Browsing Category

Culture

Culture, Geek, Patrimoine, Tous

Découvrir un château autrement, et visiter en s’amusant !

Il y a peu, nous nous sommes rendus au château de Beaugency. Nous ne le connaissions pas, mais nous savions cependant qu’il était tenu par la même équipe que celui de Meung ( le fameux château rose ) , nous n’allions donc pas être déçus. S’est ajouté à ça, une petite surprise… une tablette tactile qui nous a fait découvrir le château avec un regard nouveau ! Ouf, nous y sommes allés le dernier jour de son ouverture, on a failli rater ça !

 

img_5655-copier

Superbe exemple de logis seigneurial, le château de Beaugency est successivement propriété des seigneurs de Beaugency, de la couronne de France, puis des ducs d’Orléans au XIVe siècle, qui en resteront propriétaires jusqu’à la Révolution Française. Aujourd’hui, au cœur de Beaugency, ce château exhume les vestiges du passé et vous présente la demeure de Jean de Dunois, Bâtard d’Orléans. img_5638-copier
Entre un élégant jardin suspendu et la cour d’honneur, la visite vous mènera de sa salle des Gardes à la cuisine, de la chapelle à sa chambre, de l’oratoire et sa fresque murale jusqu’aux superbes combles en coque de bateau renversé.
Sur les traces des hôtes de ces lieux, peut-être rencontrerez-vous François 1er, Louis XI ou Jeanne d’Arc, compagnon d’armes de Jean de Dunois…

Source : site du château 
img_5629-copier img_5635-copier

Les extérieurs sont agréables mais un peu petits, on a une vue sur les ruelles de la ville, que nous sommes allés visiter ensuite. Nous avions de la chance, car nous avions beau temps ! L’arche est magnifique et les couleurs d’automne nous ont réchauffé le coeur, car il ne faisait pas très chaud ce jour là. A nos pieds, nous avons pu apercevoir de jolis champignons, qu’on aurait bien mangé en omelette.

Lorsqu’on entre dans le château, on nous propose à l’accueil une tablette tactile, pour découvrir le château d’une drôle de façon. Elle est sans supplément et non obligatoire. img_5615-copier

On nous indique qu’il faut pointer les petits blasons pour avoir des informations, et activer une sphère pour voir les décors et l’ameublement d’une pièce à l’époque. Il y a aussi une fonction pour les enfants, avec des jeux différents et récréatifs qui permettront au terme de votre quête, de faire éclore un oeuf au grenier. Vous vous doutez évidemment que nous avons voulu prendre la tablette pour des raisons différentes … Anthony pour les reconstitutions historiques et moi pour… les jeux.


img_5681-copier
img_5676-copier img_5671-copier

Dans le château, se succèdent les pièces habilement meublées, les costumes d’époque et les reconstitutions. On passe dans la cuisine, où le décorateur a fait un clin d’oeil au château de Meung avec un poulet ( mais on ne vous en dit pas plus … ) et on a envie d’enfiler les belles côtes de maille qu’on croise au fil de la visite.  Je récolte les ingrédients nécessaires à la potion qui servira au trophée final et Anthony s’attarde sur les explications concernant les salles. La tablette est vraiment utile pour le coup, et on s’amuse bien à trouver les blasons et à utiliser la réalité augmentée. On admet que les châteaux moyenâgeux n’ont pas notre préférence, on les trouve un peu dépouillés et on apprécie le luxe des belles tentures à la Renaissance et les jolies petites dessertes Louis XVI. Néanmoins, comme on s’intéresse à l’histoire des royaumes de France et de Navarre, on adore les reconstitutions de scène et savoir qui vivait là. Les anecdotes sur les pièces secrètes restent nos histoires préférées.

img_5641-copier

affichette

En conclusion, on retiendra de ce château la beauté des accessoires, et la mise en scène mais surtout l’expérience de la TABULETTE ! C’est une façon ludique de visiter le château et comme nous sommes des visiteurs connectés, c’était une aubaine pour nous d’allier histoire et digital. Et en plus les jeux pour enfants ne sont pas si faciles que ça. Ou alors c’est moi qui suis un peu nulle.  Cette expérience amusante est vraiment intéressante pour les familles, car les enfants peuvent s’impliquer dans la visite, tout en apprenant et en découvrant. Nous avons des souvenirs de visite un peu ennuyantes, quand les dépliants sont trop longs ou que la visite guidée n’est pas accessible à notre niveau d’attention.

