Browsing Category

Geek

Geek, Resto, Tous

La cuisine du monde en test avec Just Eat

 

Toujours soucieux de contenter nos estomacs, c’est avec les papilles joyeuses qu’on a accepté cette collaboration ! Just Eat était d’accord avec notre idée, réaliser un article découverte des cuisines du monde ! Ce sera donc au menu : un japonais, un indien et un libanais ! Avec un total d’environ 30€ par commande, on a réussi à se faire plaisir à deux et à faire voyager nos appétits !

Ce que  nous aimons le plus dans les cuisines étrangères, c’est découvrir de nouvelles saveurs, textures et nous étonner d’apprécier des plats tous très différents. Dans la cuisine japonaise, on apprécie le raffinement, présent dans cette cuisine fine et très technique. Au liban, c’est le mélange des saveurs qui nous étonne le plus, on est toujours agréablement surpris de voir que les herbes et autres épices se marient aussi bien entre elles. Et pour finir l’Inde nous fait toujours craquer, surtout avec ses nombreuses marinades et ses petites portions qui, comme au Liban, se picorent en toute convivialité !

Nous connaissons bien ce restaurant, car nous habitons à quelques mètres ! La cuisine libanaise a l’avantage de bien caler, en plus d’être très saine. On trouve des salades de crudités, les fameuses feuilles de vigne au riz assaisonné, de la viande marinée, ainsi que des choses plus particulières comme le makdous, de l’aubergine farcie fermentée. Le taboulé, qui n’a rien à voir avec celui qu’on nous sert au supermarché, est quant à lui plein de saveurs mais risquez-vous à avoir quelques herbes coincées dans les dents car sa base reste le…persil ! 

 

Nous avons apprécié les quantités plutôt généreuses, et pour deux c’était largement suffisant ! La seule chose qu’on pourrait ajouter selon nous, reste quelques petites sauces, histoire de tremper ce pain libanais ou bien le kafta ( brochettes de viande hâchée assaisonnés ) . En dessert, on a testé les baklavas, à base d’amande et fleurs d’orangers. Un peu trop original pour Anthony, j’ai trouvé ça excellent mais il me manquait le thé à la menthe pour parfaire justement la dégustation !

En terme de cuisine du monde, l’indienne n’a pas la préférence d’Anthony. Trop épicée pour lui, il a fallut le convaincre avec de bons arguments ! Les lentilles corails qu’il adore en était un bon, et les nombreuses fritures commandées aussi ! 

Le dahl de lentilles corail est un plat que j’apprécie tout particulièrement, incluses dans le menu végétarien c’était parfait ! Ce menu, pour 14€ contenait : 1 salade de crudités, 1 samoussa (crêpe farcie aux légumes), 1 aloo pakora (beignets de rondelles de pommes de terre, 1 palak paneer (épinard au fromage), 1 dal (lentilles indiennes), 1 cheese naan et 1 riz. Rapport qualité prix imbattable, et nous avons ajouté des beignets de crevettes, ainsi que des seekh kebab !

Petite surprise pour les épinards au fromage sur lesquels nous n’avons pas du tout accroché. Texture étonnante, et grumeaux, on ne le reprendra plus ! Les fritures étaient excellentes et Anthony a adoré les beignets de rondelles de pomme de terre ! Un repas bien complet et inutile d’en commander plus, nous avions des restes pour le lendemain !

Niveau cuisine asiatique, dur dur de faire autrement que de choisir les sushis ! Incontournables pour nous, on a préféré Sushi Ninja, restaurant indépendant et familial aux deux autres restaurants franchisés, présents sur l’application. 

Chez les restaurants japonais particulièrement, il peut être intéressant de faire des simulations et de mélanger les menus, parfois vous pensez économiser mais vous gagneriez à acheter à part, si vous avez le temps, n’hésitez pas à regarder et à faire attention à la différence par rapport aux menus basiques qui vous apportent la fameuses soupe + salade dont vous n’avez pas forcément envie.

