Browsing Tag

vie de couple

Blabla, Mariage, Tous

M-3 avant le mariage, une histoire de lâcher-prise.

Ça y est, tous nos faire-parts sont envoyés, et se dresse alors l’occasion de faire un bilan à pile M-3 du mariage !

 

Le cas des faire-parts

Alors voilà, ça y est, les invités au mariage sont au courant qu’ils sont invités. Certains au cocktail, certains au dîner. Nous avons choisi de privilégier notre famille proche pour le dîner avec quelques amis, et d’inviter aux cocktails des gens qu’on côtoie plus ou moins régulièrement et toujours avec plaisir, et qu’on voulait mettre à l’honneur ce jour-là, que ce soit connaissances ou collègues.

Alors bien sûr, ce n’est pas forcément facile de trancher sur qui inviter, est-ce que cette personne viendra accompagnée, est-ce que cette autre personne m’en voudra si je ne l’invite pas au dîner mais seulement au cocktail ? Nous n’avons pas les moyens d’inviter tous les gens présents au cocktail ( une centaine environ ) au dîner, et nous avons préféré faire une soirée de mariage un peu plus intime avec 60 personnes à table. Nous avons entendu que c’était à la mode de faire ce genre de choix, mais nous ne le faisons pas pour ça. Nous souhaitons surtout que tous nos invités se connaissent à la fin de notre mariage, ce qui serait pour nous le plus beau des cadeaux. Réunir tous nos cercles familiaux et amicaux reste une véritable prouesse pour notre mariage, et nous sommes certains que tous nos invités sauront nous faire honneur en ce jour doré.

Une phrase qui nous est souvent revenue en tête quand on a commencé à réfléchir à la liste de nos invités, ainsi qu’aux dépenses du mariage en général  » C’est notre mariage, on fait bien ce qu’on veut. C’est bien l’un des seuls jours où nous pouvons décider de qui nous entoure. « 

Nos faire-parts sont de très bonne facture, et nous avons fait appel à PopCarte pour les réaliser. Cette entreprise française met tout son coeur et sa bonne humeur, quant à la conception de la papeterie pour de grandes occasions comme pour les petites attentions. Ajouté au faire-part, une carte plastifiée invite au dîner. Les designs sur le site sont tellement différents que nous aurions aimé nous marier plusieurs fois ! Les délais sont de 3-4 jours, et point important : les enveloppes sont offertes. Un peu d’économie sur des bouts de ficelle, cela fait toujours sourire.

 

Les couleurs principales que nous avons choisies pour notre mariage sont les suivantes : le beige et le bleu ardoise. Le beige nous rappelle le lin et la ficelle, deux matières que nous trouvons à la fois rustique et élégante. Le bleu quant à lui associe modernité et profondeur et cela change du traditionnel bleu marine. Avec ces deux teintes, nous avons choisi des tons plus actuels, comme le rose bonbon ( que j’affectionne tant ) , le vert d’eau et un vert émeraude. Nous n’en voudrons pas aux invités s’ils viennent avec une robe rouge ou un costume gris, mais la décoration est pensée de cette façon. Je me suis aidée du site Pantone, où j’ai directement pu créer une palette de couleurs personnalisées.

 

 

Voilà, après l’envoi des faire-parts, ne reste plus qu’à attendre ! C’est assez frustrant car nous ne pouvons plus rien faire d’autres à présent puisque nous avons besoin de connaître le nombre d’invités exact afin de transmettre au chef qui s’occupera de notre mariage, ainsi qu’à la location de vaisselle. 

Je vous avoue que je suis un peu lassée de ces préparatifs, car même si nous y mettons du coeur, nous avons hâte que cela soit passé pour passer à autre chose ! Nous n’en doutons pas, cette journée sera vraiment géniale et nous en profiterons pleinement, mais nous nous disons surtout que nous nous y sommes pris peut-être un peu trop tôt concernant l’organisation. Un an et demi à l’avance, ce n’était peut-être pas nécessaire ? Même si nous sommes entourés, personne d’autre que nous ne peut prendre rdv chez un prestataire, et personne d’autres que nous ne peut récolter les adresses de nos invités une à une.

