La voilà enfin. LA recette qu’on me demande souvent ! Anthony adore, et il faut bien, car j’en fais très souvent… C’est une recette qui peut paraître complexe au premier abord, alors qu’en fait c’est d’une simplicité enfantine, je suis même sûre que vos enfants, vos neveux ou cousins pourront vous aider… Suffit d’un peu de doigté !

 

IMG_2732 (Copier)

Pour tout vous dire, j’ai mené une étude comparative dans tous les traiteurs de la ville de Tours, sur le prix des rouleaux de printemps ( le moins cher 1e50 est aux steppes de Mongolie et il est très bon ).

 Conclusion , c’était beaucoup plus cher qu’à Orléans et les prix diffèrent sans trop qu’on sache pourquoi.  Mais la question n’est pas là, qu’on paie 2eè0 ou 1e50 , je trouve que c’est cher payé pour ce que c’est. Surtout quand on voit le coût des matières premières. C’est la raison première pour laquelle je n’en achète plus ! La seconde c’est que c’est vite addictif et qu’on a envie d’en faire tout le temps tellement c’est délicieux et rapide 😀

Pour 10 rouleaux de printemps : 

10 galettes de riz

un torchon

GARNITURE 

Du soja ( ou haricots mungo ) en conserve, ou frais selon vos stocks du jour

Une carotte, un demi-concombre

Feuille de menthe

Salade ( Laitue, feuille de chêne, mâche, ça fonctionne aussi avec des épinards frais )

Vermicelle de soja, ou  de pois de maïs

Crevettes « jumbo »

PREPARATION

1/ Faire cuire les vermicelles comme des pâtes. 4 min dans l’eau bouillante et c’est prêt! Les égoutter et les rincer, puis les mettre à part.

2/ Découper vos légumes finement, de manière à avoir des bâtonnets aussi réguliers que possible

3/ Prenez une galette de riz, et servez-vous d’un plat à tarte pour que la galette soit mouillée uniformément. Attention c’est une étape vraiment importante, et j’ai une astuce à moi que je partage avec vous : je mets la galette et je tourne comme un disque pendant quelques secondes. Une fois bien imprégnée, je la dépose sur le torchon et j’attends qu’elle sèche afin d’avoir un côté un peu gluant.

IMG_2735 (Copier)

Attention à avoir les rainures en reliefs bien face à vous !

(C’est juste une question esthétique )

IMG_2758 (Copier)

3 / Ensuite on passe au pliage ! Avec cet ordre là : d’abord les crevettes qu’on aligne avec des feuilles de menthe entre chaque. Ensuite la salade qu’on dépose, puis les vermicelles, et les légumes.

rolssp

 

4 / Oh non, le gif va trop vite ! Pour ceux qui n’ont pas bien suivi et qui ont du mal à voir voici les images une par une 😉 C’est le pliage qui est le plus compliqué à comprendre, au début j’avais essayé avec une technique à moi, et c’était catastrophique. Alors on plie bien les deux côtés de la galette, on ramène le bas juste avant les crevettes, on exerce une pression et on roule jusqu’à la fin de la galette !




Et c’est bon c’est fini ! Cette recette se rapproche beaucoup des Gỏi cuốn qui sont des rouleaux de printemps vietnamiens traditionnels . J’ai juste enlevé la poitrine de porc que je n’aime pas trop et les options coriandre et cacahuètes que je n’avais pas ce jour-là ! Chacun fait selon ses goûts et les recettes diffèrent pas mal selon les personnes. Voici la mienne, et j’espère que vous aussi vous choperez le syndrôme du roulage ! Attention à bien plier, sinon vous aurez des trous dans vos rouleaux, et toute votre garniture tombera ( ça serait dommage vu votre application à tout bien couper joli ) . Vous en avez un très bel exemple sur la photo de couverture de l’article, celui du bas est ouvert 🙁

Où trouver les ingrédients : je ne vais pas vous le cacher, les meilleurs ingrédients asiatiques sont dans les épiceries asiatiques. Donc j’allais à Paris Store ! Mais le rayon du monde des supermarchés convient très bien aussi et vous trouverez aisément tous les ingrédients dont j’ai eu besoin. Lorsque tous mes ingrédients sont frais, j’appelle mes rouleaux de printemps des « royaux » là ce n’était pas le cas car j’ai utilisé des crevettes sous-vide et du soja en boîte.

Alors on se lance ? C’est plus facile que tu ne le pensais n’est-ce pas ?