Browsing Tag

digital

Geek, Tous

Le nouveau Huawei P30pro

Avec son P30 Pro, Huawei dégaine « l’artillerie lourde » en ce début 2019. Face aux concurrents féroces que sont Samsung, Apple ou même Google, ce smartphone peut-il s’imposer comme une référence ? Monsieur l’Amoureux vous apporte sa vision des choses (Vision… photo, vous avez compris ? ) 

Continue Reading

C'est TOP !, Geek, Tous

Netflix à l’heure gourmande, top 5 du miam !

Qu’on se le dise, Netflix est une plateforme de streaming riche et en perpétuel réassort. Nous ne regrettons pas l’abonnement que nous a offert mon petit frère, et c’est très souvent qu’on se pose devant une série ou un bon film.

L’offre de Netflix est assez incroyable, et il est assez facile de s’y perdre. Même si la fonction suggestion offre de belles surprises, je vous liste quelques séries ou documentaires gourmands, qu’il est agréable de voir pour saliver ou pour en apprendre un peu plus sur ce qui fait nos papilles. Et oui, même devant la télévision, je reste scotchée à la nourriture. 

Ugly Delicious , le plus pédagogique

J’ai commencé ma découverte du Miam Side de Netflix par celui-ci. Une petite pépite conçue par David Chang, chef bien connu des plateaux TV, et qui est à la tête d’une dizaine d’établissements dans le monde entier.  Riche de culture différente ( il est coréen né en Virginie ) , il se pose une question intéressante : une pizza peut-elle être appelée pizza si elle contient du poisson cru ? De la même façon, existe t-il une taille standard pour les raviolis ? Surpris par le postulat de départ, on se fait vite au rythme des épisodes. Beaucoup d’explications, un ton humoristique et un chef qui se révèle très charismatique. Il s’emporte avec sympathie, et j’ai découvert l’authenticité twistée, une façon de renouer avec ses racines, en n’oubliant pas les différentes cultures qui peuvent nous imprégner, qu’elles quelles soient. Une belle ode au manger de par le monde, et une vraie critique de la nourriture qui voyage !

Midnight Restaurant, le plus poétique

Au Japon, à partir de minuit, un restaurant énigmatique ouvre ses portes. Ici, on peut commander ce que l’on souhaite, du moment que le chef a les ingrédients à sa disposition. Et à la bonne surprise du quidam, ce restaurant est bien plus rempli qu’on ne le pense ! L’occasion de se faire croiser des personnages, avec des histoires tantôt joyeuses, tantôt teintées d’une morale. La série est relativement lente, ce qui est très agréable ! Reposante, il se dégage de Midnight Restaurant une véritable ode à la plénitude et toujours avec gourmandise puisque chaque épisode parle d’un plat particulier, souvent issu de la streetfood japonaise.

A pleines dents, le plus gargantuesque

Je ne sais pas vous, mais j’ai une affection particulière pour Gérard Depardieu.  Le personnage, ce qu’il incarne, sa franche camaraderie et son appétit de géant… Quand j’ai appris qu’il sortait une série culinaire, j’ai été très curieuse de savoir ce qu’il en ressortait. Et je n’ai pas été déçue ! On retrouve un Gérard généreux, un ponte des grandes tables, qui n’hésite pas à mordre à pleines dents dans tout ce qui est comestible. De très belles images, et une qualité photographique impressionnante. De quoi apprécier la nourriture à son essence, et y ajouter un côté terroir surprenant. Sortie sur Arte, cette série signe une belle surprise qui a du chien et du goût !

The Mind of a chef, le plus scientifique

Les chefs ont-ils un fonctionnement cérébral différent ? C’est la vraie question que pose cette série documentaire. Une question de méthode, de pratique ou de passion ? Découvrez des chefs de différentes nationalités qui partageront leurs points de vue. Alors, le goût pourrait-il se travailler ou bien serait-ce un don ? Avec des histoires bien différentes, on se met à la place des chefs, et on découvre avec curiosité leur petite manie ! Attractif et pertinent, une vraie pause documentaire teintée de témoignages vivants !

Samuraï Gourmet, le plus dingue

 » Cette histoire est celle d’un homme ordinaire, qui protégé par un samouraï sans maître, mange sans retenue tout ce qu’il lui plaît.  » De cette phrase, découle une fable humoristique et clairement parodique. Un homme à la retraite se découvre une nouvelle vie, et s’associe à un samouraï, qui lui donne la force et le courage de dire tout ce qu’il taisait tout bas. Des épisodes courts à la saveur surprenante… Un vrai ovni du genre !