La passion d’Anthony chez les japonais, ça reste les brochettes boeufs fromages…conscient que cette spécialité n’est pas du tout japonaise et a été crée pour les occidentaux, il reste têtu et il les commande à chaque fois ! Je craque toujours pour la salade d’algues ( wakamé ) que je trouve très rafraîchissante, à laquelle je rajoute des futomakis ( des makis XXL qui font le double d’un maki normal ! ). On se partagera des californias, et d’autres makis auxquels nous sommes habitués. Le riz en plus ira, comme toutes les fois, au frigo pour le lendemain !

Et vous, vous quelle cuisine a votre préférence ? 

 

 

 

Geek, Mariage, Tous

Avoir un chef le jour de son mariage #invite1chef

La nourriture, bien entendu ! Voici notre réponse à cette question qui revient souvent, aussi bien de la part de nos prestataires de mariage, que par nos amis : Quel est le poste de dépenses le plus important ? Nos amis, et proches nous connaissent, nous écumons les restaurants, toujours à la recherche d’un it gustatif, jamais rassasiés et toujours heureux de découvrir de nouvelles saveurs, prêtes à épater nos papilles.

Afin de tester notre repas, nous avons dû nous y prendre tôt. Nous nous marions en mai prochain, et nous souhaitions une cuisine de saison d’une part, et locale d’autre part. C’est un engagement éthique, que nous essayons de suivre, et je cuisine moi-même au plus proche des saisons ! Choisir des prestataires de mariage orléanais était une évidence pour nous, et nous étions ravis de savoir que Invite1chef avait dans son « catalogue » un chef qui jouait avec les saisons et la localité. Notre rôti de porc viendra de Fleury-Les-Aubrais, nos petits légumes de Saint Denis en Val.

Le chef Roberto Ortiz a donc pris ses quartiers dans notre cuisine, avec sa femme qui est également son assistante. Au menu… beaucoup de mets délicieux, des textures différentes et une vraie recherche, de l’entrée au dessert ! Pour des raisons évidentes de secret, nous publierons juste une seule photo, tirée de l’assortiment apéritif !

Buffet ou service à table ? 

C’est une question importante qu’il faut se poser. Si certains trouvent le service à table plus classe, c’est vrai que c’est aussi une question de budget. Payer des serveurs en plus représente un coût important, et nous n’avons pas choisi cette formule-ci. Bien entendu, un buffet fait peut-être penser à la cantine, mais le potentiel convivialité monte en flèche ! Après avoir pris conseil auprès de nos proches, le buffet peut se révéler très intéressant, pour faire la connaissance de tous les invités présents, et il est vrai qu’il permet en plus d’être plutôt libre dans son repas.  Si on veut reprendre d’une garniture, c’est plus facile ! S’ajoute aux frais de bouche la location de vaisselle et autres fournitures.

Organisation de table avec des tables carrés ou rondes ? Ou rectangulaires ? 

Finalement, après avoir longtemps discuté, j’ai cédé à l’idée d’Anthony. Ce sera tables rondes ! Très sympa à décorer, et même si j’appréciais le côté chaleureux des tables en rectangles façon banquet, j’ai craqué pour ce côté un peu plus classique.

Et le plan de table ?

Nous avons 2 témoins chacun à la mairie, et 2 également à l’église pour l’un comme pour l’autre. Il est normalement d’usage de partager son repas avec sa famille et les témoins. Mais, sachant qu’ils sont presque tous en couple, on se retrouverait vite avec une table de 18 convives. On réfléchit donc à ce qu’on fera, sans pour autant froisser personne. J’avais eu l’idée de ne manger qu’entre nous, pour profiter de notre couple et de notre situation de jeunes mariés, mais Anthony a refusé. Il trouve l’idée étrange, et c’est vrai que les gens auront peut-être envie de profiter de notre présence à table. Un collègue d’Anthony avait trouvé un compromis, installer une chaise en plus à chaque table, pour nous permettre de rendre visite à nos invités au cours du repas.

