Browsing Tag

Séries

Geek, Tous

The Haunting of Hill House, la série qui mélange horreur et psychose

The Haunting of Hill House, c’est LA série qui a fait parler ces derniers temps. Trop curieux pour échapper au phénomène, nous l’avons terminé en 2 jours.

 

 

Certes, 10 épisodes pour une série, ce n’est pas bien long. Cependant, nous ne sommes pas trop branchés séries, et pas du genre non plus à nous faire des épisodes à la suite. La dernière fois qu’un tel événement s’est produit, c’était pour Stranger Things !

 

Cet article est garanti sans spoilers. Disponible sur Netflix elle reste une belle idée pour Halloween ! 

 

SYNOPSIS : La famille Crain arrive à Hill House pour retaper la maison, afin de la revendre. Belle maison de style gothique, grand jardin, beaucoup de fenêtres et des espaces pour vivre et s’épanouir ! Revendre des maisons, c’est leur fond de commerce, et ils ont l’habitude. Tout se passait bien jusqu’à une terrible nuit où les enfants sont emmenés d’urgence hors de la maison, sans savoir pourquoi. On les retrouve vingt ans plus tard, perdus chacun de leurs côtés, avec toujours des interrogations concernant la disparition de leur mère. Aucun d’eux n’est jamais retourné à Hill House depuis.

Folie ou apparitions ?

Qu’on se le dise, il y a plusieurs niveaux de lecture pour cette série. Est-ce que la maison est un prétexte pour laisser courir l’imaginaire ou est-elle réellement hantée ? Nous avons tiré la conclusion qu’elle est tout simplement un théâtre idéal pour ce drame. Elle laisse planer le mystère, et réussit à opposer fiction et rêve d’une façon complémentaire. Les enfants Crain sont tous atteints de troubles particuliers, intimement liés à leur expérience à Hill House. Qu’ils le veuillent ou non, leurs choix et leurs parcours les conduisent à assumer cette maison qui réussira à revenir à eux.

 

 

Une histoire de croyance 

Chacun des protagonistes de l’histoire reflète une facette de la maison. Qu’on soit dépendant, empathique ou clairement maniaque, tous les traits de caractère font sens et renforcent la Maison, qui devient à elle-seule un personnage. Qu’on croit en la Maison et ses pouvoirs, on ne peut nier son influence. Théo, en exerçant le métier de pédopsychiatre utilise son don, Luke reste prisonnier de ses peurs d’enfants, tout comme Nell la petite dernière qui fera face à ses démons. Tous les membres de la famille Crain croient de façon très différente. Steven est un bon exemple de non-croyance, il écrit des livres sur la maison qu’il a fréquenté plus jeune, sans jamais reconnaître la véracité de ses propres histoires.

Un découpage intéressant

Les épisodes s’enchaînent avec beaucoup de fluidité, et sont très prenants ! Un épisode par personnage, ce qui nous permet de comprendre les liens des personnages, ainsi que leur regard sur Hill House et la façon dont cette expérience les traumatise dans leur vie présente. La première moitié des épisodes est assez angoissante tandis que la seconde est plus psychologique. Une série en deux temps donc, qui laisse s’installer l’intrigue pour donner plus de corps aux explications. Dix épisodes s’avalent très vite, à raison d’une heure par épisode !

De l’émotion dans l’horreur ?

C’est là LE gros point fort de cette série. Elle réussit à laisser place à l’émotion, sans jamais la rendre superficielle. Les personnages sonnent tous très justes, et les acteurs, petits ou grands, les incarnent avec beaucoup de talent. On se prend d’affection pour certains, on se pose des questions sur les motivations des autres, on est ému par leurs choix. Avant d’être une série d’horreur, The Haunting of Hill House est un drame familial. Et c’est dans le dernier épisode qu’on saisit toutes les nuances de cette notion de famille. Préparez les mouchoirs !

 

The Hauting of Hill House est une série qui se regarde vite avec une mise en place de l’intrigue intéressante, qui pique vite la curiosité!  L’histoire offre une dimension inattendue aux séries classiques d’horreur et permet d’allier fond esthétique à intrigue ficelée. Un petit bijou qu’on ne vous conseille pas de regarder seul, mais accompagné d’une peluche ou de quelqu’un qui aura plus peur que vous ! 

 

Culture, Geek, Tous

7 raisons d’aimer Stranger Things

sevenseven seventumblr_ofinrdigzd1qfvj4co3_r1_400Le bruit court sur les internets que c’est en début 2017 ( en février ? ) que la série Stranger Things fera son grand retour… On ne parle pas beaucoup de séries ici, tout simplement parce qu’on n’en regarde pas énormément. On ne privilégie pas forcément la qualité à la quantité, mais nous sommes durs en affaire, et on  a du mal à trouver une série qui nous captive et nous tient suffisamment en haleine pour arriver au final.