J’espère que toutes ces séries Netflix vous auront donné faim… n’hésitez pas à me partager vos coups de coeur ! 

Culture, Geek, Patrimoine, Tous

Iconys, le studio créatif Centre-Val-de-Loire

Croisé sur les réseaux et rencontré dans la vraie vie, on a pu découvrir qui se cachait derrière le Studio Iconys, qui commence à monter dans la région Centre. Vrai atout culturel et véritable recherche graphique, Iconys se dévoile… en double !

 

 

Car oui, ce sont bien deux cerveaux qui sont derrière cette opération séduction ! Deux caractères complémentaires et deux personnalités animées par le territoire. Le patrimoine est leur passion, et leur moteur reste la création. Alix et Pierre ne sont pas seulement complémentaires dans leur projet professionnel, et mène aussi leur barque de vie ensemble ! Tout pour plaire, et une détermination qui force l’admiration… 

 

Pour la petite anecdote sur notre rencontre, j’ai pris un blabla car pour revenir de Tours à Orléans, et c’est Alix qui conduisait ! Dans la voiture, nous avons rapidement évoqué le blog, mais surtout les balades greeters d’Anthony ! Elle semblait intéressée car elle venait de déménager récemment et s’intéressait à la ville ! Par la suite, ils ont réservé une balade et ont rencontré Anthony qui leur a fait un tour assez complet d’Orléans, et c’est comme ça que tout a commencé entre nous. Grâce à une discussion de covoiturage. Comme quoi ça sert de ne pas avoir le permis de conduire, on fait de chouettes rencontres !

 

1 // Comment est né le projet ?

 A notre arrivée à Orléans, nous avons découvert le renouveau de la ville et sommes tombés amoureux de celle-ci et de la région du Val de Loire. Nous avons eu envie de nous investir pour développer et faire connaître le patrimoine architecturale et culturel de la région centre. C’est pourquoi en mars dernier nous nous sommes lancés dans l’aventure d’Iconys, un studio de création au service du patrimoine. L’envie de travailler ensemble sur des passions communes, en abordant l’histoire et l’architecture avec un oeil actuel et ludique.

 

2 // Avez-vous une formation particulière pour de la création visuelle de ce type ?

Pour faire ce type d’illustration nos études en arts appliqués nous ont effectivement beaucoup aidé. Alix et moi
avons des parcours initiaux différents. Alix à commencé ses études dans le végétal et s’est orientée par la suite
vers un BTS en design de produits puis une licence en éco-design.
Pour ma part, j’ai une formation intiale d’ébéniste chez les compagnons du devoirs que j’ai complété par un
brevet de métiers d’art. J’ai poursuivi mes études par un BTS en design de produit et j’ai terminé comme Alix avec
une licence eco-design à Besancon.
Nos parcours respectifs nous ont permis d’étudier l’histoire de l’Art, d’analyser et de comprendre les styles architecturaux, l’histoire du design … Des compétences que nous mettons à profit au quotidien lors de la conception des monuments. Nos études nous ont permis d’être polyvalents sur différents supports. Le croquis, le rough, l’illustration numérique et la modélisation 3D sont des outils complémentaires lors de la création de nos projets, chacun a sa valeur ajoutée! En parlant de 3D nous travaillons sur un projet, qui on l’espère plaira aux Orléanais… à suivre.

 

3 // Comment transposer le réel en numérique ?


Super question car l’enjeu est vraiment là! Comment retranscrire le monument sans le dénaturer. C’est notre principale problématique lors de la conception du visuel, car il y a toujours une part d’interprétation. Nos sujets sont principalement issus du riche patrimoine du Val de Loire. Ce sont des merveilles architecturales aux styles et aux époques variées mais où le travail de décors et de détails était de mise. Il faut donc jouer de cette richesses ornementale, la comprendre puis la redessiner à plat. Le plus long dans le dessin de ces modèles est cette étape de transposition. Comment transformer un chapiteau corhintien ornés de feuilles d’accanthes en un dessin plus petit et lisible. Toute la difficulté est là.

 

4 // Pourquoi avoir choisi ce type de rendu (flat) et qu’est ce qui le définit ?