Mais Invite1chef, c’est quoi ? 

Une plateforme comme un catalogue, qui permet de s’offrir un chef pour un dîner en amoureux, ou pour un événement privé ou professionnel, dans la France entière. On envoie sa demande, et Emilie se charge de répondre à nos attentes, en nous proposant un menu, selon nos goûts et nos envies ! Nous avons été ravi de rencontrer le chef au Lab’O, et de pouvoir faire connaissance avec lui, ses habitudes, ses conseils et sa passion du partage dans l’assiette. Pour organiser au mieux notre repas test, il fallait être dans les temps niveau saison, organisé début juin, on était pile à l’heure !

Le chef débarque chez nous, avec tout son matériel, et s’occupe de faire de la magie dans notre cuisine ! On ressort de cette expérience ravis, et véritablement repus. Nous avons été charmé par l’audace de ses propositions, et par la franche convivialité qui ressort dans sa cuisine, et qu’il nous a dit avoir ressenti aussi dans notre façon d’être. Bien entendu, avoir un chef à son mariage à un coût, mais nous souhaitions vraiment offrir l’exception aux gens que nous aimons.

www.invite1chef.com

De toutes les passions, la plus compliquée, la plus difficile à pratiquer supérieurement, la plus inaccessible au commun, la plus sensuelle au vrai sens du mot, la plus digne des artistes en raffinements, est assurément la gourmandise.
Citation de Guy de Maupassant ; Amoureux et primeurs (1881)

Geek, Tous

Quelques anecdotes version 2.0

Les Liebster Award, on connaît bien. Cela fait quelques années que ce tag très sympa circule sur les blogs !

Le principe du Liebster Award :
• Répondre aux 11 questions de la (ou les) personne(s) qui nous a nominée(s) 
• Nommé à son tour 11 nouveaux blogs et leur poser 11 questions,
• Mettre des liens vers leur blog & les informer de leur nomination,
• Informer la personne qui nous a nominée que la tâche est accomplie.

Nous avons été nominé par Hellofromtheotherside83 , et nous la remercions, c’est toujours l’occasion de donner quelques petites anecdotes, surtout que son questionnaire nous touche particulièrement, puisqu’il parle de notre investissement sur l’internet ! 

Anthony 

  1. Si tu étais un article de ton blog tu serais…  mon article où on parle de nos endroits orléanais favoris !
  2. Si tu étais une rubrique tu serais… Culture !
  3. Si tu étais un DIY tu serais… la chasse aux trésors que Noémie m’avait organisée pour ma venue à Tours.
  4. Si tu étais un clip sur YouTube tu serais… 
  5. Si tu étais un emoji tu serais…parce que c’est le smiley des cools !
  6. Si tu étais une recette marmiton.com tu serais… Je ne cuisine pas ( et je ne m’en cache pas ! )
  7. Si j’étais une série Netflix (ou autre) tu serais… Modern Family, spécialement pour Phil que j’aime beaucoup !
  8. Si tu étais un réseau social tu serais… Instagram, parce-que j’aime partager des photos et de belles vues de ma ville ou des endroits où je vais ! Mon instagram, très archi et histoire 
  9. Si tu étais un filtre animé snapchat tu serais… Je préfère les Bitmoji !
  10. Si tu étais un e-shop tu serais… Oups, là je sèche !
  11. Si tu étais un fond d’écran tu serais… Une vue aérienne, pour la variété des couleurs et les contrastes naturels.

