Browsing Category

Mariage

Mariage, Tous

Les petites attentions #mariage

Inviter des gens à un mariage, c’est une chose, mais s’en occuper, c’est une autre.

Afin que nos invités se sentent bien, nous avions pensé à tout un tas de petites choses, des attentions tantôt discrètes et d’autres qui sont passées peut-être inaperçues. De la papeterie au placement de table, on vous fait un petit tour de nos attentions affectives.

La papeterie

Parce qu’on aime avoir des souvenirs d’événements, et qu’on sait que c’est toujours un petit clin d’oeil agréable, il était évident que nous allions faire des cartes de remerciements de mariage. Une attention polie, et un jolie carte photographique envoyée peu de temps après le mariage. Remercier grâce à une présence, et faire sourire les plus traditionnels à la vue de jolies images à placarder sur le réfrigérateur. Sur Popcarte, nous avons trouvé un modèle sympathique duquel partir, et nous avons ajouté les photographies de notre photographe de mariage, Chloé Daumal ! Un rendu harmonieux, et une carte qui a fait très plaisir, car elle nous ressemblait. Elles sont arrivées vite, et la petite enveloppe en kraft venait compléter l’univers rustique que nous avions voulu donner à notre mariage.

Les cadeaux aux invités 

Au début, nous avions pensé à des chocolats. Et puis après réflexion, nous avons réfléchi au mode de conservation. Impossible de savoir si la chaleur serait extrême, ni si les chocolats tiendraient. Finalement, nous avons opté pour des plantes grasses, des succulentes,  qu’une de mes témoins a fait pousser. Une belle attention de sa part, et 90 plantes à ramener, et des pots à décorer ! Les invités ont également pu repartir avec les centre de table, et les nombreuses fleurs de notre mariage. Cela aurait été dommage de les perdre !

Le plan de table

C’est toujours facile quand on y pense au début. Mettre nos deux familles ensemble, mélanger des gens qui ne se connaissent pas…et puis dans les faits, on préfère mettre à la même table des gens qui s’entendent déjà. Notre hantise en tant qu’invité reste l’ennui à cause d’un mauvais placement de table, et nous ne voulions pas infligés ça à ceux qui festoyaient à nos côtés. Le côté banquet en libre accès a contribue à la convivialité du dîner, et c’était d’autant plus un moment de partage qui n’a pas figé le dîner.

Construit par mes témoins, le plan de table a fait son petit effet ! Sur une porte récupérée par je ne sais quelle magie, les prénoms de nos invités étaient inscrits à la ficelle et reliés aux tables.

La célébration religieuse

Nous savions que certaines personnes n’étaient pas très à l’aise à l’église. Nous-mêmes, nous ne la fréquentons pas assidûment. Néanmoins, se marier à l’église était important pour nous ! Pour la cérémonie, nous avons donc opté pour une bénédiction qui a duré une petite heure. Le prêtre était génial, et ce moment que certains redoutaient, est passé très facilement ! Beaucoup d’invités nous en ont reparlé ensuite !  Émouvant et spontané !

Les régimes alimentaires spécifiques 

Que vous soyez végétariens, végétaliens, intolérants au gluten…vous auriez pu manger à notre mariage. Nous n’aimons pas nous sentir mal à l’aise au restaurant, et nous ne voulions pas que nos invités soient gênés à cause de leur choix de régime ! Salades, poissons et beaucoup de saveurs dans l’assiette ! Nous avons encore de bons retours, et c’est vrai que le choix du traiteur fait beaucoup  à un mariage. Avec un chef, nous étions certains de ne pas nous tromper.

Parce que dire merci est évident et que toutes les présences ont compté pour ce beau jour. Pour ceux qui sont arrivés à l’heure alors qu’ils sont d’habitude en retard. Pour ceux que j’ai vu pleurer même s’ils se cachaient un peu. Pour ceux qui sont là depuis toujours et pour ceux qui sont nouveaux dans notre vie mais qu’on aime déjà assez fort pour les garder toujours. À ceux qui m’ont secoué assez doucement pour que je ne me brise pas et ceux qui m’ont pris dans leurs bras quand j’avais trop de fierté pour le demander. Un an et demi de préparation au mariage ce n’est pas rien et nous ne serions rien sans notre entourage bienveillant. Alors pour tout ça, merci d’avoir enchanté notre journée.

Mariage, Tous

1 mois de mariage et une journée gravée

Déjà 1 mois de mariage ! Et un article spécial qu’on voulait vous partager aujourd’hui… Nos deux voix s’unissent sur l’air de nos souvenirs pour vous conter notre grand jour.

