Berlin, première étape de notre voyage de noces !

Berlin, une ville qui ne fait pas forcément rêver, mais que nous voulions inscrire dans notre périple de deux semaines. Pour notre voyage de noces, nous nous sommes vite rendus compte qu’une destination nous lasserait vite.

 

 

 

On a des caractères assez différents, mais un lien nous unit avec Anthony. Nous ne restons pas en place, nous ne savons pas ne rien faire, nous avons besoin de nous occuper. Même si cela peut être un défaut dans certains cas, lors de notre voyage de noces, c’était une vraie qualité de découverte. Ainsi, nous avons parcouru 4 villes en 2 semaines. Berlin, Prague, Vienne et Split. Quatre pays différents, et des cultures qui nous ont tantôt chahuté, tantôt brusqué.

 

Pour tout vous dire, Berlin a été la destination qui a failli disparaître du plan. Un peu trop ambitieux au départ, lorsque nous sommes allés voir une agence de voyage ( Havas ) pour nous aider, on avait programmé 5 villes en deux semaines. La conseillère nous a mise en garde, on n’aurait pas beaucoup de temps pour profiter, et on risquait de finir frustrés ! Maintenant que notre périple est terminé, nous nous disons qu’elle a eu bien raison. C’est finalement Budapest qu’on a délaissé, préférant Berlin. Ce pays, l’Allemagne, m’avait laissé un assez mauvais souvenir, lié à une correspondante antipathique, du temps où j’étais au collège. Je voulais lui redonner une chance de m’offrir de bons souvenirs, et c’était aussi l’occasion de parfaire mon allemand, langue que j’ai apprise pendant 10 ans, mais qui me vaut toujours deux bonnes minutes de réflexion lorsque je dois former une phrase.

Ainsi à Berlin, nous avons commencé doucement notre voyage, après un premier vol pour Anthony ! Un peu stressé au début, il a finalement été rassuré…ha ce n’est que ça ? C’est bon, on peut voyager en avion, son vertige n’a pas eu cours au décollage. Nous sommes arrivés à l’heure du déjeuner, et après nous être installés à l’hôtel Radisson, nous avons suivi les conseils d’une instacopine. C’est chez Momo Tavern que nous avons pris une première pause déjeuner ! Situé à quelques mètres de notre hôtel, nous avons pu découvrir la cuisine fusion. Celle qui mêle plusieurs spécialités de continent ou de culture différente, pour créer un nouveau plat. Fusion des cultures et des concepts, c’est un burger asiatique qui a ravi nos palais ce jour-là. Très bien accueillis, un burger aux crevettes et au boeuf mariné nous ont pleinement satisfaits.

Des amis revenus récemment de Berlin nous avait prévenu, la ville est très vaste, et à pieds cela peut être coriace ! Portés par l’élan des novices du voyage, ou une fougue aventurière, nous avons décidé d’explorer tout de même la ville en marchant. Ça permet toujours de découvrir des coins inaccessibles en transport en commun, et nous en avions le courage pour le moment ! C’était aussi l’occasion de se décider sur les activités que nous souhaitions faire ! Petit passage au CheckPoint Charlie, découverte de la porte de Brandebourg… Après une bonne bière et un bon repas, nous avons pu nous reposer les pieds et l’esprit ! C’était parti, nous étions en voyage ! Nous étions hors de chez nous !

Le lendemain, nous étions décidés, nous avons été mangé le meilleur kebab du monde, rien à voir avec ceux en France, c’était garni, coloré, et si peu cher ! Le kebab et la boisson ne nous ont coûté que 3.90 euros. Ces kebabs sont très réputés, et arrivés devant à 12h, nous avons pu nous rendre compte qu’à 13h30, il fallait attendre une bonne demi-heure pour être servi. Comme la petite gargotte était assez éloigné du centre-ville, nous avons pris le métro exprès et nous sommes baladés dans les rues environnantes. Mis à part quelques fresques streetart, rien de bien intéressant et nous sommes repartis assez vite.

Mustafa Gemüses Kebab
Mehringdamm 32
10961 Berlin

 

Avant de partir faire une croisière sur la Spree, le fleuve traversant Berlin, nous avons fait une pause dans un bâtiment qui a attiré notre attention. La Humboldt Box est un bâtiment exposition, expliquant aux berlinois l’intérêt de la reconstruction du palais de Berlin, situé juste derrière. Mise en scène intéressante et réflexion sur le patrimoine collectif, nous n’avons pas regretté notre visite. Une terrasse très sympathique nous attendait et nous offrait une vue sur le Berliner Dome, que nous avons le lendemain.

Les croisières sur les fleuves de villes sont des activités très touristiques, mais nous apprécions nous reposer et nous faire promener avec des commentaires sur la ville. Les audioguides étaient en français, et nous n’avons eu aucun mal à réserver notre visite directement sur le quai. Avec la Berliner Card, nous avons eu une réduction et Anthony s’est même pris un petit café à bord.

