Le retour du héros, et de Jean Dujardin !

Transis par le froid, nous avons traîné nos carcasses au cinéma pour découvrir

« Le retour du héros ».

 

Un cavalier qui surgit de… Ho non ce n’est pas la bonne époque ! Au temps des comtes, comtesses et autres privilèges, on découvre un capitaine Neuville ( Jean Dujardin) malicieux et fier, mais bel et bien déserteur à son retour. Pourtant promis à un beau destin et également à une jeune femme nantie, il revient en ville très discrètement. Profitant d’une méprise et d’une histoire orchestrée par Elizabeth ( Mélanie Laurent) , soeur de sa fiancée ( Noémie Merlant), il va revenir sur le devant de la scène de bien des manières. Entre entourloupes, faux semblants et vrais sentiments on a là une galerie de personnages très complètes et des rôles savamment joués. Le 19e siècle nous offre une palette de décors et de costumes magnifiques et on vient tant pour l’esthétique du film que pour le très bon divertissement qu’il offre. L’anecdote bonne à prendre : Jean Dujardin prépare un nouveau volet de OSS 117 !

 

Un film d’époque

De beaux costumes, de magnifiques décors, et une bâtisse ayant servi à un autre film ( les Aristos ) , mettant également en scène une famille De Neuville. On apprécie les belles robes, les crinolines, les brandebourgs sur les uniformes, les coiffes de guerre… de belles étoffes qui collent parfaitement à la noblesse de l’époque. Nous sommes très sensibles à l’esthétique d’un film, surtout quand il dépeint une période que nous apprécions tout particulièrement. Aristocratie, bonnes manières, étiquette et beaux domaines ont notre coeur même sur grand écran.

Une intrigue bien divertissante

Alors bien entendu, on se doute bien vite de la fin … mais on se délecte des dialogues amenés avec brio par Mélanie Laurent et Jean Dujardin, véritable duo de charme qui tient bien la route dans une comédie adorable et menée tambour battant par un casting rafraîchissant. Noémie Merlant, joue la promise au comte de Neuville et tient un rôle particulièrement intéressant, qu’on découvrira plus malicieusement au fil de l’intrigue. Jamais de temps mort, et quand ce n’est pas de l’esthétique qu’on profite, c’est bel et bien du rythme comique et des situations cocasses dont on profite. Jean Dujardin maîtrise la comédie, mais ajoute également une touche de sensibilité à un héros à contre-emploi, qui brille autant par sa lâcheté que son humanité. Tantôt acteur farouche et charmeur, il sait manier la couardise avec sincérité et sympathie. L’âge et la maturité lui apportant une aura grandissante, on ne cesse d’apprécier ses apparitions.

Un film tout public

Une histoire plutôt lufoque et accessible à tous, c’est bien là aussi la force de ce film. Laurent Tirard, réalisateur entre autre de Molière ou de Astérix & Obélix Mission Cléopâtre renoue avec un de ces genres préférés : le film d’époque. Avec une galerie de personnages haute en couleur, deux grands noms sur lesquels s’appuyer, il tire son épingle du jeu et réussit le pari de nous faire sourire à la vue d’un canon ou d’un cheval au galop. L’histoire avec un grand H n’est finalement que peu présente, mais offre un cadre dépaysant et agréable à l’oeil.

 

 

 

 

 

 

 

Comme je suis contributrice et blogueuse pour un média appelé Pour Info à Orléans, j’ai pu également profiter de la venue de l’équipe du film pour interroger l’équipe. Un grand moment d’interview en direct que je vous laisse découvrir ci-dessous ! PS : Soyez indulgents, ce n’est pas mon métier du tout ! 

 

Alors, ça vous dit ?

Quels films actuellement au cinéma nous conseillez-vous ? 

 

Jeune couple d'une vingtaine d'années, on a décidé de se lancer dans l'aventure bloguesque à deux, pour partager nos aventures, nos sorties culturelles, nos coups de coeur, mais aussi nos réflexions sur la vie de couple ! Gourmands et bons marcheurs, on adore tester de nouvelles choses, aussi bien sorties insolites que restaurants atypiques !

2 Comments

  1. jenychooz Répondre

    Moi j’ai trop envie d’aller voir la forme de l’eau de Del Toro 🙂 Ce film me tente vraiment beaucoup et puis j’adore Dujardin !
    Biz Jeny

Laisser un commentaire