 

La veille version Noémie : 23h, on décide de se coucher. Je dis On parce que je suis avec mes deux demoiselles d’honneur. Nous dormons toutes trois chez l’une et elles ont été tout ce que j’attendais d’elles : un soutien et un réconfort. Des sushis, des bières, de la glace… un trio gagnant qui a laissé place à des confidences et de très belles paroles dont je me souviens encore.

La veille version Anthony : Après une bonne journée de préparations à la salle de réception, je rentre enfin vers 20h, fatigué mais impatient de vivre une journée inoubliable. Pas question d’être accompagné ce soir, je commande des sushis (couple connecté) et me pose tranquillement sur le canapé devant la trilogie « Retour vers le Futur » pour prendre du temps à moi, et que c’est agréable ! Après une bonne soirée vidéo je me couche enfin, la tête bien pleine et pensif : il est minuit.

 

Le matin : Je me réveille très excitée ! L’impression d’être à une fête de fin d’année, où je vais être entourée de tous ceux que j’aime. Aujourd’hui, c’est moi la star et je compte bien en profiter… Je fille à la douche, je prends mon petit-déjeuner, je m’assure que le chauffeur est en route et je descends. Je me surprends moi-même, je suis carrément déterminée.

Une fois le coiffeur passé, c’est direction la mairie. Nous sommes juste à temps, et je ne sais pas trop quoi faire une fois sortie de la voiture. Vous voyez ce sentiment quand tout le monde chante joyeux anniversaire autour de vous ? Et bien ça me fait un peu le même ce jour-là. Je salue tout le monde, je rejoins mon futur époux qui est tout fringuant dans son costume et nous attendons dans la cour avant d’être appelé. Par chance, notre mariage est le premier de la journée, et nous n’aurons pas de mariés avant nous. Donc normalement pas de retard.

Le matin  : Réveillé aux aurores, il est à peine 7h lorsque j’ouvre les yeux, bien trop tôt pour se lever mais trop tard pour se rendormir ; je décide donc de « pianoter » sur mon smartphone tout en stressant légèrement sur le déroulement de cette journée intense et surtout sur la soirée… Une bonne heure a passée, je me lève, me prépare et m’habille en tenue. Mes témoins et la photographe arrivent, c’est bientôt l’heure. Nous partons d’un pas décidé, souriants mais avec un peu d’appréhension : C’est parti !

Arrivé avec les témoins devant la mairie après quelques minutes de marche, nos proches nous attendent et c’est là que le mariage prend tout son sens : Petit moment de stress face à tout ce monde venu célébrer « notre » journée. Le temps d’échanger quelques mots et Noémie arrive toute de blanc vêtue, bientôt suivie par le cortège municipal nous faisant signe d’entrer.

 

Le Oui prononcé, je dois admettre que l’émotion est un peu forte. L’élue qui prononce notre union est une amie, et c’est d’autant plus émouvant qu’elle est elle-même assez touchée de prononcer notre mariage. On nous remet le carnet de famille, on cite les quelques lois attenantes au mariage et nous sommes désormais mariés devant la République ! Nous sortons faire des photos en famille, et c’est un vrai bon moment que nous passons ! La photographe met tout le monde à l’aise, les gens voient qui ils sont par rapport aux autres et j’ai hâte d’être à l’église.

C’était un moment à la fois solennel, émouvant et impressionnant. Solennel de part le protocole et la mise en place formelle de la cérémonie civile, impressionnante de part le lieu magnifique et historique qui nous entoure, et émouvant au travers des discours et surtout des « Oui » prononcés en ces lieux. Les larmes ont coulées, nous voilà unis dans le mariage !

Ensuite, je sais que ça va être la course. Du mieux que je peux, je vais essayer de la maîtriser. Anthony part ajouter quelque chose à son costume pour l’église et je vais enfiler ma robe avec ma Maman ! Comme c’est elle qui l’a confectionnée, elle saura comment placer le jupon ! Je laisse mon mari devant la République avec ses témoins et je le retrouverai pour devenir sa femme aux yeux de l’Eglise. Je pars seule à l’appartement, et ma Maman nous rejoint directement !

Finalement, nous avons largement le temps de manger. Je me dis que faire la cuisine aurait presque été possible… Je me détends, je prends mon temps, je papote un peu avec la photographe pendant que ma mère installe tout ce dont j’ai besoin. Ma coiffure tient du matin, et je réajuste mon maquillage. Après un bon sandwich, il est temps de passer au tulle… Un peu d’appréhension pour rentrer dedans, et tout se passe bien. Je suis contente de n’avoir pas mangé de burger la veille. Ma Maman est très consciencieuse et nous passons un vrai moment complice ! Cela fait du bien de se poser et de ne pas courir et je suis bien contente d’avoir sous-estimé le planning. La dentelle placée, le bouquet sorti de son vase, le dernier regard dans le miroir et je descends rejoindre la jolie petite voiture bleue qui m’attend en bas de chez moi. Nous sommes à l’heure, ma mère est partie accueillir les invités et moi je profite de cette fausse solitude. Ma photographe m’accompagne dans la voiture et saisit ces derniers instants. Je fais la fière mais je suis un peu trop émue pour sourire vraiment.