Quelque part, la préparation du mariage, c’est consolider son couple avec ces activités solidaires que personne d’autre ne peut gérer à notre place. Pas mal de petites prises de bec quant au décisions à prendre parfois, mais cette période sert également à ça ! Si vous survivez aux préparatifs, vous avez déjà parcouru pas mal de chemin jusqu’à l’autel ! 

La préparation à l’église se passe, nous ne sommes pas les plus attentifs ni les plus investis, mais nous sommes bons élèves. Nous avons choisi la paroisse de Saint Paterne pour nous préparer, et le système d’un couple référent qui discute avec nous et d’autres couples nous semble vraiment sympathique. On réfléchit à plusieurs questions sur la vie de couple, pas forcément intégrée à la foi, mais dans la vie de tous les jours. C’est intéressant de connaître la position de chacun sur les tâches domestiques, la gestion des futurs enfants, la belle-famille…, et de partager des anecdotes sur nos préparations.

La robe est en voie de finalisation et j’ai pris quelques kilos depuis les premières mesures ( forcément avec toute ces raclettes ! ) . Anthony n’a pas encore son costume, et attend les nouvelles collections pour se rendre en boutique. Nous devons faire une visite du château avec la décoratrice-fleuriste pendant les vacances. On est en train de préparer une chorégraphie, mais vu le manque d’entrain de monsieur, j’ai bien peur qu’on n’ait pas la motivation suffisante pour aller jusqu’à la fin !

 

Souhaitons-nous bon courage pour cette dernière ligne droite. Dans 2 mois, nous fêtons nos 3 ans ensemble ! 

 

Geek, Mariage, Tous

Avoir un chef le jour de son mariage #invite1chef

La nourriture, bien entendu ! Voici notre réponse à cette question qui revient souvent, aussi bien de la part de nos prestataires de mariage, que par nos amis : Quel est le poste de dépenses le plus important ? Nos amis, et proches nous connaissent, nous écumons les restaurants, toujours à la recherche d’un it gustatif, jamais rassasiés et toujours heureux de découvrir de nouvelles saveurs, prêtes à épater nos papilles.

Afin de tester notre repas, nous avons dû nous y prendre tôt. Nous nous marions en mai prochain, et nous souhaitions une cuisine de saison d’une part, et locale d’autre part. C’est un engagement éthique, que nous essayons de suivre, et je cuisine moi-même au plus proche des saisons ! Choisir des prestataires de mariage orléanais était une évidence pour nous, et nous étions ravis de savoir que Invite1chef avait dans son « catalogue » un chef qui jouait avec les saisons et la localité. Notre rôti de porc viendra de Fleury-Les-Aubrais, nos petits légumes de Saint Denis en Val.

Le chef Roberto Ortiz a donc pris ses quartiers dans notre cuisine, avec sa femme qui est également son assistante. Au menu… beaucoup de mets délicieux, des textures différentes et une vraie recherche, de l’entrée au dessert ! Pour des raisons évidentes de secret, nous publierons juste une seule photo, tirée de l’assortiment apéritif !

Buffet ou service à table ? 

C’est une question importante qu’il faut se poser. Si certains trouvent le service à table plus classe, c’est vrai que c’est aussi une question de budget. Payer des serveurs en plus représente un coût important, et nous n’avons pas choisi cette formule-ci. Bien entendu, un buffet fait peut-être penser à la cantine, mais le potentiel convivialité monte en flèche ! Après avoir pris conseil auprès de nos proches, le buffet peut se révéler très intéressant, pour faire la connaissance de tous les invités présents, et il est vrai qu’il permet en plus d’être plutôt libre dans son repas.  Si on veut reprendre d’une garniture, c’est plus facile ! S’ajoute aux frais de bouche la location de vaisselle et autres fournitures.