Noémie 

  1. Si tu étais un article de ton blog tu serais… Il y en a tellement que j’ai aimé écrire … Peut-être celui-ci sur l’opéra , j’ai pris 2 heures à l’écrire en me documentant et en faisant des recherches, et la visite était particulièrement intéressante. On a eu du mal à sélectionner les photos car elles étaient toutes plus belles que les autres !
  2. Si tu étais une rubrique tu serais… Sans hésiter, la rubrique « Resto »
  3. Si tu étais un DIY tu serais… Ma recette de rouleaux de printemps, évidemment ! 
  4. Si tu étais un clip sur YouTube tu serais…
  5. Si tu étais un emoji tu serais…Comment ça, ça n’étonne personne ? 
  6. Si tu étais une recette marmiton.com tu serais… J’avoue ne pas du tout utiliser ce site.
  7. Si j’étais une série Netflix (ou autre) tu serais… Stranger Things ! J’ai adoré être surprise par cette série, qui s’avale toute seule ! 
  8. Si tu étais un réseau social tu serais… Instagram sans hésiter, je poste facilement 5 photos par jour, où je partage mon quotidien. Entre beauté, petits plats concoctés avec amour et jolies choses, j’apprécie vraiment ce réseau où je suis de plus en plus suivie ! Mon instagram https://www.instagram.com/madamelamoureuse/
  9. Si tu étais un filtre animé snapchat tu serais… Celui avec la couronne de fleurs ! C’est celui qui me va le mieux je crois :p
  10. Si tu étais un e-shop tu serais… Etsy ! J’ai toujours envie de tout acheter, et je peux passer des heures et des heures à admirer les créations du monde entier.
  11. Si tu étais un fond d’écran tu serais… Une photo d’Anthony et moi, et oui je suis très niannian !

 

Nos questions 

  1. Connais-tu Orléans ?
  2. En vacances, quelle est ta destination préférée ?
  3. Quand tu as une petite faim , tu es plutôt salé ou sucré ?
  4. Est-ce que tu aimes le wasabi ?
  5. Combien de châteaux as-tu visités ?
  6. Depuis combien de temps est-ce que tu blogues ?
  7. As-tu beaucoup déménagé ?
  8. Décris-nous la ville où tu habites en trois mots.
  9. As-tu une passion particulière ?
  10. Est-ce que tu peux nous recommander un restaurant dans ta ville ?
  11. Qu’est-ce que tu voudrais changer sur ton blog en ce moment ?

Nos nominés 

Marianne – Mariannementvotre.com

Chloé – thenewblacck.fr

Clémence – inksidetheworld.com

Yannie – ladyurbaine.com

Lilo – lilotresors.com

Elodie – elotarie.com/blog

Julien – sacrepapa.wordpress.com

Donna – voguidor.fr

Maud – modealamaud.com

Morgane – thespiritofwarrior.wixsite.com/thespiritofwarrior

Pauline – kissorleansforever.wordpress.com

Alice – docaliceblog.wordpress.com

 

Blabla, Geek, Tous

La magie du rangement, ça aide vraiment ?

Ce livre m’intriguait vraiment, et j’ai choisi de le l’acheter dès qu’il est sorti en poche, l’été dernier. La magie du rangement, est devenu un best-seller et est sorti en France en 2015. Son auteur, Marie Kondo, consultante en rangement, a vendu plus de 2,5 millions d’exemplaires. Un incontournable, apparemment ?

Je ne sais pas vous, mais je suis quelqu’un qui manque d’organisation. Si vous êtes venus lire cet article, c’est que vous devez l’être aussi. Je me suis rendue compte que j’avais du mal avec le rangement quand j’ai accumulé des tas d’objets inutiles lorsque nous vivions à Tours. Cartes de supermarchés, cartes de visite, ticket de caisse, goodies, enveloppes vides, dépliants touristiques se sont longtemps cotoyés sur nos étagères. Dans 25m2, autant vous dire que la place ne devait pas être utilisée inconsciemment, et je m’appliquais pourtant à vivre dans un petit désordre que je trouvais familier, rassurant. Je me suis toujours dit que mon petit bazar me permettait de créer une sorte de refuge, et que si un jour il me prenait l’idée de ranger, je ne retrouverais plus mes affaires personnelles. Pire encore, qu’on range à ma place me faisait horreur, j’avais besoin de savoir où placer chaque chose dans mon environnement. Mais la vie de couple décide aussi du rangement, et je l’ai appris à mes dépens ( surtout quand on perdait des papiers importants, ou que je faisais des crises d’angoisse à ne pas retrouver mes clés ) . J’ai vaguement commencé à lire ce livre, je l’ai trouvé intéressant, mais je reconnais n’avoir pas eu la force ni le courage de me mettre à la tâche sur le moment.