Le flat design se définit par un style graphique minimaliste. Il est très répandu dans l’univers numérique et est transposé dans nombre de domaines : la communication, la publicité, l’art, etc. Nous avons choisit ce style graphique car nous le trouvons à la fois synthétique et percutant. Notre objectif est de proposer une lecture qui met en évidence les traits caractéristiques du monumen afin de le rendre plus lisible et facile à décoder.

 

 

 

5 // On peut voir que vos réalisations touchent aussi bien les bâtiments comme la nature (Parc Floral) comptez-vous étoffer vos créations dans d’autres domaines ?

Oui grâce à Alix et à son parcours dans le végetal. Nous avons la volonté de représenter également ces merveilles de la nature, le patrimoine végétal prend de plus en plus de place dans le tourisme et suscite un intérêt grandissant auprès de la population. Et le Val de Loire n’est pas en reste dans ce domaine! Nous avons pour projet d’illustrer certains arbres exceptionnels ainsi que les célèbres jardins du Val de loire, qui sont de véritables architectures végétales.

6 // Comptez-vous élargir votre champ d’action sur tout le territoire (et ailleurs) ?

Notre studio créatif à vraiment pour vocation de mettre en avant notre patrimoine du Val de Loire et de le faire
redécouvrir au plus grand nombre à travers une vision créative et ludique de l’histoire.
Pour l’instant nous travaillons principalement sur cette région qui nous est chère, mais nous aimerions élargir notre champ d’action sur le territoire et la France n’est pas avarre de merveilles architecturales. Il faut savoir que chaque création comptabilise une moyenne de 20h de travail, petit à petit, nous y viendrons !
Et puis il y a les demeures privées, en dehors de la région, pour lesquelles nous avons été sollicités pour des
illustrations et sommes à l’écoute pour des demandes particulières.

 

On remercie Alix et Pierre pour ce petit moment d’échange bien instructif, et on vous invite fortement à partager cet article, et à aller faire un tour sur leur site internet pour pourquoi pas, commencer une collection de cartes ?

 

 

Geek, Tous

Soirée connectée chez Orange + Rogue One

Il y a peu, nous avons été convié par Orange à une soirée bien spéciale… Test de la réalité augmentée, du HTC Vive,  VR1 et même d’un petit robot bien connu des fans de Star Wars. Une soirée branchée technologie, pour une immersion digitale intéressante ! Après cet afterwork bien chaleureux où nous avons été très bien reçu, direction Rogue One avec toute l’équipe Orange pour une projection privée !

p1150203-copier

Notre rapport a la technologie est très différent et on a chacun nos caractéristiques préférées. En général, pour tout ce qui est de notre matériel tech, on privilégie la fluidité et la qualité d’image. On aime aussi beaucoup les batteries qui tiennent longtemps, car on partage notre quotidien sur les réseaux sociaux de façon compulsive. Il est d’ailleurs très facile de savoir où on est, et ce qu’on fait ( parfois même avec qui ).

Test du HTC VIVE

Le HTC VIVE se présente comme un casque de réalité immersif, permettant une expérience impressionnante combinant précision et suivi de mouvement en temps réel. Avec une une haute résolution totale de 2160 x 1200 pixels on s’attend à avoir des graphismes à couper le souffle ! On a deux manettes qui permettent de se déplacer dans l’univers choisi ainsi que des capteurs Lightouse, des émetteurs qui détectent la présence du casque dans le jeu.

img_20161214_190848

Anthony :  Comme Noémie a choisie de tester Google Earth, j’ai préféré me tourner vers la démonstration de Star Wars joliment prénommée « Trials on Tatooine ». Une expérience d’une dizaine de minutes qui permet d’en prendre plein les yeux et de se rendre compte des nombreux usages de ce casque nouvelle génération ! Ici on est clairement auteur de l’avancée de la partie : Toucher des éléments, brandir le sabre laser et le faire tourner dans tout les sens… Aussi virtuel que réel ! J’ai tout simplement adoré, au point de vouloir refaire la démo encore une fois.

p1150194-copierNoémie : Je me suis perdue dans Google Earth. Plus sérieusement, quand on m’a proposé le jeu ou Google Earth, je me suis dit que Google Earth c’était bien pour se relaxer, pour admirer la beauté du monde etc… Et pas compliqué ! Mais j’avais oublié mon talent pour me perdre ou pour ne pas savoir comment utiliser les boutons. Niveau maniabilité, c’était plutôt compliqué pour moi, le temps que je comprenne à quoi servait la manette arrière et comment on pouvait  » grab » ( attraper la carte ) je n’avais toujours pas trouvé ma maison ! Niveau graphisme, c’est plutôt pas mal, mais ce qui est le plus impressionnant c’est le dépaysement. On peut vite oublier où on est ( et c’est le but ! ) C’était vraiment une expérience surprenante et je pense que ça peut être un énorme plus pour les gamers !