Organisation de table avec des tables carrés ou rondes ? Ou rectangulaires ? 

Finalement, après avoir longtemps discuté, j’ai cédé à l’idée d’Anthony. Ce sera tables rondes ! Très sympa à décorer, et même si j’appréciais le côté chaleureux des tables en rectangles façon banquet, j’ai craqué pour ce côté un peu plus classique.

Et le plan de table ?

Nous avons 2 témoins chacun à la mairie, et 2 également à l’église pour l’un comme pour l’autre. Il est normalement d’usage de partager son repas avec sa famille et les témoins. Mais, sachant qu’ils sont presque tous en couple, on se retrouverait vite avec une table de 18 convives. On réfléchit donc à ce qu’on fera, sans pour autant froisser personne. J’avais eu l’idée de ne manger qu’entre nous, pour profiter de notre couple et de notre situation de jeunes mariés, mais Anthony a refusé. Il trouve l’idée étrange, et c’est vrai que les gens auront peut-être envie de profiter de notre présence à table. Un collègue d’Anthony avait trouvé un compromis, installer une chaise en plus à chaque table, pour nous permettre de rendre visite à nos invités au cours du repas.

Mais Invite1chef, c’est quoi ? 

Une plateforme comme un catalogue, qui permet de s’offrir un chef pour un dîner en amoureux, ou pour un événement privé ou professionnel, dans la France entière. On envoie sa demande, et Emilie se charge de répondre à nos attentes, en nous proposant un menu, selon nos goûts et nos envies ! Nous avons été ravi de rencontrer le chef au Lab’O, et de pouvoir faire connaissance avec lui, ses habitudes, ses conseils et sa passion du partage dans l’assiette. Pour organiser au mieux notre repas test, il fallait être dans les temps niveau saison, organisé début juin, on était pile à l’heure !

Le chef débarque chez nous, avec tout son matériel, et s’occupe de faire de la magie dans notre cuisine ! On ressort de cette expérience ravis, et véritablement repus. Nous avons été charmé par l’audace de ses propositions, et par la franche convivialité qui ressort dans sa cuisine, et qu’il nous a dit avoir ressenti aussi dans notre façon d’être. Bien entendu, avoir un chef à son mariage à un coût, mais nous souhaitions vraiment offrir l’exception aux gens que nous aimons.

www.invite1chef.com

De toutes les passions, la plus compliquée, la plus difficile à pratiquer supérieurement, la plus inaccessible au commun, la plus sensuelle au vrai sens du mot, la plus digne des artistes en raffinements, est assurément la gourmandise.
Citation de Guy de Maupassant ; Amoureux et primeurs (1881)

Blabla, Mariage, Tous

M-9 du mariage, une histoire de décompte.

À 9 mois du mariage, des questions se posent, et un bilan peut déjà se dessiner. Vous savez à quel point j’affectionne les bilans, les listes et autres petites astuces qui me rassurent et me permettent d’être organisée au maximum.

 

Control Freak, moi ? Laissez-moi rire…

Et en fait… un peu. Finalement, je me rends compte que, malgré une attitude générale assez-je-m’en-foutiste ( comprenez, rien n’est grave, il y a toujours une solution, je passe ma route lalalalala je suis positive ) , pour le mariage je voudrais tout bien faire tout bien organiser, tout bien gérer . Néanmoins, je suis consciente qu’il faut déléguer, et je fais cent fois confiance à ma team de copines et mes témoins, pour savoir gérer et me canalyser le jour J. Même si elles ne sont pas toutes présentes aux rdvs de préparation car elles habitent parfois un peu loin, je sais que certaines sont faites pour me tenir ma robe aux toilettes, faire passer des photos dossier de moi et pleurer en cachette, et d’autres sont plus à l’aise pour faire de beaux origamis ou pour lancer un jeu collectif.