Et puis, quand nous avons déménagé de Tours à la Sologne, puis à Orléans, je me suis dit que ce livre était tout de même utile. Pour commencer, j’ai vidé mes placards, et j’ai fait 10 sacs que j’ai tous donné au secours populaire. Quand on déménage, c’est aussi l’occasion de faire du tri, et c’est en cela que ce livre m’a énormément apporté. 

Mon principal problème était les vêtements, aujourd’hui, ça l’est beaucoup moins car j’essaie d’acheter de façon plus raisonnée et qualitative, et de réfléchir dans le temps. Est-ce que ça vaut le coup d’acheter plusieurs paires de chaussures à bas prix ou d’investir dans une paire de chaussures qui tient dans le temps ? 

Je me suis rendue compte que ma vision des objets avait drastiquement changé grâce à ce livre. J’étais aussi atteinte du syndrome que Marie Kondo décrit très bien dans son livre, le syndrôme du « on le garde, on ne sait jamais ça pourra servir ! ». Mais, comme elle l’argumente et l’exprime dans son livre, ça ne servira jamais ! Pareil pour les livres qu’on dit qu’on va lire, et qu’on ne lit jamais. Au milieu de ce livre, j’ai réussi à mettre à la poubelle tous mes agendas scolaires… Plus que la mémoire, ce sont des souvenirs très personnels qu’ils renfermaient. Et puis je me suis rendue compte que je n’avais pas besoin d’un support matériel pour me souvenir, que les souvenirs les plus importants sont ceux qu’on garde en soi.

« Lorsque nous recherchons les véritables raisons pour lesquelles nous ne parvenons pas à nous séparer d’un objet, il n’en ressort que deux : un attachement au passé ou la peur de l’avenir ».

 

 

J’ai beaucoup apprécié ce livre pour ses conseils non chiffrés basés plus sur l’émotionnel, et pour ses anecdotes sur la vie de l’auteur car je ne voulais pas non plus un dictionnaire du rangement ou un livre trop sérieux. Le ton qu’elle utilise se veut parfois sévère, mais on sent sa motivation même à travers les lignes ! Dire qu’elle a fait de sa passion un métier … Et oui, Marie Kondo est spécialiste du rangement ! Le livre est plutôt facile à lire, et je l’ai trouvé très intéressant sur ce dernier point : pas forcé de le lire par ordre chronologique, on peut même ne pas lire le dernier chapitre qui est plus basé sur la psychologie et les émotions. Les thèmes dans les chapitres sont aussi de très grande utilité ! Ce livre nous offre bien plus qu’une méthode, mais un véritable point de vue sur la vie et il permet de prendre conscience de son environnement et de ce qu’on veut dégager. Il apprend aussi à respecter ses affaires, et les objets qui nous entourent, même si l’idée de saluer ma maison en rentrant me paraît un peu farfelue. 

C’est un livre que je conseille et que je recommande pour ceux qui veulent des astuces pour ranger ! Il a l’avantage d’être très accessible, et relativement court ( 230 pages ) , et son index est pratique si vous ne voulez que vous axer sur un sujet en particulier. Sans toutefois forcément effectuer une transformation ou un bouleversement de vie, il m’aura appris le plaisir de ranger et de mettre les objets à leurs places. Et ça, c’est déjà fort !