La Htc Vive est un outil vraiment intéressant, mais je pense qu’il nécessite un léger temps d’adaptation. Je pense qu’il faut aussi un minimum d’espace pour réussir une expérience optimale.

 

Test du VR1

img_20161214_184354Ce casque a été développé et conçu par Orange. L’opérateur s’est allié à un constructeur chinois ( Strax ) pour réaliser son casque. Il offre un champ de vision de 120 ° et permet de visionner des vidéos  et sa galerie photo…et pour les détenteurs d’OCS une autre expérience est aussi possible. Notons qu’il est compatible IOS et Android !

Anthony :  Différent d’un point de vue technique le petit VR1 d’Orange n’est pas du tout à fait basé sur le même concept, c’est exactement le genre de produit qu’il faut posséder si l’on souhaite profiter de la réalité virtuelle à moindre coût (Et non ce n’est pas de la pub, j’ai vraiment bien aimé :p). Ici l’expérience sera moins intense puisqu’elle ne dépend que du Smartphone placé devant et qui sert d’écran. Pas de mouvements de bras mais la possibilité de tourner la tête à 360°. Pour regarder un film, des photos prises à 360°, jouer à quelques jeux permettant l’utilisation de ce casque, c’est un potentiel énorme d’autant que son propre téléphone peut très bien fonctionner devant cette pair de lunettes géantes avec casque !

Noémie : J’ai bien aimé ce casque, car il permet une utilisation plus quotidienne, qui me conviendrait plus que le précédent produit. Même s’il faut des applications adaptées pour faire des photos et utiliser à bien l’outil gyroscope, je pense que c’est tout de même très agréable de se plonger littéralement dans ses photos où ses vidéos. Nous avons pu tester des vidéos très sympathiques, comme un petit tour au Zoo ou l’intérieur d’une livebox. Pour moi ce casque d’entrée de gamme se positionne comme une réelle valeur ajoutée lorsqu’on veut regarder un film différemment. Avec son prix tout doux ( 49,99 € ), il reste tout de même accessible à tout public. Il ne permet pas de jouer mais se veut plus comme une expérience visuelle immersive.

 

Test de BB8

Mais oui, c’est bien BB8, le petit robot de StarWars  en forme d’orbe ! Le drone officiel Star Wars se pilote grâce à une application disponible sur tablette ou sur votre smartphone.img_20161214_185940

Noémie : Je ne sais même pas jouer à MarioKart ( en plus je suis très mauvaise joueuse ) , alors un robot ? J’ai très vite passé mon tour !

p1150205-copierAnthony :  Grand amateur de voitures télécommandées, j’ai tout naturellement voulu tester ce petit robot dirigé à grâce à son smartphone. Une fois la maniabilité étrange, le robot peut vraiment aller partout et dispose en plus d’une bonne autonomie (pour l’avoir vu fonctionner plusieurs heures durant en discontinue). En bref c’est totalement cool et totalement fan service… J’adore !

 ROGUE ONE – Garanti sans spoilers

img_20161214_195724

Après avoir bien bu et bien papoté autour des petits fours, nous nous sommes dirigés tous ensemble vers le cinéma Pathé Orléans pour une projection de Rogue One ! A l’aide d’un bracelet Orange, nous avons accédé à une salle privatisée pour l’occasion, où une séance spéciale se tenait pour le personnel Orange. Quelle joie pour nous de nous glisser parmi les sièges numérotés !