 

 Après la cérémonie civile, nous filons mes témoins et moi vers un lieu de « sustentation » bien mérité, et en costume s’il-vous plaît ! Finalement la terrasse d’un « coffee shop » nous satisfait, de quoi décompresser avant le grand moment : La cérémonie religieuse. Le repas terminé mon témoin m’embarque dans sa belle voiture décapotable afin de faire une arrivée remarquée devant les amis et famille venus en nombre sur le parvis : Quel beau moment !

 

La cérémonie bien que moins riche en émotion grâce /ou à cause d’un prêtre qui nous a particulièrement plu dans sa façon de célébrer à la fois moderne et participative, n’en fut pas moins belle et émouvante et suffisamment longue pour plaire à tous. Malgré quelques ratés de voix et un bisou volé interrompu par le prêtre nous avons pu faire une magique sortie triomphale au son des cloches de l’église Saint-Marceau ! C’est à la fois unique et un formidable moment à vivre, il suffit de voir les photos pour voir cette joie sur nos visage !

Me voici cachée dans la voiture, j’ai aperçu Anthony et je donne l’ordre de le faire déguerpir ! Hors de question qu’il me voit avec ma robe ! Je croise quelques invités en retard, et une fois le marié prêt, j’entends la musique choisie pour ce beau jour. Elle résonne dans l’église, mais je n’entends rien du tout. Je prends le bras de ma Maman, je regarde droit devant moi et l’allée me paraît si courte. J’entends des réactions sur ma robe, je faillis un peu j’ai la bouche qui tremblote mais je me ressaisis. Sois fière ma petite, sois fière. Je me place devant lui, et il me murmure un compliment.

La cérémonie se passe comme sur des roulettes, tout glisse et l’humour du prêtre fait beaucoup. On assiste à une célébration vraiment énergique et dynamique et le prêtre n’hésite pas à poser des questions aux invités. Peu de place à l’émotion finalement, mais beaucoup de sourires et de complicité entre tous les acteurs de ce mariage. La fin de la cérémonie se rapprochant, nous savons qu’il va falloir sortir sur le parvis ! Que faire et que dire face à cette explosion d’amour de la part de tous nos proches ! On sourit on rigole on s’embrasse… Quel beau mariage ce fut ! 

La fête nous attend à présent, et nous pouvons enfin faire descendre le stress. Retrouvons nos amis pour un verre ( ou deux ? ) et faisons de cette journée, une journée inoubliable pour tous ! 

Nous espérons que ce récit à 2 voix vous aura plus et vous aura permis de partager un peu de notre beau jour !

Mariage, Tous

Ambiance chic et détails faits mains.

Notre mariage, nous le rêvions, nous l’imaginions et nous le voulions semblable à notre couple : pétillant et raffiné. Dur dur de définir un événement aussi important, en terme de couleurs et d’ambiance !

 

Lorsqu’on nous a demandé les couleurs du mariage, nous nous sommes sentis bien embêtés. On a eu pour devise, et cela tout le long du mariage lorsqu’on pensait aux invités : il faut que tout le monde se sente à l’aise. Avec Pantone, nous avons accordé quelques couleurs, je vous recommande de suivre ce lien Pantone, qui vous permettra de créer votre propre colorama avec les couleurs de votre choix.

Les deux couleurs principales étaient le beige et le bleu ardoise. Le beige symbolisant le côté rustique ( la ficelle, élément très important de notre décoration de mariage ) et le bleu, symbole de la sérénité et de la plénitude, que nous trouvions très élégant dans cette teinte. Les autres teintes telles que le vert menthe, le vert émeraude et le rose foncé étaient des couleurs complémentaires qui nous plaisaient. Inutile de vous dire que nous n’avons pas refoulé les gens car ils étaient en rouge. C’était plutôt sympa de définir des couleurs, et les gens nous ont demandé très vite pour savoir s’ils pourraient jouer le jeu.

La décoration n’a pas été facile à imaginer, et forcément, je me suis beaucoup inspirée de Pinterest. Avec des idées simples, des témoins investis et du temps à consacrer, je pense que nous nous en sommes bien sortis.