Sur quel critère décider si l’on garde ou non un objet ? En le prenant dans sa main et en se demandant : « Est-ce que cet objet me met en joie ? » Si la réponse est oui, le conserver. Si non, le jeter. « Ne gardez que les choses qui vous touchent. Sautez ensuite le pas et jetez tout le reste. Vous redémarrerez à zéro dans un nouveau mode de vie »

La Magie du rangement, par Marie Kondo – 6,95€ version poche à la FNAC / 11,95 € en version Ebook chez Amazon

Geek, Tous

Soirée connectée chez Orange + Rogue One

Il y a peu, nous avons été convié par Orange à une soirée bien spéciale… Test de la réalité augmentée, du HTC Vive,  VR1 et même d’un petit robot bien connu des fans de Star Wars. Une soirée branchée technologie, pour une immersion digitale intéressante ! Après cet afterwork bien chaleureux où nous avons été très bien reçu, direction Rogue One avec toute l’équipe Orange pour une projection privée !

p1150203-copier

Notre rapport a la technologie est très différent et on a chacun nos caractéristiques préférées. En général, pour tout ce qui est de notre matériel tech, on privilégie la fluidité et la qualité d’image. On aime aussi beaucoup les batteries qui tiennent longtemps, car on partage notre quotidien sur les réseaux sociaux de façon compulsive. Il est d’ailleurs très facile de savoir où on est, et ce qu’on fait ( parfois même avec qui ).

Test du HTC VIVE

Le HTC VIVE se présente comme un casque de réalité immersif, permettant une expérience impressionnante combinant précision et suivi de mouvement en temps réel. Avec une une haute résolution totale de 2160 x 1200 pixels on s’attend à avoir des graphismes à couper le souffle ! On a deux manettes qui permettent de se déplacer dans l’univers choisi ainsi que des capteurs Lightouse, des émetteurs qui détectent la présence du casque dans le jeu.

img_20161214_190848

Anthony :  Comme Noémie a choisie de tester Google Earth, j’ai préféré me tourner vers la démonstration de Star Wars joliment prénommée « Trials on Tatooine ». Une expérience d’une dizaine de minutes qui permet d’en prendre plein les yeux et de se rendre compte des nombreux usages de ce casque nouvelle génération ! Ici on est clairement auteur de l’avancée de la partie : Toucher des éléments, brandir le sabre laser et le faire tourner dans tout les sens… Aussi virtuel que réel ! J’ai tout simplement adoré, au point de vouloir refaire la démo encore une fois.

p1150194-copierNoémie : Je me suis perdue dans Google Earth. Plus sérieusement, quand on m’a proposé le jeu ou Google Earth, je me suis dit que Google Earth c’était bien pour se relaxer, pour admirer la beauté du monde etc… Et pas compliqué ! Mais j’avais oublié mon talent pour me perdre ou pour ne pas savoir comment utiliser les boutons. Niveau maniabilité, c’était plutôt compliqué pour moi, le temps que je comprenne à quoi servait la manette arrière et comment on pouvait  » grab » ( attraper la carte ) je n’avais toujours pas trouvé ma maison ! Niveau graphisme, c’est plutôt pas mal, mais ce qui est le plus impressionnant c’est le dépaysement. On peut vite oublier où on est ( et c’est le but ! ) C’était vraiment une expérience surprenante et je pense que ça peut être un énorme plus pour les gamers !

La Htc Vive est un outil vraiment intéressant, mais je pense qu’il nécessite un léger temps d’adaptation. Je pense qu’il faut aussi un minimum d’espace pour réussir une expérience optimale.

 

Test du VR1

img_20161214_184354Ce casque a été développé et conçu par Orange. L’opérateur s’est allié à un constructeur chinois ( Strax ) pour réaliser son casque. Il offre un champ de vision de 120 ° et permet de visionner des vidéos  et sa galerie photo…et pour les détenteurs d’OCS une autre expérience est aussi possible. Notons qu’il est compatible IOS et Android !

Anthony :  Différent d’un point de vue technique le petit VR1 d’Orange n’est pas du tout à fait basé sur le même concept, c’est exactement le genre de produit qu’il faut posséder si l’on souhaite profiter de la réalité virtuelle à moindre coût (Et non ce n’est pas de la pub, j’ai vraiment bien aimé :p). Ici l’expérience sera moins intense puisqu’elle ne dépend que du Smartphone placé devant et qui sert d’écran. Pas de mouvements de bras mais la possibilité de tourner la tête à 360°. Pour regarder un film, des photos prises à 360°, jouer à quelques jeux permettant l’utilisation de ce casque, c’est un potentiel énorme d’autant que son propre téléphone peut très bien fonctionner devant cette pair de lunettes géantes avec casque !