Savoir qu’il y aura des imprévus, et réussir à accepter ça

Dans ma tête, j’ai beaucoup de mal à m’imaginer le jour J. Je commence de plus en plus à comprendre les répétitions de mariage à l’américaine, dans les téléfilms de Noël. Comment vont s’organiser nos différents prestataires sur place ?  Comment vont-il réussir à tous s’entendre ? Et nos invités, est-ce qu’il vont bien s’entendre ? Si ça se trouve notre fête sera complètement nulle et les gens ne danseront pas… Pour l’organisation on a des weddings planneuses , mais pour l’ambiance, on a que nous ! Nous verrons bien comment ça se passe le jour J, et de toute façon, personne n’a décrété qu’on était Monsieur et Madame Parfait. Alors, une assiette qui tombe, une tâche sur la robe, une livraison de fleurs pas à temps… ça peut arriver et ce n’est pas grave. Il y a d’autres fleurs, il y a d’autres gâteaux et les invités ne sont pas venus pour les fleurs et pour les gâteaux ( enfin on espère )

 

Et subir déjà quelques désillusions

Je ne sais pas dans quel monde je vis, mais sûrement pas dans le monde des gens habitués aux mariage.. pour moi, tout me semble simple, étiqueté dans ma tête dans un tiroir, ou bien classé sur Pinterest. Mais non, ce n’est pas comme ça dans la vraie vie, et je me retrouve à expliquer des choses qui, pour moi, tombent sous le sens. Et ensuite reconnaître que non, je n’ai pas raison, et que oui j’ai tort. ( Et ça, je l’avoue parfois c’est très dur et ça m’énerve de m’énerver pour ça ). Par exemple, oui il va bien falloir prévenir les gens des couleurs du mariage, car certains ne comprennent pas que le save the date les contient. Oui c’est vrai, j’avais complètement oublié qu’il faut faire des invitations différentes ou rajouter un carton qui invitent à dîner, car nous n’avons pas la capacité d’inviter nos 100 personnes présentes au cocktail au repas. Non, leur dire ne suffit pas, et nous ne voulons pas dépasser nos budgets, ou pire, qu’il vienne à manquer de nourriture. Tout me paraît si simple, et j’ai parfois l’impression d’être entourée de complications. Je ne vous cache pas que parfois, je me pose avec le classeur de mariage, je compte, je recompte, j’écris des notes, je date, je surligne, et ça me procure un sentiment parfois agréable et à l’inverse, un peu négatif parfois. Oui je suis contente d’organiser mon mariage, de travailler pour cela ( je fais jusqu’à trois boulots en même temps pour payer ma part ) , de voir qu’Anthony s’investit aussi ( enfin à son échelle mais on n’a pas tout à fait les mêmes échelles ) , mais parfois, oui parfois, c’est vraiment pesant, et même si je suis bien entourée et épaulée, ce ne sont pas mes amies qui doivent dire si untel s’entendra avec unetelle sur le plan de table, ce ne sont pas non plus elles qui devront courir après les adresses des gens pour leur envoyer des faire-parts.

 

 

Mais savoir s’entourer et se reposer

Ce sont des moments que je ne m’imaginais pas être aussi émouvants et aussi heureux. Je vois très régulièrement des amies, en particulier mes témoins et mes demoiselles, je vais au restaurant, on se fait des après-midi, on organise des soirées à la maison. Et ça me fait plaisir quand elles me demandent où j’en suis, quand elles complotent pour mon enterrement de vie de jeune fille, ou bien quand je les vois juste pour un café ou un Spritz en terrasse. Ce sont des moments simples, mais pourtant très ressourçants et dont je me rends compte avoir de plus en plus besoin, autant dans ma vie de jeune femme que dans ma vie professionnelle. J’ai besoin d’elles pour évoluer et je sais qu’elles sont un soutien sans faille.

Et planifier, toujours planifier.