Le soir, nous avons découvert un quartier que nous n’avions pas remarqué, proche de notre hôtel. Le Nikolaiviertel, le quartier le plus ancien de Berlin, où il fait bon flâner dans les ruelles moyenâgeuses. Un bâtiment étrange a piqué notre curiosité, et ces bulles colorées nous ont invité à entrer. Une fois la porte franchie, nous avons pu découvrir un restaurant vietnamien décoré très joliment, et nous sommes bien reposés le temps d’un repas délicieux !

Ngong Restaurant Rathausstraße 23, 10178 Berlin

Le lendemain nous nous sommes décidés à faire le dôme de Berlin l’après-midi, un dôme très impressionnant, et une visite qui offre un point de vue somptueux sur la ville de Berlin, après 270 marches. Nous avons adoré, et la présence de casiers pour déposer nos affaires nous a permis d’être allégés pour la montée ! Nous avons poursuivi la journée par une visite au musée de la communication ! Nous étions tombés dessus lors de notre premier tour de la ville, et en tant que blogueurs, c’était pour nous une évidence. Très intéressant et plutôt calme, ce musée est ludique et nous a fait penser au palais de la découverte à Paris ! Beaucoup d’activités mises en scènes, et de vraies questions, pour mettre en avant la communication sous toutes ses formes, de l’antiquité à nos jours. Une visite vraiment géniale, où nous avons pu découvrir une exposition musicale sur la pop allemande, regardé une collection de boîtes aux lettres, réagir quant à l’évolution du téléphone et nous informer sur les pratiques de télécommunication en temps de guerre. Un réel coup de coeur culturel et nous n’avons vraiment pas regretté la visite.

Museum for Communication Berlin Leipziger Str. 16, 10117 Berlin

 

Anecdotes & points pratiques

Nous avons pris la Berlin Welcome Card, une carte payante, qui permet d’obtenir la gratuité dans les transports en commun, mais aussi des réductions intéressantes dans les musées ou les activités, et même certaines boutiques souvenirs ou points de restauration. Disponible en forfait, nous avons opté pour une qui couvrait une période de 48h.

Les spécialités allemandes tournent autour de la saucisse ou de la pomme de terre, le plus souvent. Anthony a pu goûter au curry wurst et j’ai validé les boulettes de viande. Nous avons déjeuné au Berliner Republik, inclus dans notre carte où nous avons pu avoir une réduction intéressante sur l’addition ( 10% )

Les transports en commun, que ce soit le métro ou le bus, sont très bien expliqués et vraiment propres. Nous n’avons eu aucun mal à nous repérer. Nous logions sur la Alexander Platz, juste au dessus du Primark et d’autres commerces très mauvais pour nos cartes bancaires. Nous avons assisté à quelques animations et concerts qui remplissent cette place plutôt bien animée.

Cherchez les ours ! Symbole berlinois, il y en a dans tous les coins de rue, et parfois même dans les magasins ! Une autre figure emblématique de cette ville reste le petit bonhomme qui traverse la rue. Il a des boutiques qui lui sont dédiées, et vous pourrez trouver des savons, des carnets et des tshirts à son effigie.

Les Ampelmännchen (mot allemand signifiant « petits bonshommes du feu [de signalisation] ») sont les personnages symboliques se trouvant sur les feux de signalisation lumineux destinés aux piétons en ex Allemagne de l’Est.

 

 

Pour terminer, une petite surprise pour nous, à l’heure du repas. il faut installer la table et lorsqu’on arrive au restaurant, aucun couvert n’est dressé. Lorsqu’on demande de l’eau, on nous apporte de l’eau pétillante, et il faut demander de la MineralWasser. Nous avons eu la surprise le premier soir, et le serveur n’a pas compris et Anthony a dû se contenter d’une bière. Plus tard pendant le séjour, on a bien pris soin de demander de l’eau plate, mais comme elle est minérale, elle est forcément payante. 4€ pour une bouteille d’eau de 75 Cl, ça fait un peu cher, mais servir de l’eau du robinet ne se fait vraiment pas chez eux. Une coutume que nous avons découvert, et ça nous semble tellement normal en France de demander une carafe d’eau ! Ici le verre d’eau ne vous est servi qu’avec le café, et il sert à… se rincer la bouche !

Nous espérons que ce récit vous a plu, nous avons essayé de compiler nos adresses et nos ressentis sans être trop bavard ! On se retrouve bientôt pour la deuxième étape : Prague ! 

Jeune couple d'une vingtaine d'années, on a décidé de se lancer dans l'aventure bloguesque à deux, pour partager nos aventures, nos sorties culturelles, nos coups de coeur, mais aussi nos réflexions sur la vie de couple ! Gourmands et bons marcheurs, on adore tester de nouvelles choses, aussi bien sorties insolites que restaurants atypiques !

3 Comments

  1. jenychooz Répondre

    Tu vois l’Allemagne ne me tente vraiment pas mais tout le monde me dit du bien de Berlin ville dynamique et très intéressante. Et bien ton article a fini de me convaincre 🙂 Peut etre pendant un week-end de trois jours qui sait.
    Biz Jeny

Laisser un commentaire