Février, mars : tous les WE de 14h à 18h (hors vacances) et du samedi 6 février au dimanche 21 février 2016 de 14h à 18h (fermé le lundi)

  • Avril, mai, juin : ouvert tous les jours de 10h à 18h (fermé le lundi) – OUVERT LE LUNDI DE PENTECOTE ( lundi 16 mai 2016)
  • Du lundi 4 juillet au dimanche 28 août : ouvert tous les jours sans interruption de 10h à 19h
  • Septembre et octobre : ouvert tous les jours de 10h à 18h (fermé le lundi)
  • Fermeture le dimanche 6 novembre
  • Plein tarif : 9 €
  • Tarif réduit : 7 € (étudiants, chômeurs)
  • Tarif enfant : 5,50 € (de 5 à 15 ans)
  • Gratuit pour les – de 5 ans

img_5687-copier

 

Cuisine, Culture, Tous

Découverte et rencontre à l’Atelier du Chocolat de Bayonne

C’est Carine, qui confectionne les chocolats et qui gère la boutique qui nous a convié à une dégustation. Dotée d’un CAP chocolatière, elle nous a accueilli avec le sourire et l’envie de partager sa passion : le chocolat !

 

 

Vous nous connaissez, bons gourmands, nous n’allions pas refuser cette jolie proposition. En plus d’une dégustation, nous avons pu poser des questions sur le magasin et sur la marque l’Atelier de Bayonne, que nous admettions ne pas beaucoup connaître, malgré quelques ballots déjà achetés !

 

img_5104-copier

L’Atelier de Bayonne n’est pas une franchise, contrairement à ce que nous croyions au début. C’est le travail d’un homme, Monsieur Andrieu qui a permis l’ouverture d’une bonne vingtaine de boutique dans toute la France !

L’Atelier du chocolat est une aventure de famille : en 1951, Joseph et Madeleine Andrieu créent une petite boutique de pâtisserie-chocolaterie-glacier-traiteur à Bayonne. Leurs fils Serge et sa femme Marie-Pierre reprennent le flambeau en 1982. En 1995, Serge Andrieu crée les Bouquets de Chocolat et les ateliers-boutiques. C’est le début de l’Atelier du chocolat tel que vous le connaissez. ( source : boutique en ligne )

img_5089-copier

Les chocolats y sont faits sur place en majeur partie, et d’autres sont livrés directement depuis l’usine mère à Bayonne. On a pu voir les artisans faire les belles plaquettes du célèbre bouquet, création de Monsieur Andrieu et produit phare de la marque. On peut choisir une composition déjà préparée comme chez le fleuriste, ou en créer une nous-même, selon nos envies et notre budget !

Goûter des chocolats à différents pourcentages nous a permis de réveiller notre palet. Anthony préfère le lait, je préfère le noir, mais il a tout de même été surpris d’apprécier le chocolat grand cru Sao Tomé, qui est sucré et profond.

Un chocolat à haut pourcentage de cacao n’est donc pas synonyme de goût amer ! Nous les premiers surpris, nous n’avons tout de même pas osé le 95%… Nous avons préféré une petite douceur qui nous a rappelé notre enfance : les feuillants d’or. Le pralin et la douceur qui fondent en bouche nous ont conquis !

img_5096-copier

D’autres produits ont retenu notre attention  …

🍫 Les chocolats au piment, mariage intéressant et dont les piments utilisés proviennent directement de Bayonne ( on peut les voir séchés dans la boutique en grappes )

🍫 Des grosses plaques à offrir, « je t’aime »  » félicitations » et d’autres messages disponibles ! Sympa pour une grande occasion, et idéales pour les gros mangeurs ! Pour changer des boîtes un peu trop classiques, c’est une idée surprenante.

🍫 La gamme pour cuisiner, avec des bocaux très pratiques et des gourmandises fines prête à utiliser et du chocolat à faire fondre pour de bons gâteaux ! Plutôt sympa à l’heure des émissions culinaires qui donnent envie de remonter ses manches .