Noémie : Le film nous offre un condensé de paysages magnifiques, et reste très divertissant. On suit l’intrigue et on s’attache aux personnages aux caractères bien définis. Jyn Ersaw, la principale protagoniste est très intéressante, et sous ces airs mutins, c’est une personne fidèle pleine de bon sens. Son acolyte, Cassian, un brun ténébreux au regard de braise ( non c’est faux ce n’est pas Noémie qui écrit  ) est un frondeur qui a un côté plutôt sombre, développé tout au long du film. Au delà de l’aspect visuel qu’offre ce nouvel opus ( en réalité un spin-off ) , on a tous les codes des précédents Star Wars, avec des téléportation de planètes en planètes et des vues d’action immersives. Les codes du film d’action sont honorés, puisqu’on a des combats intenses et des plans larges qui ciblent toutefois l’action principale. On passe un bon moment, et la devise de ce film reste en tête une fois la porte du cinéma poussée… Je crois en la force, la force est avec moi.

Anthony : Autant commencer par le principal : C’est un bon film ! ( Youpi !) Sans entrer dans le « spoiler » et pour faire court on est ici devant un film réalisé avec bien plus de liberté que l’épisode sortie l’année dernière à mon sens. Hormis le casting un peu « à revoir » et des héros « Un peu trop clichés » on retrouve ici la base Star Wars avec de l’exploration, une géopolitique complexe, des effet spéciaux magnifiques. Un « spin-off » qui pourrait porter le nom d’épisode 3,5 sans pour autant chambouler les deux trilogies.

On remercie Orange , et tout particulièrement l’équipe Châtelet, ainsi que Béatrice et Rémi !

received_10210271228490211

Culture, Geek, Tous

7 raisons d’aimer Stranger Things

sevenseven seventumblr_ofinrdigzd1qfvj4co3_r1_400Le bruit court sur les internets que c’est en début 2017 ( en février ? ) que la série Stranger Things fera son grand retour… On ne parle pas beaucoup de séries ici, tout simplement parce qu’on n’en regarde pas énormément. On ne privilégie pas forcément la qualité à la quantité, mais nous sommes durs en affaire, et on  a du mal à trouver une série qui nous captive et nous tient suffisamment en haleine pour arriver au final.

✔ Ce qui nous a le plus plu dans la série, c’est tout d’abord sa durée. Elle ne fait que 6 épisodes, compter donc 6×48 minutes. Ça s’avale rapidement, et en une semaine, on avait déjà tout bouclé !

✔ On s’attache rapidement aux personnages. Le fait que les héros soient des enfants y est sans doute pour quelque chose. On apprécie l’humour et les maladresses qui rajoutent un petit côté touchant à cette série rythmée et pleine de suspense.

✔ C’est un hommage. Un hommage aux années 90, avec des clins d’oeils aux séries  SF comme X-Files ou à des jeux vidéos comme Half-Life. On se rapproche des Goonies pour l’esprit aventures et la série exploite au maximum les codes du cinéma d’horreur.  Plans, lumières, scènes, musique… on se réjouit et on est heureux d’être surpris !

tumblr_static_8tt9xlqleyw4c04kggsggco4s✔ Ça ne fait pas peur. Un peu de suspense mêlé à une ambiance particulière, et nous avons là une série qui nous offre de belles images, de beaux décors et une vraie trame narrative. Un mélange réussi entre SF, suspense et film d’aventures…

 

Mais ça parle de quoi au juste ?

Nous sommes dans les années 80, dans l’Indiana en Amérique. Petit village perdu et hors du temps Hawkins semble être à mille lieux d’une grande ville, et les décors immenses accentuent cet effet. Lorsque Will disparaît, ses amis vont tout faire pour le retrouver. Quitte à déterrer les secrets d’un petit village si calme, et à se lier d’amitié avec une étrange fillette, Eleven au crâne rasé et au mutisme dérangeant.

 

 

 

✔ C’est une série déroutante et très bien ficelée. Les épisodes sont justement dosés pour qu’on ait envie de connaître la suite, on va d’intrigue en intrigue même si on admet avoir connu quelques longueurs pendant les deux premiers épisodes.

✔ Ça change de ce qu’on voit en ce moment. Des gamins comme héros, et un petit village perdu avec une enquête… on n’avait pas fait ça depuis Twin Peaks !

✔ Eleven est vraiment badass.

tumblr_ofj0mbuapz1vg0tqho2_r1_500

Spoiler sur nos théories : ( à surligner pour voir apparaître ) On pense très fort à un univers parallèle passé futur ou à un univers plus compliqué en miroir. Peut-être que toute la série n’est que l’imagination de Will. Le Monstre est une part extérieure d’Eleven, puisqu’elle le dit dans un épisode : elle est le monstre. Eleven est la fille du sergent. 

Et vous, vous regardez quoi en ce moment ?