Ma cousine a fait des petits pliages sur les verres, j’ai recouvert les pots avec de la toile de jute et de la ficelle. Les pots étaient les cadeaux des invités et ils contenaient une petite succulente, comme notre amour qui a grandi au fil des jours. Nous trouvions que cela était original et durerait plus dans le temps que des dragées. Ils ont également servi d’élément de décoration à table.

Le plan de table était la partie la plus fastidieuse de la décoration. Mes cousines, qui étaient également mes témoins, ont récupéré une porte et avec l’aide d’une photo Pinterest, ont reproduit les prénoms avec de la ficelle, de tous les invités à table, en les liant aux numéros des tables correspondants. Inutile de vous dire qu’il a fallu beaucoup de préparation et de planification pour arriver, à distance, à s’accorder sur les finitions. La liste d’invités devait être donnée assez rapidement, car il a fallu échelonner le ponçage et la peinture au fil des mois. Une belle entreprise, et un résultat qui a fait son effet. Je pense que je ne les remercierai jamais assez de tout ce temps accordé.

Sur les tables, afin de marquer leurs numéros, étaient posés des cadres à double face shoppé chez Ikéa ( 99cts le cadre ) . L’occasion d’exposer deux photos de nous dans un même cadre, à l’âge inscrit sur les tables. Nous trouvions l’idée sympathique et originale, et certains proches étaient très émus de voir le chemin parcouru par ce petit bout sur la photographie.

Les fleurs ont tenu une place très importante dans la décoration du mariage. La pivoine est ma fleur préférée, j’aime ce qu’elle symbolise et elle suffit à apporter élégance et raffinement sur toutes les compositions.

La pivoine a une grande valeur dans la culture chinoise. Cette fleur magnifique est un emblème officiel de la Chine, elle est présente dans de nombreuses fêtes et traditions religieuses. C’est la fleur qui était (et est toujours) la plus utilisée dans la culture orientale où on la considère comme symbole de royauté et d’honneur. Le nom chinois de pivoine pourrait même signifier « la plus belle ».

Je voulais un rose éclatant qui ressorte bien des autres fleurs, aux teintes plus nuancées. Des roses anglaises blanches donnaient corps au bouquet, et les incontournables gypsophiles ajoutaient la touche manquante. Quelques branches d’eucalyptus ça et là, et nous avions de beaux ornements floraux. Nous avons souhaité que les tables soient fleuris suffisamment, sans en faire trop. Des petits ronds de bois faisaient office de centre de table, et sur la table d’honneur, un rondin assez long nous faisait face. Les bocaux en verre étaient le fruit d’une récolte d’un an, auprès de ceux qui mangeaient des haricots ou des tomates séchées. Un véritable tour de main d’enlever les étiquettes ( je vous conseille du bicarbonate de soude ! ).

 

Le lieu choisi, était synonyme de souvenirs pour Anthony. En effet, c’est petit qu’il a connu ce château où il a passé nombreuses journées de centre aéré. Un réel coup de coeur quand on a décidé de se marier ici, et l’enfant qu’il était a pu laisser place à l’homme qu’il est devenu. Moi qui rêvais d’une auberge avec poutres apparentes et guirlandes guinguette au plafond, j’ai dû faire un compromis, mais je ne regrette pas notre choix, bien que j’ai été très réticente au début ! Comme le château de Charbonnière se suffit à lui-même en terme d’apparât, il était aussi pratique pour la décoration. Les parquets en bois, les nombreuses moulures et les peintures au mur suffisaient largement à assurer un cachet digne d’un mariage.

Géré par une mairie, autant dire que le prix était plus que convenable et nous avons pu en profiter toute la journée du lendemain en plus d’une installation la veille. Un parc entourait tout le domaine, et c’était un rapport à la nature qui me convenait parfaitement.

La partie habituellement cachée au public, nous servait de lieu de réception, et nous étions ravis de cette ambiance très « garden party ». La tonnelle, normalement louée en cas d’orage, a finalement servi comme élément de décoration. Quelques mange-debout ajoutés, et le vin d’honneur était lancé.

Dernier élément que nous souhaitions en accord avec les couleurs, la voiture ! Petit changement de programme pour nous qui voulions une traction au départ, nous sommes tombés par hasard sur cette voiture originale et colorée, qui collait parfaitement avec l’ambiance de notre mariage. Un bleu pastel élégant et remarquable, un modèle de coccinelle vintage… De quoi faire de belles photos et nous conduire en lieux sûrs à tous les points importants de notre mariage. Le chauffeur avait un forfait kilomètrique à la journée, et notre mariage n’étant pas bien loin, il a pu me conduire chez le coiffeur, à la mairie, me ramener chez moi, m’emmener à l’église et nous conduire au château.