 

img_5118-copier

 

En avant-première, on a pu découvrir le calendrier de l’Avent de l’enseigne ! Miam, du vrai bon chocolat et des figurines à croquer… on hésite mais on pense qu’on va craquer très vite ! 🙂 En résumé, une visite où on a pu en apprendre plus et découvrir des chocolats surprenants ! Merci à Carine et à toute l’équipe, pour ce moment instructif et gourmand !  On a pu répondre à une question qui nous taraudait : qu’arrive t-il au chocolat fondu ? Et bien, il est refondu et remélangé, afin d’en faire du chocolat tout neuf… perdre un produit rare et noble comme le chocolat, ce n’est pas possible !

Informations pratiques 

L’Atelier du chocolat de  Bayonne

12 rue de la République

45000 Orléans

Facebook  / Boutique

 

Culture, Patrimoine, Tous

Les couleurs automnales du Parc Floral

Le week-end dernier, nous avons profité d’une belle journée ensoleillée pour redécouvrir le Parc Floral. Quand on voit le temps à présent, on se dit qu’on a bien fait, et que nous entrons dans une période bien sombre… Mais trêve de bavardage, on a eu envie de te faire découvrir ce parc qui a bercé notre enfance !

img_4978-copier

Ce parc n’est pas situé dans le centre de la ville, mais à Orléans Sud, il est à quelques minutes en voiture, et également accessible en tram. Il est idéalement situé juste à côté de la fac de sport ( STAPS ), pratique pour les étudiants environnants qui veulent s’accorder une pause entre deux partiels. On a de la place pour se garer, avec deux grands parkings sur les côtés de l’entrée, même si en haute saison ils sont souvent bondés ! C’est une sortie familiale très prisée des loirétains, dès que le soleil pointe le bout de son nez. Il y a des activités pour les enfants, des jolis bosquets où déclarer sa flamme et des bancs pour les papys et mamies bavards.

img_4828-copier

img_4842-copier

 

img_4847-copierCe qui est le plus intéressant, c’est de revenir à différentes périodes de l’année. En ce moment, il y a beaucoup de chrysanthèmes par exemple ! Il y a aussi la saison des roses, la saison du potager, et bien d’autres encore… toutes assorties d’ateliers participatifs ou de spectacles à la tombée de la nuit. En basse saison c’est plutôt calme, et le parc se flatte d’autres couleurs ! Orange, rouge et jaune, ce sont des couleurs réconfortantes, et on les adore ! Il y a un petit train qui fait tout le tour du parc, et vous pouvez le prendre pour vous déposez à un autre coin du parc. Il a des horaires alors ne vous faites pas surprendre 🙂

img_4941-copier

C’est un parc où il fait bon flâner et papoter. Prendre le temps, déconnecter un petit peu et profiter de l’air frais et des fleurs loin de la ville… d’ailleurs Anthony a remarqué qu’on apercevait la cathédrale d’Orléans au loin ! On aime ce parc parce qu’il nous rappelle les sorties en famille, le temps où la serre aux papillons était payante et où il y avait des après-midi consacrées au théâtre de Guignol. Pour bien profiter de la balade et faire tout le tour du parc, il faut bien compter une bonne heure et demi ! De quoi faire marcher vos gambettes !

img_4990-copier

Dans ce lieu de calme et cet espace joliment aménagé, on prend plaisir à se perdre et à découvrir des raccourcis. Après s’être arrêté admirer le château aujourd’hui inhabité, on passe devant la Source. Et oui, c’est ici que La Loire tire un de ses plus petits affluents : le Loiret !  On finit par la ferme pédagogique, qui ne compte pas beaucoup d’animaux à cette époque de l’année cependant. L’âne est docile et vient nous dire bonjour , et le paon nous boude une belle roue. Ce n’est plus la période des amours !

Informations pratiques 

Parc Floral de La Source

Avenue du Parc Floral 45100 Orléans

Horaires

18 mars 2016 > 25 septembre 2016 : 10h – 19h*
26 septembre 2016 > 6 novembre 2016 : 10h – 18h*
Ouverture gratuite du 7 novembre 2016 à mars 2017 : 14h – 17h*
Fermé les 25 décembre et 1er janvier.
* Dernière entrée 1h avant la fermeture du parc.Nocturne le 2e samedi du mois de mai à septembre : dernière entrée à 21h30, fermetures
du parc à 23h.

