Une copine nous avait déjà parlé de ce château, en nous assurant qu’il avait une petite particularité… Et oui, il est rose d’un côté ! En plus d’être dans une région où nous avons peu l’habitude d’aller, c’est un château que nous découvrions tous les deux et que nous pouvons ajouter à notre collection de châteaux du Val de Loire.

 

Aux ruines des tours Manassès du XIIème siècle, répond une façade flanquée de tours du XIIIème siècle.
Ce caractère défensif du château fort, modifié au XVIème, est gommé au XVIIIème sur la façade ouest du château et devient alors, à la veille de la Révolution, un petit Versailles. 
source : site du château 

On a donc un château aux multiples facettes, qui découvre des époques différentes et nous livre des modifications historiques ! En plus d’être charmé par les extérieurs et le parc, on a pu aussi s’intéresser à la vie au château, lorsqu’il était la résidence des évêques d’Orléans ou dans des temps plus sombres lorsqu’il fit office de prison. Son prisonnier le plus célèbre est d’ailleurs François Villon, poète français du moyen-âge.

img_5466-copier

Ce qu’on a préféré lors de notre visite, c’est le goût du détail. En effet, ce château cultive un art bien particulier, celui de mettre en scène des personnages pour recréer une ambiance et ajouter un cachet historique aux visites. On a envie de s’asseoir là où s’asseyaient les jeunes filles quand on leur donnait la leçon, on s’attablerait volontiers à la table de ces seigneurs disparus et que dire de ces grands lits énormes, où on a bien envie d’être bordé. Dans ce château, nous attendent costumes, devinettes et émerveillement. La balade nous  a plu, et on vous révèle quelques clichés pour vous mettre en appétit !

img_5515-copier

Il ne faut pas oublier qu’ancienne résidence des évêques oblige, le luxe et le confort sont de mise, à l’époque où l’Eglise s’écrit encore avec un grand E majuscule et où la séparation avec l’Etat n’est pas encore d’actualité.  On a des objets qui en témoignent, de jolis écritoires, des étoffes luxueuses, des bibelots d’hygiène décoratifs et de très beaux meubles travaillés. Les différents costumes disposés dans les pièces, nous permettent aussi de comprendre l’importance de la mode et des couleurs, à une ère où la symbolique était très présente, et permettait de déterminer classe sociale et situation d’un coup d’oeil. Les pauvres ont ainsi des couleurs ternes à cause des colorations végétales de faible tenue et les riches des couleurs plus vives, nécessitant une teinture plus fiable composée de pigments parfois rares ou coûteux.

img_5479-copier

img_5497-copier

 

 

Mais ce qu’on retiendra surtout de ce château, c’est la petite surprise de trouver des souterrains qui servaient de prison ! Une vidéo projetée directement dans une salle nous explique l’importance de ces fortifications, et nous sert quelques petites anecdotes au sujet des salles de torture. Préparez vos oreilles et remontez par le chemin qui vous mène au portail… vous verrez la lumière et vous sortirez de ces tunnels sordides ! Heureusement que la visite est bien fléchée, on n’aurait peut-être pas pu sortir vivant de ce labyrinthe !

 

 

 

 

16, PLACE DU MARTROI
45130 MEUNG-SUR-LOIRE FRANCE
TÉL : + 33 (0)2 38 44 36 47

Horaires

Février, mars : ouvert tous les jours du samedi 6 février au dimanche 26 février 2016 de 14h à 18h (fermé le lundi) – Puis ouverture seulement les WE de 14h à 18h.

Avril, mai, juin : ouvert tous les jours de 10h à 18h (fermé le lundi) – OUVERT LE LUNDI DE PENTECOTE ( lundi 16 mai 2016)

Du lundi 4 juillet au dimanche 28 août : ouvert tous les jours de 10h à 19h

Septembre, octobre et jusqu’au 6 novembre : ouvert tous les jours de 10h à 18h (fermé le lundi)

Tarifs 
  • Plein tarif château + parc : 9€
  • Tarif réduit : 7 € (étudiants, chômeurs)
  • Tarif enfant : 5,50 € (de 5 à 15 ans)
  • Gratuit pour les – de 5 ans

 

Site internet du château / Page Facebook 

img_5477-copier
Passion essayage de tout ce qui est essayable !