Nous sommes très heureux d’avoir fait de cette journée une journée de rêve, et nous ne regrettons pas nos choix. De la boutonnière qui correspondait à mon bouquet , au centre de table composé de bocaux de haricots que j’avais décoré de toile de jute ou de ficelle… tout était pensé et réfléchi pour créer une harmonie. Les invités ont pu jouir d’un beau soleil ce jour-là, et nous avons de belles photos pour en témoigner !

 

Le candybar a eu beaucoup de succès, et nous avions pu récupérer auprès d’amis s’étant mariés il y a quelques temps, de beaux contenants en verre. Une valise vintage d’Air France, nous a été gracieusement offerte par une copine et elle a servi à contenir la cagnotte ainsi que le livre d’or. Des photobooths étaient également disponibles, mais dans l’euphorie du moment, nous les avons complètement oubliés. Nous n’avions pas choisi ou donné de thème à notre mariage, et lorsque nous avons fait des recherches sur notre décoration, il s’est avéré que le terme approprié était « shabby chic » . Un mélange de rustique mais mixé pour être élégant… Nous ne savons pas si nous avons tenu parole, mais cette décoration nous correspondait, et nous avons pris beaucoup de plaisir à réfléchir à tous les éléments de décoration ! 

 

 

Prestataires 

Fleuriste – décoratrice : Lk Déco

Photographe : Chloé Daumal 

Voiture : Vintage Car Location 

Location de vaisselle : Art réception

Location de housse de chaise et nappe : Final Touch 

Wedding Planner ( forfait coordination jour J )  : Save Your Date 

 

 

Mariage, Tous

Vous vous mariez ? #Foireauxquestions

Cela fait maintenant une semaine que nous avons dit oui, et pour continuer dans le partage et la bonne humeur, j’ai lancé une FAQ sur mon instagram afin de répondre à vos questions sur le mariage.

D’autres articles suivront ! Nous recevons les photos mardi et nous avons grande hâte.

Photo : Chloé Daumal

  • Comment tu as fait pour ta mise en beauté ? (Prestataire à domicile, toi-même…). Tu as pris des cours ?  Quel budget fleur tu recommanderais, au vu de ton expérience perso ?

Concernant la mise en beauté, j’ai préféré ne pas prendre de maquilleuse car je savais ce que je voulais et que je ne voulais pas faire trop compliqué. Je suis assez naturelle en général, et je ne voulais pas me sentir trop différente pour ce jour ! Je me suis donc maquillée toute seule et j’en ai été très contente car ça me ressemblait. Pour les fleurs nous avons mis 1200€. C’est un gros post dans un budget de mariage, et l’air de rien il est assez important car il définira beaucoup l’ambiance du mariage. Nous avons la chance d’avoir pris une prestataire décoratrice fleuriste, Karine de LKDECO, et nous avons pu bien définir le montant que nous voulions mettre ainsi que ce qui nous semblait le plus important. Après avoir parlé des couleurs du mariage, nous avons discuté de l’esprit, de l’harmonie et elle a très vite saisi nos attentes. Nous avons pu voir avec elle pour louer quelques éléments de décoration. Le lieu en lui-même se suffisait à lui-même, et nous avons voulu que cela soit raffiné sans trop être chargé. Pour information, la fleur du mariage était la pivoine !

  • Quelles ont été les différentes étapes de cette journée ? 🙂 d’abord à la mairie ou à l’église, l’apéro, la fête, les photos…

Nous avons commencé par la mairie et ensuite l’église pour enchaîner sur le vin d’honneur et le dîner. Pour les photos, nous avons réussi à faire les deux préparations ( Anthony le matin et moi l’après-midi pour ma robe d’église ) , quelques photos à la mairie et sur le parvis à la sortie et une séance couple complète sur le lieu de réception.

  • Comment avez-vous choisis vos prestataires ?

Beaucoup à la recommandation ! Nous n’en avons trouvé presque aucun par internet ! Le Dj ( La discomobile ) nous avait été recommandé par des invités, le chef était une envie personnelle que nous visions depuis le début, la fleuriste est une connaissance que nous avons rencontré à un barbecue, le lieu était une envie personnelle d’Anthony, notre voiture avec chauffeur nous l’avons trouvé sur instagram…

  • Comment avez-vous su qu’il fallait vous marier ? Ça vous est venu d’un jour à l’autre ou bien c’était réfléchi depuis un moment?