Tarifs

Adulte : 6 €

Enfant de 6 à 16 ans : 4 € Enfant de moins de 6 ans : gratuit

img_4882-copier

 

Culture, Geek, Tous

7 raisons d’aimer Stranger Things

sevenseven seventumblr_ofinrdigzd1qfvj4co3_r1_400Le bruit court sur les internets que c’est en début 2017 ( en février ? ) que la série Stranger Things fera son grand retour… On ne parle pas beaucoup de séries ici, tout simplement parce qu’on n’en regarde pas énormément. On ne privilégie pas forcément la qualité à la quantité, mais nous sommes durs en affaire, et on  a du mal à trouver une série qui nous captive et nous tient suffisamment en haleine pour arriver au final.

✔ Ce qui nous a le plus plu dans la série, c’est tout d’abord sa durée. Elle ne fait que 6 épisodes, compter donc 6×48 minutes. Ça s’avale rapidement, et en une semaine, on avait déjà tout bouclé !

✔ On s’attache rapidement aux personnages. Le fait que les héros soient des enfants y est sans doute pour quelque chose. On apprécie l’humour et les maladresses qui rajoutent un petit côté touchant à cette série rythmée et pleine de suspense.

✔ C’est un hommage. Un hommage aux années 90, avec des clins d’oeils aux séries  SF comme X-Files ou à des jeux vidéos comme Half-Life. On se rapproche des Goonies pour l’esprit aventures et la série exploite au maximum les codes du cinéma d’horreur.  Plans, lumières, scènes, musique… on se réjouit et on est heureux d’être surpris !

tumblr_static_8tt9xlqleyw4c04kggsggco4s✔ Ça ne fait pas peur. Un peu de suspense mêlé à une ambiance particulière, et nous avons là une série qui nous offre de belles images, de beaux décors et une vraie trame narrative. Un mélange réussi entre SF, suspense et film d’aventures…

 

Mais ça parle de quoi au juste ?

Nous sommes dans les années 80, dans l’Indiana en Amérique. Petit village perdu et hors du temps Hawkins semble être à mille lieux d’une grande ville, et les décors immenses accentuent cet effet. Lorsque Will disparaît, ses amis vont tout faire pour le retrouver. Quitte à déterrer les secrets d’un petit village si calme, et à se lier d’amitié avec une étrange fillette, Eleven au crâne rasé et au mutisme dérangeant.

 

 

 

✔ C’est une série déroutante et très bien ficelée. Les épisodes sont justement dosés pour qu’on ait envie de connaître la suite, on va d’intrigue en intrigue même si on admet avoir connu quelques longueurs pendant les deux premiers épisodes.

✔ Ça change de ce qu’on voit en ce moment. Des gamins comme héros, et un petit village perdu avec une enquête… on n’avait pas fait ça depuis Twin Peaks !

✔ Eleven est vraiment badass.

tumblr_ofj0mbuapz1vg0tqho2_r1_500

Spoiler sur nos théories : ( à surligner pour voir apparaître ) On pense très fort à un univers parallèle passé futur ou à un univers plus compliqué en miroir. Peut-être que toute la série n’est que l’imagination de Will. Le Monstre est une part extérieure d’Eleven, puisqu’elle le dit dans un épisode : elle est le monstre. Eleven est la fille du sergent. 

Et vous, vous regardez quoi en ce moment ? 

Culture, Patrimoine, Tous

Pourquoi aller dans un musée des beaux arts ?

La question est simple, mais relève pourtant d’une belle interrogation. Pourquoi aller au musée, et qu’est-ce qu’on y trouve de si intéressant ? Est-ce qu’on est vraiment passionné d’art ? Doit-on absolument s’y connaître pour oser franchir des portes souvent imposantes ?

 

Le Calme 

C’est étrange, mais dans les musées des beaux arts, il règne une atmosphère bien particulière qu’on affectionne énormément. Un mélange de repos, de silence apaisant et d’interrogations légères. On aime déambuler, et prendre notre temps. Chacun fait le musée à son rythme, et nous ne nous attendons pas forcément, car l’un n’entretient pas forcément la même passion pour un siècle ou une époque. Anthony préfère les portraits et les statues, et je m’intéresse plus aux paysages ou aux scènes de la vie quotidienne. J’ai un intérêt marqué pour l’art moderne et contemporain, et Anthony reste plus dans les époques classiques et baroques ( il adore les scènes mythologiques et historiques ) .

p1140021-copier

Nous aimons tous les deux cependant les petits objets d’antan et le travail d’orfèvre de naguère.

