Ca y est, le rendez-vous tant attendu approche, et je vais enfin pouvoir me rendre compte de ce à quoi je ressemble avec une longue traîne et une couleur virginale.

Je suis allée chez Ophélie Mariage, pas très loin du lieu où nous résidons et en face du magasin Esprit. Une très belle boutique, où j’ai souvenir d’être passée lors d’essayages de mariées, en me disant qu’un beau jour peut-être, ce serait mon tour. Quand je suis allée prendre le rendez-vous, pas bien à l’aise, j’ai tout de suite été impressionnée. Par les étoffes, par ces robes immenses que je ne me voyais pas porter, et par la jolie femme qui essayait devant moi… Un port de reine, un chignon déjà fait et une silhouette enviable, j’étais un peu mal à l’aise face au miroir, toute engoncée encore dans mon manteau d’hiver. 

Quand je me suis vue en robe de mariée 

C’est assez étrange de dire ça, mais me marier n’a jamais été la quête de ma vie, ni un objectif à cocher sur une liste. J’ai tout de même été très surprise de voir que ça m’allait bien. Je n’ai jamais été contre le mariage, mais je ne me suis jamais déguisée en mariée petite, et je n’ai jamais passé des heures à imaginer ma première danse. Je comprends cependant que le mariage puisse être une passion, puisque j’ai des amies qui m’aident énormément en m’envoyant tout ce qu’elles trouvent qui a un lien plus ou moins proche avec le mariage. Me marier me fait plaisir, et c’était obligatoire en me mettant sérieusement avec Anthony, puisqu’il voulait absolument se marier. Forcément, je n’ai pas dit non, et j’ai été ravie de voir que le mariage reste vraiment important pour quelques uns.

Vous avez pris des sous-vêtements d’essayages ? 

Pardon ? Euh c’est-à-dire ? Je n’avais pas prévu de mettre des sous-vêtements particuliers moi ! Heureusement, on pouvait m’en prêter au magasin ! Dans la pratique, un soutien-gorge sans bretelles est de rigueur, et une culotte pas trop moche ( ça c’est plus personnel, mais je ne voulais pas avoir une culotte de mamie devant la dame des essayages ) . J’avais donc opté pour un boxer invisible pour être tout confort.

C’est prévu pour quand ?  Vous savez le lieu ? Et le nombre d’invités ?  Mariage civil ou religieux ? Et c’est votre futur qui vous accompagne aux essayages là ? 

Mode automatique : mai 2018 / Oui mais on est trop d’invités donc on va devoir changer / On est en train de réduire la liste peut-être , mais pas une nouba à 200 personnes, on n’a pas le budget pour ça, et on préfère n’inviter que des gens qu’on aime et qu’on voit régulièrement / Les deux.  Non, c’est mon frère qui est mon témoin.

Vous avez une idée du thème ou des couleurs du mariage ?

Quelque chose qui nous représente, et qu’on pourra facilement faire nous-mêmes avec l’aide de nos témoins et de nos demoiselles d’honneur et best men. Du floral avec de l’authentique, des bouts de bois avec de la toile de jute, des gypsophiles, des bocaux en verre, de la récup. Si si , je suis sûre que tu vois très bien. J’ai appelé ça « champêtre authentique » , mais on dit aussi « bohème rétro » « hippie moderne » « vintage tralala sauce midinette supplément émotion ». Pour les couleurs, on n’impose rien à personne, parce qu’on sait que certaines couleurs ne vont pas à tout le monde, et le but de notre mariage n’est pas de mettre nos invités mal à l’aise. Peut-être juste les témoins, et encore !

Cette robe vous va à merveille ! Ha si si , elle vous met vraiment en valeur ! 

« Alors c’est ça le secret de toutes les mariées ? » – Oui, j’appelle ça la zone de sécurité ! 

Quand je vois le prix de la robe sur laquelle j’ai flashé 

Quand la conseillère adorable me note les références, alors que j’étais venue faire des essayages pour voir quels modèles allaient m’aller … parce que c’est ma maman qui va me faire ma robe de mariée.

Et oui ! J’avoue que c’était assez délicat, car je me suis présentée au rendez-vous en stipulant clairement que je voulais essayer des modèles histoire de me faire une idée sur ce qui m’allait ou pas, sans aucunement mentionner un achat prévu. J’espère que la conseillère ne m’en voudra pas, et que je ne lui ai pas fait perdre trop de temps… A la fois, j’avais un peu peur de lui dire « on vient pour essayer mais on ne compte pas du tout acheter ». Certains jugeront la pratique peu honnête, mais je ne voyais pas comment faire autrement. Si la conseillère passe par le blog, je ne suis qu’excuses plates et sincères…

J’espère que cet article vous aura plu, et que ça ne vous dérange pas que le blog prenne un tournant mariage un peu plus marqué avec le temps… 

 

 

!