✔ Ce qui nous a le plus plu dans la série, c’est tout d’abord sa durée. Elle ne fait que 6 épisodes, compter donc 6×48 minutes. Ça s’avale rapidement, et en une semaine, on avait déjà tout bouclé !

✔ On s’attache rapidement aux personnages. Le fait que les héros soient des enfants y est sans doute pour quelque chose. On apprécie l’humour et les maladresses qui rajoutent un petit côté touchant à cette série rythmée et pleine de suspense.

✔ C’est un hommage. Un hommage aux années 90, avec des clins d’oeils aux séries  SF comme X-Files ou à des jeux vidéos comme Half-Life. On se rapproche des Goonies pour l’esprit aventures et la série exploite au maximum les codes du cinéma d’horreur.  Plans, lumières, scènes, musique… on se réjouit et on est heureux d’être surpris !

tumblr_static_8tt9xlqleyw4c04kggsggco4s✔ Ça ne fait pas peur. Un peu de suspense mêlé à une ambiance particulière, et nous avons là une série qui nous offre de belles images, de beaux décors et une vraie trame narrative. Un mélange réussi entre SF, suspense et film d’aventures…

 

Mais ça parle de quoi au juste ?

Nous sommes dans les années 80, dans l’Indiana en Amérique. Petit village perdu et hors du temps Hawkins semble être à mille lieux d’une grande ville, et les décors immenses accentuent cet effet. Lorsque Will disparaît, ses amis vont tout faire pour le retrouver. Quitte à déterrer les secrets d’un petit village si calme, et à se lier d’amitié avec une étrange fillette, Eleven au crâne rasé et au mutisme dérangeant.

 

 

 

✔ C’est une série déroutante et très bien ficelée. Les épisodes sont justement dosés pour qu’on ait envie de connaître la suite, on va d’intrigue en intrigue même si on admet avoir connu quelques longueurs pendant les deux premiers épisodes.

✔ Ça change de ce qu’on voit en ce moment. Des gamins comme héros, et un petit village perdu avec une enquête… on n’avait pas fait ça depuis Twin Peaks !

✔ Eleven est vraiment badass.

tumblr_ofj0mbuapz1vg0tqho2_r1_500

Spoiler sur nos théories : ( à surligner pour voir apparaître ) On pense très fort à un univers parallèle passé futur ou à un univers plus compliqué en miroir. Peut-être que toute la série n’est que l’imagination de Will. Le Monstre est une part extérieure d’Eleven, puisqu’elle le dit dans un épisode : elle est le monstre. Eleven est la fille du sergent. 

Et vous, vous regardez quoi en ce moment ? 

Culture, Tous

Modern Family : c’est notre série !

Aujourd’hui, on aimerait vous présenter une série qu’on adore, et dont on ne se lasse pas ! C’est Noémie qui me l’a fait découvrir, et j’ai tout de suite adoré, non pas parce que Phil fait le même métier que moi, mais parce que la série est prenante, les personnages sympathiques et plein de caractère et qu’on peut regarder un épisode ou deux très vite puisque la durée moyenne est de 20 minutes !

Modern Family est une série qui suit plusieurs familles dites d  » aujourd’hui » Même si celles-ci se révèlent parfois très clichées, on prend plaisir à les suivre, et on s’attache aux personnages de façon très rapide !

La famille Dunphy 

C’est la famille qu’on suit le plus, on pourrait dire que c’est la famille centrale.

Elle est composée de Phil, agent immobilier sympathique aux méthodes parfois surprenantes mais pour le moins probantes ! Il se qualifie de père cool, et adopte un langage parfois familier histoire de rester  » dans la vague « , ce qui fait souvent honte à ses enfants ! On l’aime car il est touchant vis à vis de son beau-père Jay, auprès duquel il tente de faire bonne impression depuis son mariage avec Claire !

Cette dernière a tout d’une mère modèle, elle est très ( trop ? ) dévouée à ses enfants ! Elle s’occupe de tout, et dit parfois qu’elle s’est mariée à un enfant en parlant de Phil, qu’elle trouve souvent puérile mais qu’elle aime tendrement ! C’est une mère aimante et sûre d’elle, même si elle est très stressée et stressante vis à vis de sa famille ! Elle veut tout contrôler, et la réussite de ses enfants lui tient vraiment à coeur.

L’ainée et la plus turbulente des enfants Dunphy est Haley ! « Jolie petite pétasse » au début de la série, on voit qu’elle évolue et qu’elle comprend de mieux en mieux ses parents et l’importance de la famille ! Un peu rebelle, elle est souvent en conflit avec sa soeur Alex, qui est sa totale antithèse ! Sa mère peut paraître en conflit permanent avec elle, mais elle veut juste que sa fille ne fasse pas les mêmes  » erreurs » qu’elle !