A M-9 du mariage, il nous reste à :

  • trouver un DJ, le contacter, le réserver. On dit beaucoup qu’une ambiance peut tout changer grâce à un bon chauffeur de salle.
  • Aller faire un tour du côté des rassemblements de véhicules anciens. Anthony a à coeur d’avoir un véhicule plein de cachet, et ce n’est donc pas ma partie. Si j’étais en Fiat Punto, ça ne me dérangerait pas le moins du monde.
  • Retravailler nos faire-parts
  • Faire une table décoration type, qu’on s’accorde sur la disposition de la salle, en tables rondes ou en tables façon buffet
  • Visiter l’intérieur de la salle. Nous en avons vu l’extérieur, et il est vrai que le lieu que nous avons choisi est très charmant puisque c’est un château. ( On n’est pas princesse tous les jours d’abord ! )
  • Et d’autres choses auxquelles je ne pense pas encore…

SOUHAITEZ-NOUS BON COURAGE, POUR CES NEUFS MOIS BIEN REMPLIS ! 

Extrait du shooting réalisé follement, il y a deux ans par E. Cabanis, à peine 6 mois ensemble, et déjà, nous savions que nous étions fait l’un pour l’autre ? 

 

Machine Krups
Blabla, Cuisine, Tous

Tout est une Histoire de café !

Il y a peu c’était l’anniversaire d’Anthony, pour marquer le coup de ses 24 ans tous ses amis se sont cotisés pour lui offrir un très beau cadeau. Mais je ne vous en dis pas plus, place à l’intéressé…

Autant vous le dire tout de suite, il s’agit là d’un des plus beaux cadeaux que je n’ai jamais eu pour un anniversaire et je pèse mes mots. Une surprise à laquelle je ne m’attendais pas mais qui m’a fait extrêmement plaisir !

Tout commence autour d’un bon repas d’anniversaire, Noémie se charge de distribuer à chacun un petit papier avec une lettre sur chaque morceau, je me doutais de ce qui allait arriver… Reconstituer des mots ! Avec toutes ces lettres sous les yeux, j’ai rapidement repéré quelques indices : M, a, c, h… f, é. Pas de doute je suis en face d’un ensemble de mots formant : Machine à Café, je suis le plus heureux de hommes !

Après avoir remercié chaleureusement l’assemblée à coups de bisous, j’ai attendu quelques jours avant de récupérer la précieuse mécanique. Bien ficelée dans son emballage et toute droit venue des stocks de Maxicoffee (la référence en matière de machines sur le net), j’ai effectué un rapide déballage pour tester la bête !

Cette machine « Manuelle » de marque KRUPS (krups xp562010), permet de réaliser principalement des Expressos : Un café court à fort arôme obtenu grâce à une percolation à haute pression. Dit comme ça la chose peut paraître très compliquée, mais en réalité c’est extrêmement simple !

Ici on est très loin du simple filtre à café mélangé à de l’eau chaude pour 6 personnes. Le percolateur permet de faire entrer l’eau sous pression (15bars) au contact du café moulu qui va doucement couler dans la tasse. Ce principe va donc permettre l’utilisation d’un vrai bon café moulu (ou grain moulu en avance), afin de faire ressortir tous les arômes.

Sur le côté de la machine, une petite « Buse Vapeur » orientable en inox permet de faire mousser du lait pour réaliser des cafés « Latte » et dessiner de jolies formes (avec beaucoup d’entraînement !). Petit bonus, la machine était livrée avec deux tasses à double paroi ainsi qu’un magazine et un livre, top !

J’ai vraiment hâte de tester toutes sortes de café, et c’est vraiment un super cadeau ! Si des amis passent par ici, encore un très très grand merci. Et vous êtes bien entendu tous invités à la maison pour goûter un bon café préparé par mes soins ! J’avais déjà parlé de ma passion pour le café ici … 

 

Et vous, c’est votre truc, le café ? Vous possédez une machine à café ? 