Je  ne sais pas s’il faut dire il le faut, c’est peut-être un peu trop strict ! C’était une envie vraiment bien ancrée depuis le début de notre relation. Avant de se mettre ensemble, c’était un point qu’on a abordé en toute franchise et avec sincérité : nous étions ensemble pour finir ensemble. C’est Anthony qui m’en a parlé en premier, j’avais été très refroidie par mes relations précédentes sur la question et je ne savais pas vraiment comment aborder le sujet. Le mariage était la continuité évidente de notre relation. On s’est fiancés au bout d’un an et demi, nous avons habité ensemble au bout de 6 mois, et nous étions déjà très sûrs de nous. Ça dépend beaucoup des relations et des envies de chacun, et heureusement qu’on peut être heureux sans forcément se marier 🙂

  • J’aurais des questions plus sur la salle moi…( la charbonnière) car j’aimerais éventuellement la louer ! Savoir si ce n’est pas trop petit pour accueillir les invités ? (Mariage de 120 personnes) si la salle à l’intérieur n’est pas trop vétuste et si ce n’est pas trop cher? Et les cuisines sont bien équipées? Pour finir le jardin est ce qu’il privatisent le parc entier ou juste le petit jardin derrière? Merciii !!

Alors tu fais bien de poser cette question car la privatisation de ce lieu est bien particulière. Il faut téléphoner un an à l’avance, et pas un jour avant ! Ce lieu est géré par la mairie et a un rapport qualité prix très intéressant ( 1000€ pour un weekend, du vendredi soir au dimanche soir ) ! Quelques rafraîchissements intérieurs seraient bienvenus, mais rien de vétuste, tout est tout de même entretenu pour faire de ce lieu un lieu de réception ou de fête ! Pour l’accueil de nos invités, nous avions 100 personnes au cocktail et 60 à table. Pour le cocktail nous avions divisé l’espace en deux, avec une salle d’ouverte et la terrasse avec une petite tonnelle. Pour le dîner nous avions prévu un espace exprès où 60 personnes tenaient mais où une table en plus n’aurait pas été possible… Pour ton information, le jardin est privatisé, l’intérieur et la cuisine, et le parc reste en accès libre jusqu’à la fermeture. C’est un lieu public pour rappel, et n’importe qui peut profiter du parc ! Cela ne nous a pas posé problème puisque la réception se déroulait côté privé ! Concernant la cuisine, elle est très spacieuse et nous avons une équipe de 4 personnes et tout le monde a bien géré !

  • Comment vous vous êtes rencontrés ? Pourquoi Orléans ? Eeeeet… À quand les enfants? 😀

Nous nous sommes rencontrés sur Tinder, et tu peux aller relire cet article pour avoir notre avis sur les sites de rencontre ! Anthony est orléanais, et il ne se voyait pas se marier ailleurs. Si il avait pu se marier à Orléans, il se serait marié à sa ville d’ailleurs mais ce n’est pas la question ! Ouhla les enfants, on ne souhaite pas en faire tout de suite ! Tout vient à point à qui sait attendre et nous ne sommes pas vraiment pressés. Nous avons envie de profiter de notre vie de couple avant d’accueillir des petits nous.

  • Quel à été votre budget global pour votre mariage ? (En comptant tout tout tout 😋)

Au début du mariage, nous avions prévu 12 000€ et puis on a un peu trop tiré sur les cordes et on a finalement abouti vers 14 000€ . Au final, on ne regrette pas du tout, et on savait forcément qu’il y aurait des débordements. Ce n’était pas un jour qu’on souhaitait au rabais, et nous étions contents d’avoir mis notre budget de cette façon-là. Le post de dépenses le plus important était le chef , venait ensuite la décoration et les fleurs ( on compte les frais de location de mobilier également ) , le lieu, la vaisselle et les frais esthétiques et de costume. Evidemment, c’est une somme et chacun fait comme il peut et veut. Il n’y a pas de budget idéal puisque tous les mariages sont différents !

  • Je viens de trouver une question car à J-3 mois je suis en train d’y refléchir, est-ce que tu as fait des soins beauté en prévision du jour J ? J’ai vu pour le blanchiment dentaire, mais sinon cheveux, peau, visage, mains… ?  ?

A part le blanchiment dentaire, je n’ai rien fait de particulier. Je fais très attention à ma peau ( surtout au niveau du visage ) mais je n’ai rien fait de nouveau pour le mariage.  Je ne regrette pas du tout le blanchiment dentaire qui m’a donné envie de sourire toute la journée !

  • Quel est ton plus beau moment pendant cette journée ? (Même si j’imagine que toute la journée était merveilleuse), combien de témoins avais-tu ? Si tu devais changer quelque chose ?

