Récemment, il y a eu à Tours des ateliers gratuits d’initiation au Tango Argentin. Donnés par l’association Tours Tango, nous nous y sommes rendus avec empressement ce week-end. J’avais déjà fait du tango l’an dernier, lors de stage avec mon pack sport étudiant, avec la même professeur que j’avais vraiment bien aimée. C’est une femme pleine de caractère, et experte en la matière, c’est dur de la croiser ou de la voir, car elle est tout le temps entre deux milongas ( bal de Tango ) , à l’autre bout du monde ! Heureuse de la croiser, j’ai sauté sur l’occasion de la voir ! 

 

 

 

Comme vous vous en doutez, Anthony avait quelques réticences à m’accompagner. Les hommes ne dansent pas beaucoup, et encore moins les jeunes hommes … J’avais réussi à l’emmener à une initiation de bachata et salsa lors de la fête de la musique l’an dernier, je ne comptais bien évidemment pas en rester là !

La danse représente pour moi un rapport au corps bien particulier, et une certaine mesure entre l’intimité d’un partenaire et l’espace corporel inconnu qui s’ouvre à nous. Comment est-ce que je reçois l’autre, comment est-ce que l’autre me perçoit, à travers ma danse, mon jeu de jambe ou le choix de mes pas ?  J’ai fait de la danse classique pendant longtemps, et ai ensuite essayé les danses latines, j’aime bien bouger, et combiner des mouvements pour réussir à créer quelque chose d’harmonieux, ou/et qui procure un plaisir de l’instant présent.

P1040008 (Copier) P1040013 (Copier) P1040017 (Copier) P1040019 (Copier) P1040070 (Copier)

Anthony reconnaît que ce n’est pas une danse pour lui, et qu’il ne ressent pas la connexion nécessaire ! En Tango, et en général dans les danses en couple, il faut ressentir une émotion, il faut se connecter à son partenaire, pour savoir quand il va tourner, par quel pied il va démarrer ou s’il veut faire un pas particulier. C’est dur à maîtriser, et même avec les cours de l’an dernier, je reconnais que j’ai eu du mal à me remettre dans le bain ! Moi j’étais tout de même super contente de revoir d’anciens camarades, et j’ai vraiment apprécié qu’Anthony veuille bien essayer avec moi. C’est toujours génial d’avoir comme partenaire de vie quelqu’un d’ouvert et qui ne se laisse pas démonter par l’inconnu !

Les danses de salon sont considérées, à tort, comme des danses ringardes ou bien trop démodées.. Nous n’en avons que faire, parce que je vous assure, un couple qui danse, une femme qui danse, un homme qui danse… y aura toujours quelque chose qui les distinguera dans la rue et dans la vie. Une évidence, de la grâce parfois, un joli port de tête. Danser pour soi pour moi, c’est un peu comme célébrer la vie !

P1040028 (Copier) P1040053 (Copier)

On n’a pas pu prendre de photos lorsqu’on dansait ensemble, parce que justement, on était en train de danser !