout de notre côté, les photos ne sont rien et il faut s’y rendre pour bien comprendre… Dernier coup de coeur pour ce lac d’un bleu particulier, impossible à reproduire avec une lentille. Se ressourcer, et se perdre volontairement… Quel exercice admirable.

Merci aux propriétaires, Monsieur et Madame Masure pour cet instant suspendu. Merci également au Comité Régional du Tourisme pour cette belle invitation. 

Adresse

Château de la Javelière 45340 MONTBARROIS

Ouverture 
Du 1er mai au 30 juin 2017, ouvert les vendredi, samedi, dimanche et fêtes, l’après-midi, de 14 à 18 heures. Du 1er juillet au 15 août, puis du 1er au 30 septembre, ouvert les samedi, dimanche et fêtes, l’après-midi de 14 à 18 heures. Visite guidées et commentées, tous les jours sur rendez-vous, effectif minimum 15 personnes.

Tarifs 
Individuel en visite libre : 8 € Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans Groupes : visites guidées et commentées sur rendez-vous : 10 €/personne.

Mariage, Tous

Nos outils mariage

Ca y est, nous sommes à moins d’un an du mariage… On s’organise et on souffle un peu. On essaie de ne pas se stresser, mais c’est déjà peine perdue. Entre les rdv, les prestataires à choisir et les coups de fil à passer, on a de quoi se prendre la tête tous les weekends. Heureusement, on réussit à déléguer, grâce à quelques outils et astuces bien pratiques.

mariage.net

Le site mariage.net, on s’est crée un compte dessus, et il nous aide à y voir plus clair, tout en permettant de garder un oeil sur nos prestataires. Il y a d’ailleurs de bons plans dessus puisque certains partenaires du site offrent des réductions non négligeables pouvant aller de 5 à -15% selon l’offre.

Une partie forum est également disponible, si on souhaite échanger avec des gens de notre région ou bien des mariés à la même date. L’application smartphone installe directement un compteur, et c’est stressant mais tellement génial aussi !

On apprécie les petites astuces de planification et les tâches à cocher. Bon point particulier pour l’outil placement de table, qui va nous sauver la vie et pour les prestataires qu’on peut noter et classer.

mariage.net

Le livre « Mode d’emploi de la future mariée »  aux éditions Marabout, que je vous invite à feuilleter. J’ai apprécié son format, et les illustrations très simplistes et humoristiques. Les conseils sont bien organisés par chapitre, et on peut photocopier des fiches afin de s’organiser. Il n’est pas très détaillé, mais pour le prix mini, il constituait une bonne base pour mettre un pied dans l’organisation du mariage.

Pinterest bien entendu, depuis le temps que je cumule des boards « Wedding ideas »  » Wedding dress »  » Wedding decoration », c’est le moment de VRAIMENT s’en servir.

Retrouvez mes inspirations mariage en me suivant sur Pinterest. 

 

weddingmagazine  Wedding magazine, que j’achète de temps à autre, très inspirant et à la mise en page soignée. Les témoignages donnent envie de se marier, et les idées décorations sont géniales ! J’adore les petites anecdotes des mariés, à rire ou à pleurer. Dans chaque numéro il y a un encart retroplanning de mariage à détacher pour voir les tâches à accomplir à J-1 an, J-30 et même la veille. De bons conseils qui rassurent, et j’apprécie tout particulièrement d’avoir un support papier.

Ce qui m’amène à parler du gros classeur de mariage. C’est un souhait de ma Maman, et c’est vraiment utile puisqu’il nous permet de mettre un visuel et de tourner des pages, de classer les factures, nous organiser par rapport aux acomptes, de marquer nos invités et leurs coordonnés… Un peu comme un carnet d’inspiration, c’est l’outil pratique de l’organisation de mariage, puisqu’il nous permet d’avoir tout d’un seul coup et à porté de main. Même si le format numérique est intéressant, c’est facile de regrouper toutes les informations sur un seul support physique. Et ça fait un beau souvenir ensuite.

Nos témoins et nos demoiselles d’honneurs et first men

Bien entendu, ce sont des gens qui nous entourent et en qui nous avons confiance. Que ce soit des amis ou de la famille, ce sont tous des gens sur lesquels on parie dans le temps, en se disant qu’on veut que notre histoire d’amour soit aussi longue que notre histoire d’amitié. Ils nous connaissent bien et on est certain qu’ils seront des pro de l’organisation, des DIY et de la convivialité !

Et bien entendu notre Wedding Planner, avec qui nous avons un très bon contact et qui sait nous mettre à l’aise. Bien que présente uniquement le jour J, on sait qu’il ne faut pas hésiter à lui demander des conseils ! Nous avons déjà fait un article sur le fait de prendre une wedding planneuse ici 

Avec tous ces outils en main, on se souhaite de vivre un mariage à la hauteur de nos espérances : plein d’entrain, de gaieté et de gens qu’on aime et qui nous aime tout autant.