Noémie : J’ai bien aimé ce casque, car il permet une utilisation plus quotidienne, qui me conviendrait plus que le précédent produit. Même s’il faut des applications adaptées pour faire des photos et utiliser à bien l’outil gyroscope, je pense que c’est tout de même très agréable de se plonger littéralement dans ses photos où ses vidéos. Nous avons pu tester des vidéos très sympathiques, comme un petit tour au Zoo ou l’intérieur d’une livebox. Pour moi ce casque d’entrée de gamme se positionne comme une réelle valeur ajoutée lorsqu’on veut regarder un film différemment. Avec son prix tout doux ( 49,99 € ), il reste tout de même accessible à tout public. Il ne permet pas de jouer mais se veut plus comme une expérience visuelle immersive.

 

Test de BB8

Mais oui, c’est bien BB8, le petit robot de StarWars  en forme d’orbe ! Le drone officiel Star Wars se pilote grâce à une application disponible sur tablette ou sur votre smartphone.img_20161214_185940

Noémie : Je ne sais même pas jouer à MarioKart ( en plus je suis très mauvaise joueuse ) , alors un robot ? J’ai très vite passé mon tour !

p1150205-copierAnthony :  Grand amateur de voitures télécommandées, j’ai tout naturellement voulu tester ce petit robot dirigé à grâce à son smartphone. Une fois la maniabilité étrange, le robot peut vraiment aller partout et dispose en plus d’une bonne autonomie (pour l’avoir vu fonctionner plusieurs heures durant en discontinue). En bref c’est totalement cool et totalement fan service… J’adore !

 ROGUE ONE – Garanti sans spoilers

img_20161214_195724

Après avoir bien bu et bien papoté autour des petits fours, nous nous sommes dirigés tous ensemble vers le cinéma Pathé Orléans pour une projection de Rogue One ! A l’aide d’un bracelet Orange, nous avons accédé à une salle privatisée pour l’occasion, où une séance spéciale se tenait pour le personnel Orange. Quelle joie pour nous de nous glisser parmi les sièges numérotés !

Noémie : Le film nous offre un condensé de paysages magnifiques, et reste très divertissant. On suit l’intrigue et on s’attache aux personnages aux caractères bien définis. Jyn Ersaw, la principale protagoniste est très intéressante, et sous ces airs mutins, c’est une personne fidèle pleine de bon sens. Son acolyte, Cassian, un brun ténébreux au regard de braise ( non c’est faux ce n’est pas Noémie qui écrit  ) est un frondeur qui a un côté plutôt sombre, développé tout au long du film. Au delà de l’aspect visuel qu’offre ce nouvel opus ( en réalité un spin-off ) , on a tous les codes des précédents Star Wars, avec des téléportation de planètes en planètes et des vues d’action immersives. Les codes du film d’action sont honorés, puisqu’on a des combats intenses et des plans larges qui ciblent toutefois l’action principale. On passe un bon moment, et la devise de ce film reste en tête une fois la porte du cinéma poussée… Je crois en la force, la force est avec moi.

Anthony : Autant commencer par le principal : C’est un bon film ! ( Youpi !) Sans entrer dans le « spoiler » et pour faire court on est ici devant un film réalisé avec bien plus de liberté que l’épisode sortie l’année dernière à mon sens. Hormis le casting un peu « à revoir » et des héros « Un peu trop clichés » on retrouve ici la base Star Wars avec de l’exploration, une géopolitique complexe, des effet spéciaux magnifiques. Un « spin-off » qui pourrait porter le nom d’épisode 3,5 sans pour autant chambouler les deux trilogies.

On remercie Orange , et tout particulièrement l’équipe Châtelet, ainsi que Béatrice et Rémi !

received_10210271228490211