Anthony apprécie le travail du bois sur les encadrements de certains médaillons,  et de mon côté je cultive une vraie passion pour la marqueterie et  je prends plaisir à m’attarder sur les consoles et autres commodes si peu souvent exposées et légendées.

 

p1140023-copier

p1140020-copier

Se poser des questions 

L’art a une vertu qui nous est vraiment plaisante. On aime beaucoup se poser des questions sur une oeuvre. Pourquoi a t-il mis un personnage de ce côté, ce choix de cadrage, cette technique en particulier ? Anthony qui apprécie l’art figuratif se projette assez facilement dans les fresques historiques, et adore retrouver des personnages qu’il connaît ( surtout les généraux et Napoléon en particulier…. ) . Dans l’art moderne et contemporain, réfléchir à ce que l’artiste a ressenti en créant peut se révéler un vrai défi. Il faut un peu plus d’imagination pour décrypter certaines oeuvres, et ce qu’on aime profondément dans l’art c’est sa valeur universelle. Tout le monde peut y voir ou y comprendre ce qu’il veut.

p1140014-copier

Découvrir 

On aime beaucoup les collections temporaires des musées, ou découvrir de nouveaux lieux d’expositions. Certains musées organisent des conférences autour d’un mouvement pictural particulier ou une technique spéciale. On aime se laisser surprendre, et découvrir des artiste qu’on ne connaît pas ! Le plus souvent, il y a des explications sous forme de petites plaquettes plastifiées, et on prend plaisir à les lire quand on est intéressé par quelque chose en particulier. On n’aime pas particulièrement les oreillettes ou les audioguides qui ne nous permettent pas de communiquer entre nous. Nous réservons les guides aux châteaux et belles demeures, car nous préférons visiter dans le calme et construire nos propres interrogations personnelles intérieures. C’est vrai qu’on fuit aussi les groupes pour le personnage je-sais-tout qui nous met vraiment mal à l’aise en plus de mettre mal à l’aise le guide. 

S'enrichir 

C’est toujours intéressant de rajouter des oeuvres à sa collection. On peut ainsi faire le lien entre les oeuvres, et on est toujours agréablement surpris quand on s’aperçoit qu’on connaît cette oeuvre grâce à nos livres d’histoire-géographie ! Certaines oeuvres sont également des copies et c’est assez troublant de retrouver les mêmes oeuvres dans certains musées. Dans d’autres cas, des esquisses ou statues préparatoires miniatures préparent de grandes oeuvres, et c’est toujours intéressant de comparer avec l’oeuvre achevée ( en particulier les grandes statues parisiennes ou les monuments aux morts ).

Les musées des beaux-arts ont la particularité d’explorer des courants et techniques et des pays différents, et ce sont ces arts pluriels réunis qu’on affectionne aussi. Tout le monde y trouve son compte ! 

Apprendre 

On en apprend tous les jours, et on prend plaisir à comprendre les mouvements picturaux et les artistes qu’on croise au fur et à mesure des musées et des années. Loin de pouvoir citer une dizaine de noms pour une période donnée, on aime pouvoir se dire qu’on aime la peinture hollandaise ou que les impressionnistes titillent notre sensibilité. Repérer des grands axes et contextualiser les toiles nous intéressent également car on se dit que les artistes d’antan n’avaient pas d’autres moyens de représentation à leurs époques. Cela force encore plus le travail de patience et ça nous rend d’autant plus admiratifs… Les peintres étaient les journalistes et les photographes d’actualités de l’époque ! Retranscrire un événement, une scène de vie, une lignée royale tout en y ajoutant sa patte artistique… quel métier prenant et passionnant cela devait être !

L’art relève d’un véritable patrimoine culturel, et nous aimons en être les témoins curieux.

p1140019-copier

C’est vrai qu’on aimerait bien un portrait de nous deux pour passer à la postérité, mais c’est un peu démodé ! Tant pis, on prendra une photo ou on trouvera les mêmes chaussons d’intérieur !

Merci à tout le personnel du musée d’Orléans, pour son accueil chaleureux

Adresse
1, rue Fernand Rabier 45000 Orléans

Téléphone
02 38 79 21 83

Horaires

Mardi au samedi : 10h -18h (accueil des scolaires dès 9h30)

Vendredi jusqu’à 20h
Dimanche : 13h à 18h

Tarifs 
5€  / tarif réduit : 3€