Blabla, Mariage, Tous

Save the date avec Carteland

Nous y avions longtemps réfléchi, et on se demandait si c’était une belle idée. L’air de rien, le format dématérialisé n’était pas du tout pratique pour les membres de notre famille qui n’avaient pas internet. Alors on s’est dit que ça pourrait être sympa d’en faire, et de le coller sur le frigo pour ne pas oublier qu’on allait se marier dans moins d’un an.

Comme si on allait oublier… 🙂 

Mais pourquoi vous faites des Save The Date ? Mais pourquoi vous n’en faites pas en français ? Et qu’est-ce que ça veut dire ? Est-ce que c’est le faire-part ? Mais du coup vous n’allez pas faire de faire-part ? 

Voici les questions qui sont très très vite revenues quand on a remis nos Save The Date. On ne s’attendait pas à ce que les gens soient aussi perdus, mais on a très vite expliqué le pourquoi du comment. Promis, nous sommes restés très calmes face à ces questions, et nous n’avons déchiré nos Save The Date sur la tête de personne. 

Qu’est-ce qu’un Save The Date ? 

Un Save The Date est une façon d’annoncer son mariage avant les faire-parts. Plus connue en Amérique, cette pratique permet de « teaser » les gens, de leur dire de réserver la date bien avant, histoire d’être certain d’avoir un maximum d’invités présents pour notre beau jour. Ils peuvent s’envoyer un an à 8 mois avant le mariage, sachant que les faire-parts devraient suivre à – 6 mois du mariage.

Question pratique et d’organisation, nous avons décidé de nous y prendre bien à l’avance pour tout organiser, afin d’avoir l’esprit libre et clair, et de se préparer à toute éventualité qu’on aura forcément le temps de régler vu les délais. On a choisi de ne pas se stresser, et nous avons déjà nos prestataires les plus importants ( la salle, l’église, le traiteur, la photographe… )

Save The Date signifie Sauve la date, sous-entendre donc : ne prévois pas une cousinade, ni un weekend en Normandie et ne reste pas éveillée la veille pour des ventes privées. 

 

Nous avons donc choisi Carteland, entreprise française créatrice de modèles originaux, pour réaliser nos Save The Date. Nous ne nous attendions pas à ce que nos cartes arrivent dans une box ! Un packaging original et adorable, et un gros colis ( qui rentre dans la boîte aux lettres ouf ! ) sur lequel est inscrit tous les noms des salariés de l’entreprise. Un clin d’oeil qui nous a fait sourire, et on a autant eu envie de dire merci à Aude qu’à Bruno, à Gilles qu’à Clément !

Dans la boîte sont disposées les cartes emballées, ainsi que les enveloppes. En petit plus gourmand les bonbons, qu’on n’allait certainement pas refuser…

Nous avons choisi un modèle de base ( à bicylette ) que nous avons personnalisé avec un texte ( un poème d’Aragon qu’on n’apprécie particulièrement et qui décrit avec justesse nos valeurs et ce que nous voulons faire de notre histoire d’amour. Les polices à choisir sont variées, et on peut modifier le dessin grâce à une banque d’images incluses, et placer les éléments comme on le souhaite.

Les couleurs sont modifiables, du recto comme du verso. Nos couleurs pour le mariage sont le bleu ardoise et le beige ficelle, c’est donc tout naturellement qu’on a voulu jouer avec ces couleurs. Bien entendu, on a pu faire une prévisualisation avant d’envoyer tout ça à l’impression…

 

Je ne suis pas graphiste, et Anthony non plus. On s’est librement inspiré de modèles qu’on avait vu sur internet pour composer les nôtres. Une face bleue poétique et une face beige plus dynamique. On a des amis graphistes invités à notre mariage, alors on avait un peu la pression. S’ils viennent toujours après les avoir reçus, c’est qu’on s’est pas trop mal débrouillés.

 

Et vous, vous connaissiez les Save The Date ?
Vous pensez en faire pour votre mariage ?