Aujourd’hui, comme il fait plutôt gris dehors, on a eu envie d’écrire quelque chose de positif. Sur la confiance en soi, et sur ce qui nous rend fiers de nous, ces petits riens ou ces belles étapes qui prouvent que finalement… tout est possible ! 

Les études

Quand on regarde en arrière, d’un côté comme de l’autre, nous avons eu du mal à trouver notre voie professionnelle. Mais aujourd’hui, nous sommes heureux de voir que nous sommes appréciés pas nos collègues et que nous avons su trouver notre place dans la société. On se sent utile et heureux et heureux d’être utile.

giphy-2

Si on devait refaire les choses, je crois que je prendrais une filière plus technique, voire carrément un Bac pro. J’ai pensé à tort, qu’une filière générale me serait plus favorable, mais au vu de mon parcours et de ma personnalité, je pense que j’aurais été plus à l’aise avec des cours plus pratique ; je suis quelqu’un qui aime être dans l’action, et je ne supporte pas de rester assise trop longtemps car je m’ennuie très vite.

De son côté, Anthony aurait pris la même filière un BTS en alternance qui lui a permis d’acquérir confiance en soi et technique pratique. Son bts immobilier rentre totalement dans le métier qu’il fait actuellement. Il se sent donc comme un poisson dans l’eau et cela le rend très heureux !

 

Notre relation

Ha comme ça n’a pas été facile parfois… Nous avons commencé avec une relation à distance Tours- Orléans, pour rappel nous nous sommes rencontrés sur Tinder et c’était vraiment dur de se quitter le lundi matin. Anthony devait retourner travailler en tant qu’agent immobilier et moi sur les bancs de mon école d’orthophonie. Bien tristes, on s’appelait cependant tous les soirs pendant des heures, jusqu’au prochain weekend ensemble.tumblr_ogghcnie7i1t0nscwo1_500

Est venu le temps de l’emménagement ensemble, quand Anthony a tout quitté pour me rejoindre à Tours, lorsque j’entamais ma deuxième année en école d’orthophonie. On a beaucoup beaucoup crié, un peu pleuré, mais finalement la cohabitation s’est révélée fructueuse et on est toujours ensemble après avoir bien pinaillé sur ce qu’on mangeait ce soir ou sur pourquoi quand je rentre j’ai l’impression que la pile de vaisselle est encore plus haute que lorsque je suis parti ? La première semaine ensemble reste vraiment marquante, parce qu’on a vraiment été surpris de découvrir l’autre au quotidien. Aujourd’hui, ça nous rappelle de bons souvenirs et c’est vrai qu’on a été content d’emménager ensemble assez rapidement, pour ne pas être surpris par la suite. On voulait s’aimer au quotidien, et pas par bribes et se connaître suffisamment pour envisager un réel avenir ensemble.

A présent, on essaie au maximum de communiquer, et on a su apprécier les défauts de l’un comme de l’autre. Une mauvaise entente peut souvent venir d’un non-dit, alors on préfère se dire les choses clairement plutôt que de faire des suppositions et de se planter carrément en plus de rendre triste l’autre. 

 

Les projets

On est tous les deux très rapides, dans ce qu’on veut et dans nos choix. On se fait vite une idée sur quelque chose ou sur quelqu’un, et quand nous nous sommes rencontrés, l’évidence s’est très vite présentée. Même si notre entourage n’était pas parfois, aussi enthousiaste que nous l’aurions voulu, on a continué notre route, on est resté ensemble et on s’est dit prêt à tout affronter !giphy-3

Bien évidemment, emménager ensemble au bout de 6 mois était peut-être un peu rapide, mais nous ne le regrettons pas. Rencontrer nos familles respectives au bout de 2 était un pari osé et risqué, mais nous sommes ravis d’avoir officialisé notre relation aussi tôt. On ne voulait plus rigoler, on voulait se poser et préparer un avenir ensemble et d’un côté comme de l’autre, on déclare s’être assez amusé et avoir bien profité. Nous avons cru à notre histoire, et aujourd’hui, nous y croyons encore plus fort. Il n’y a que nous qui vivons notre relation, et nous seuls pouvons savoir de quoi demain sera fait, pour peu qu’on le façonne à notre image et selon nos convenances. Alors on le veut lumineux, positif et plein de bonne humeur !

Les passages difficiles

Toi pour moi et moi pour toi. C’est clair et c’est limpide, comme le fil tendu qui nous unit sur les photos et quand on nous croise au dehors. Toujours il faut être là pour l’autre, toujours et dans la mesure du possible. Il a fallut mettre de côté sa fierté quand on a dû s’excuser et reconnaître ses torts, et tendre la main quand l’autre était plus bas que terre. C’est un accord, c’est comme une promesse signée du bout du coeur. Un «  tu peux compter sur moi «  évident.

Le blog

On est de plus en plus fier du blog ! Il s’enrichit de plus en plus, il nous permet des rencontres incroyables et on est heureux de vous voir aussi présent et de plus en plus nombreux. Le mois dernier, on compte plus de 5000 visites, et c’est vraiment un plaisir de voir que ce que nous partageons, trouve écho dans vos lectures.

giphy-5

Il nous apporte beaucoup de joies, de questionnements et de découvertes et c’est la petite touche qui soude aussi notre couple. Très souvent les appareils photos dans les mains, et la batterie externe dans la poche pour pouvoir prendre en photo et retransmettre sur nos réseaux sociaux, ce qui nous touche et nous émerveille. On voit ensemble comment améliorer un article, si la mise en page est à améliorer ou si un lieu mérite une anecdote en plus. Un vrai travail d’équipe !

Le blog nous permet aussi de communiquer entre nous, et de parfaire nos connaissances dans des domaines particuliers. Anthony s’essaye de temps en temps à  l’écriture entier d’un article, et moi je prends quelquefois de jolies photos. On inverse de temps à autre les rôles !

 

Le joli mot de la fin : Croyez en vous, et n’oubliez pas que malgré les orages ou la pluie, il y a toujours une éclaircie si jolie qu’elle atténue toutes les galères passées et les imperméables bousillés ! Avancez toujours, et projetez vous dans ce qui vous semble le mieux pour vous. Soyez fiers de ce que vous faites et de ce que vous êtes, et ne baissez jamais les bras, un renouveau est peut-être juste derrière la porte que vous alliez fermer. 

achange