Ce livre m’intriguait vraiment, et j’ai choisi de le l’acheter dès qu’il est sorti en poche, l’été dernier. La magie du rangement, est devenu un best-seller et est sorti en France en 2015. Son auteur, Marie Kondo, consultante en rangement, a vendu plus de 2,5 millions d’exemplaires. Un incontournable, apparement ?

Je ne sais pas vous, mais je suis quelqu’un qui manque d’organisation. Si vous êtes venus lire cet article, c’est que vous devez l’être aussi. Je me suis rendue compte que j’avais du mal avec le rangement quand j’ai accumulé des tas d’objets inutiles lorsque nous vivions à Tours. Cartes de supermarchés, cartes de visite, ticket de caisse, goodies, enveloppes vides, dépliants touristiques se sont longtemps cotoyés sur nos étagères. Dans 25m2, autant vous dire que la place ne devait pas être utilisée inconsciemment, et je m’appliquais pourtant à vivre dans un petit désordre que je trouvais familier, rassurant. Je me suis toujours dit que mon petit bazar me permettait de créer une sorte de refuge, et que si un jour il me prenait l’idée de ranger, je ne retrouverais plus mes affaires personnelles. Pire encore, qu’on range à ma place me faisait horreur, j’avais besoin de savoir où placer chaque chose dans mon environnement. Mais la vie de couple décide aussi du rangement, et je l’ai appris à mes dépens ( surtout quand on perdait des papiers importants, ou que je faisais des crises d’angoisse à ne pas retrouver mes clés ) . J’ai vaguement commencé à lire ce livre, je l’ai trouvé intéressant, mais je reconnais n’avoir pas eu la force ni le courage de me mettre à la tâche sur le moment.

Et puis, quand nous avons déménagé de Tours à la Sologne, puis à Orléans, je me suis dit que ce livre était tout de même utile. Pour commencer, j’ai vidé mes placards, et j’ai fait 10 sacs que j’ai tous donné au secours populaire. Quand on déménage, c’est aussi l’occasion de faire du tri, et c’est en cela que ce livre m’a énormément apporté. 

Mon principal problème était les vêtements, aujourd’hui, ça l’est beaucoup moins car j’essaie d’acheter de façon plus raisonnée et qualitative, et de réfléchir dans le temps. Est-ce que ça vaut le coup d’acheter plusieurs paires de chaussures à bas prix ou d’investir dans une paire de chaussures qui tient dans le temps ? 

Je me suis rendue compte que ma vision des objets avait drastiquement changé grâce à ce livre. J’étais aussi atteinte du syndrome que Marie Kondo décrit très bien dans son livre, le syndrôme du « on le garde, on ne sait jamais ça pourra servir ! ». Mais, comme elle l’argumente et l’exprime dans son livre, ça ne servira jamais ! Pareil pour les livres qu’on dit qu’on va lire, et qu’on ne lit jamais. Au milieu de ce livre, j’ai réussi à mettre à la poubelle tous mes agendas scolaires… Plus que la mémoire, ce sont des souvenirs très personnels qu’ils renfermaient. Et puis je me suis rendue compte que je n’avais pas besoin d’un support matériel pour me souvenir, que les souvenirs les plus importants sont ceux qu’on garde en soi.

« Lorsque nous recherchons les véritables raisons pour lesquelles nous ne parvenons pas à nous séparer d’un objet, il n’en ressort que deux : un attachement au passé ou la peur de l’avenir ».

 

 

J’ai beaucoup apprécié ce livre pour ses conseils non chiffrés basés plus sur l’émotionnel, et pour ses anecdotes sur la vie de l’auteur car je ne voulais pas non plus un dictionnaire du rangement ou un livre trop sérieux. Le ton qu’elle utilise se veut parfois sévère, mais on sent sa motivation même à travers les lignes ! Dire qu’elle a fait de sa passion un métier … Et oui, Marie Kondo est spécialiste du rangement ! Le livre est plutôt facile à lire, et je l’ai trouvé très intéressant sur ce dernier point : pas forcé de le lire par ordre chronologique, on peut même ne pas lire le dernier chapitre qui est plus basé sur la psychologie et les émotions. Les thèmes dans les chapitres sont aussi de très grande utilité ! Ce livre nous offre bien plus qu’une méthode, mais un véritable point de vue sur la vie et il permet de prendre conscience de son environnement et de ce qu’on veut dégager. Il apprend aussi à respecter ses affaires, et les objets qui nous entourent, même si l’idée de saluer ma maison en rentrant me paraît un peu farfelue. 

C’est un livre que je conseille et que je recommande pour ceux qui veulent des astuces pour ranger ! Il a l’avantage d’être très accessible, et relativement court ( 230 pages ) , et son index est pratique si vous ne voulez que vous axer sur un sujet en particulier. Sans toutefois forcément effectuer une transformation ou un bouleversement de vie, il m’aura appris le plaisir de ranger et de mettre les objets à leurs places. Et ça, c’est déjà fort !

Sur quel critère décider si l’on garde ou non un objet ? En le prenant dans sa main et en se demandant : « Est-ce que cet objet me met en joie ? » Si la réponse est oui, le conserver. Si non, le jeter. « Ne gardez que les choses qui vous touchent. Sautez ensuite le pas et jetez tout le reste. Vous redémarrerez à zéro dans un nouveau mode de vie »

La Magie du rangement, par Marie Kondo – 6,95€ version poche à la FNAC / 11,95 € en version Ebook chez Amazon