La cadette, Alex, a tout d’une enfant précoce ! Elle est très intelligente, et s’en vante beaucoup, se sentant souvent incomprise dans cette famille de joyeux lurons, elle qui est dotée d’un humour plutôt cynique. Elle a un problème social, lui rendant les relations amicales difficiles, et un complexe d’infériorité avec sa soeur Haley, qu’elle admire en secret pour sa popularité.

Luke, le petit dernier, est un de nos personnages préférés ! Il est d’une naïveté touchante, et d’une imagination dans les bêtises assez impressionnante ! Il entretient une vraie complicité avec son père, qui l’aide et qui lui propose même souvent de nouvelles inventions étonnantes et clairement stupides, au grand dam de Claire !

La famille Delgado-Pritchett

On a ici une famille assez peu commune, puisque Jay pourrait être le père de sa nouvelle femme, Gloria, une colombienne plantureuse qui a déjà eu un fils, Manny, d’une première union.

Jay est quelqu’un qui semble fort et très dur, mais il a un côté sensible qu’il ne dévoile que rarement. Il adore sa nouvelle femme, et tente tant bien que mal d’apprivoiser Manny ! Il est également le père de Claire et de Mitchell qu’il a eu lors d’une première union. Il a du mal avec son fils Mitchell vis à vis de son homosexualité, et de son gendre Phil, qu’il trouve trop exubérant.

Gloria est le prototype de la bombe latine ! C’est un vrai canon, et on a du mal à croire qu’elle a déjà eu un enfant quand on voit sa ligne parfaite ! Elle est très fière de son pays, et  a parfois des coutumes étranges auxquelles elle attache beaucoup d’importance ! Blessée par les a priori sur son union avec Jay, elle arrive au fil des saisons à se faire une vraie place dans la famille !

Manny est le premier enfant de Gloria, qu’elle a eu avec Javier, un bandit escroc très bel homme. C’est un enfant bien trop mature pour son âge, très rêveur et desesperant de plaire à une fille un jour ! Il est assez agaçant lorsqu’il récite des poèmes et il a un côté très sage également, ce qui lui permet souvent de conseiller sa famille !

La famille Tucker-Pritchett

Mitchell est le fils cadet de Jay avec lequel il ne s’entend pas vraiment. Il se sent souvent incompris et est parfois ennuyant selon son compagnon Cameron. Avocat, il a un côté snob assez prononcé ! Il est très heureux d’avoir adopter Lily, même s’il avait peur de la présenter à sa famille.

Cameron Tucker est le compagnon de Mitchell, mais est également son opposé total ! Il est imposant, et a énormément de charisme… il s’en sert d’ailleurs pour revêtir son rôle de clown, une de ses passions. Artiste dans l’âme, il adore se donner en spectacle ! C’est un père très protecteur pour Lily , et il est très dévoué à sa famille !

Lily Tucker-Pritchett est la fille adoptive d’origine vietnamienne de Mitchell et Cameron. Plutôt calme au début de la série, on découvre au fil des épisodes qu’elle a un sacré caractère, et des répliques bien senties ! Elle n’a aucun de mal à s’adapter à sa famille, et adore ses deux papas !

On avoue qu’on aime cette série, parce qu’on rêve secrètement de ressembler à un couple comme Phil et Claire plus tard ! Même si ils sont parfois en désaccord et semblent incompatibles, il y a énormément de choses qui les rapprochent sans qu’ils s’en rendent compte. Ils sont profondément amoureux, et on a poussé des  » ooooh  » et des  » haaa » devant certaines scènes qui sont adorables ! Ils se complètent vraiment bien, et sont toujours là l’un pour l’autre, et ont une communication d’enfer !

Cette série nous redonne la pêche, on la regarde souvent quand on a une petite pause, en mangeant ou avant de dormir ! Elle nous fait sourire, nous redonne le moral, et surtout nous émeut par sa sincérité et ses scènes de la vie quotidienne qui sont réelles et qu’on a tous pu vivre !

Certes, il n’y a pas d’intrigue réelle, ou de secret à découvrir. Mais cette famille, c’est un peu la notre, on se reconnaît dans les caractères de certains personnages, on rit aux bêtises d’autres qui nous rappellent une cousine ou un oncle. On rit, on pleure et même si ce n’est pas une famille parfaite, leur cohésion fait qu’on en voudrait une comme celle-ci.

 

 
SPOILER 

Scènes préférées d’Anthony : Claire et Phil et leur soirée de St Valentin très spéciale, les techniques de Phil pour vendre ses maisons, la cérémonie de Claire et Phil pendant leurs vacances en famille

Scènes préférées de Noémie : Quand Cameron et Mitchelle font un livre pour Lily sur son adoption, l’anniversaire de Luke, la rentrée à l’université d’Haley