Mon plus beau moment c’était la sortie de l’église ! Voir que tout ce monde était réuni pour nous, nos amis comme notre famille… c’était vraiment un shot d’amour très puissant. C’était aussi un moment très attendu, car nous savions qu’à partir de cet instant, on laissait le stress de côté pour accueillir la fête ! Nous avions chacun 4 témoins. 2 pour l’église, 2 pour la mairie ! Si je devais changer quelque chose, ce serait peut-être l’état de mon dos. Malheureusement, je me suis coincée le dos la semaine du mariage, et il y a des moments où je n’étais vraiment pas aussi à l’aise que je l’aurais souhaité.

  • Combien de temps avant de faire votre mariage avez-vous décidé de la date du mariage ?

Plus d’un an avant ! Au début, nous voulions que la date tombe pile le jour de nos 3 ans, mais ça tombait un vendredi, alors on l’a décalé d’un mois – 1 jour !

  • Comment avez vous choisi les invités ? 🤔 j’imagine que ce doit quand même être difficile de faire un choix parmi toutes les personnes que vous connaissez (les amis des parents qui vous ont vu grandir par exemple, ou les collègues de travail)

Cela a été un moment assez touchant de choisir nos invités. Nous n’avons pas énormément de famille, et nous savions que nous ne pourrions pas inviter toutes nos connaissances. Ce n’était pas une conférence de presse, ni un événement trop public. Nous avons souhaité privilégier la qualité à la quantité. Nous avions discuté de cela avec une dame qui s’occupait de la location de salle de mariage. C’est mieux d’offrir l’exception à peu de gens que de faire moyen moyen avec beaucoup plus. Tout le long des préparatifs, nous avons gardé en tête cette pensée. Concernant nos amis, nous avons réfléchi à notre relation par rapport à nos invités, et nous ne tablons pas forcément sur les années pour la qualité d’une relation. On a réfléchi aux relations, si on voyait régulièrement les personnes, ce que nous avions déjà partagé, les contextes des rencontres. Nous avons une vision des relations bien particulière, puisque nous savons très bien que la vie fait que certains amis ne le seront plus forcément dans quelques années, et deviendront des connaissances. Nous le pensons sans regret et d’une façon bien lucide, c’est la vie et nous savons déjà que dans 2 ans, des personnes que nous côtoyons très régulièrement auront changé de continent ! Mais, à l’instant T de notre vie, nous étions heureux d’avoir invité nos invités, de considérer nos amis comme tels, car ce sont tous des personnes qui partagent un peu de notre histoire, à des échelles différentes. 

  • Comment as-tu décidé pour l’église et le lieu de réception ? Quel budget as-tu mis ?

Pour l’église, nous voulions au départ respecter la tradition, mais celle de mon petit village était trop petite, pas de salle à proximité ( ou bien loin de notre budget ) et trop compliquée en terme de gestion. Finalement, j’ai suivi Monsieur, et nous nous sommes mariés dans l’église qui l’a vu se faire baptiser, mais qui a également marié ses parents. Un beau symbole ! Le lieu de réception tenait à coeur à Anthony, et ce n’était pas très important pour moi. Le château de Charbonnière est un endroit bien ancré dans l’histoire de Monsieur, puisqu’il a passé des années a jouer dans le parc et les intérieurs… ce lieu servait à accueillir un centre de vacances il y a quelques années ! Encore une fois, un rapport très touchant avec l’histoire personnelle d’Anthony ! Pour le budget, on a compté 350€ et le lieu était à 1000€.

  • D’où as-tu tiré tes inspirations déco ?

Pinterest sert forcément à ça ! Instagram aussi un peu ! J’ai aussi parcouru quelques blogs de mariage !

  • Et le modèle de ta robe ?

C’était un modèle vraiment original puisque c’est ma Maman qui l’a cousu entièrement. J’ai beaucoup de chance d’avoir une mère qui touche bien de l’aiguille et c’était une vraie fierté pour elle et un symbole très fort du lien qui nous lie toutes les deux. Nous avions été faire des essayages, histoire de voir quel genre de modèle m’allait, puis j’ai soumis un dessin à ma Maman. Elle est partie d’un patron déjà fait qu’elle a adapté et nous sommes allés chercher le tissu ensemble pour que je choisisse les étoffes et les dentelles. C’était un travail magnifique et un très beau cadeau également. 

  • As-tu fais des jeux à ton mariage ? ( organisés par tes témoins ou pas ? ) Peux-tu donner des idées dans l’article ?

Alors notre hantise c’était qu’il n’y ait pas d’ambiance ou que les gens s’ennuient. J’avais donc mandaté une de mes témoins pour organiser un jeu, celui du  » Madame, Monsieur ». Le principe est simple, des questions sont posés aux mariés, et chacun lève le panneau pour se dénoncer ou dénoncer l’autre ! Qui ronfle le plus, qui est le plus connecté, qui resterait sur la planche dans Titanic, qui aime le plus sa belle-mère … ? Pour pousser le jeu au maximum au participatif, ma témoin avait disposé des feuilles sur toutes les tables, afin que chacun puisse y aller de sa petite indiscrétion ! En terme d’animation, nous n’avions rien d’autre et l’un des témoins d’Anthony s’est chargé d’un petit discours humoristique, et d’une danse qui a soufflé tout le monde !

Nous espérons avoir répondu à la plupart de vos questions, et nous serions ravis d’échanger en commentaires. Et vous, des appréhensions lors de votre plus beau jour ? 

Mariage, Tous

J-4, « J’espère être digne toute ma vie de cet amour-là. »

A J-4, je réalise doucement que je me marie. Les prestataires sont bien présents, le temps a l’air clément, et c’est sereine que je peux aborder cette dernière ligne droite. Mais la mélancolie arrive aussi, et je pose quelques mots sur le clavier, à l’heure où j’écris le discours de ce fameux jour.

 

On ne rêve pas forcément de mariage quand on a 20 ans. Ni quand on en a 6, 30 ou 55. Je ne sais pas si j’en ai un jour rêvé, mais je ce que je sais au plus profond de moi, c’est que j’ai toujours voulu d’une relation saine, basée sur la fidélité et la confiance. Ce que j’essaie de vous dire surtout, c’est que le mariage n’est pas une obligation, n’est pas un code, un passage obligé, un laisser-passer pour le bonheur et l’amour ne restera pas forcément acquis avec le tampon mariage sur la relation. Pour moi, une telle union, c’est surtout l’occasion d’officialiser la relation aux yeux du monde, et de renoncer à tous les autres hommes. Me marier à l’église était également un choix tout personnel, car je suis profondément croyante pour des raisons enfouies dans mon histoire personnelle.

A l’heure de penser à prendre soin de ma peau, de bien dormir et de continuer à faire mes chaussures, je vois surtout dans le miroir la femme que je suis devenue. Je crois qu’après tant de temps à me fuir, je suis véritablement fière de celle que je vois dans le miroir. Je suis bien dans ma vie, ma route professionnelle est encore un peu chaotique mais la vie a su me donner des soutiens merveilleux sur lesquels compter. Et tout ceci n’aurait pas été possible sans Anthony. On a beau dire qu’il ne faut pas être dépendant à quelqu’un, il faut tout de même reconnaître les bienfaits qu’une personne peut prodiguer. Mon futur mari est comme une pommade bien apaisante, un baume chinois, une pastille mentholée qui fait reprendre souffle. Une brise fraîche pendant une crise de panique. Des bras qui vous serrent quand vous avez envie de dire merde au monde.  Il me calme beaucoup, et je suis à 1000 lieues de la personne que j’étais avant de le connaître. Je suis bien plus assurée, bien plus aimable aussi et beaucoup plus confiante en mes projets. Pour la décoration du mariage, nous avons eu l’idée de récupérer des photos de nous petits, et c’est avec beaucoup d’émotion que je les ai regardées. Avec ces trois ans avec Anthony, je nous ai vu grandir, je nous ai vu aussi changer. J’espère être digne toute ma vie de cet amour-là.

Je dis au revoir à la petite fille qui pleure un peu trop souvent, celle qui a peur de perdre ses clés, la même qui dort de ses deux oreilles depuis 2 ans et demi. Quand on a des larmes en trop, on pleure, et ce n’est pas honteux, quand on perd ses clés, on en fait un double et quand on ne dort pas, on ferme un peu mieux les yeux. Je me sépare de mes inquiétudes de gamine, de mes envies de toujours bien faire, de mes manquements à celle que je suis vraiment. Le mariage n’est pas l’occasion de nous transformer mais bien de consolider les jeunes adultes que nous sommes. Plein de projets, plein de bonnes intentions, toujours un peu candides certes, mais vraiment heureux de s’être trouvés. Le mariage n’est pas une fin, mais bien un début. Le début d’une autre aventure. Si nos coeurs se sont accordés pour jouer la même musique, nous espérons sincèrement que les vôtres trouveront aussi une partition à leur mesure.

Si certains mariages ne fonctionnent pas, nous avons fait le choix d’y croire. Chacun sa belle histoire. 

D’avance merci à ceux qui seront présents samedi, merci à ceux qui seront avec nous en pensées ou en prières, et merci aussi à vous, lecteurs, qui partagez une partie de notre aventure. 

 

Photos : Clara Valette