Browsing Category

Visite express

Culture, Patrimoine, Tous, Visite express

Des idées de sortie à Chartres ? #blogtrip

Pour terminer notre trio d’articles à Chartres, on vous propose des idées de sortie ! Nous comptons revenir à Chartres au printemps, pour monter en haut de la cathédrale, fermée à ce moment, et visiter la maison Picassiette.

Une visite avec un greeter

Proposée par l’office de tourisme, on a vraiment apprécié expérimenter ce service, qu’Anthony propose à Orléans. L’occasion de visiter une ville avec un habitant passionnée, qui partage ses anecdotes et sa connaissance des lieux. Une petite balade toujours agréable, puisque c’est l’occasion d’aller dans des coins que nous n’aurions pas exploré de nous-mêmes.

Accompagnés de Françoise, nous avons parcouru la ville haute et ses belles rues parsemées de maisons à pans de bois et d’églises centenaires. Riche d’un passé ancien et prestigieux : La ville de Chartres, ancienne capitale Celte du peuple des Carnutes propose au fil de ses balades de nombreux monuments civils, religieux et culturels importants. La cité étant bâtie sur un promontoire naturel mais renfoncé dans une cuvette, elle, et sa magnifique cathédrale sont visibles à plusieurs kilomètres à la ronde !

En descendant dans la ville basse (qui se situe au pied de la ville haute, le long de l’Eure) nous avons pu profiter de la superbe vue offerte sur la cathédrale et les nombreuses autres églises, le tout formant une « Montagne de toits » hors du commun ; bien que située au coeur de la beauce (très plate), la cité présente un relief pentu voir très pentu par endroit, de quoi faire du sport le temps d’une petite promenade dominicale.

Cette belle visite s’est achevée au pied du pavillon de l’Horloge le long de la façade Nord de la Cathédrale, l’occasion d’admirer les innombrables détails de ce gigantesque vaisseau de pierres, considéré comme l’une des plus belles de France. Un petit regret de n’avoir pas pu monter en haut de ce bel édifice, fermé à ce moment.

 

Réservez une balade greeter ici 

Le Conservatoire de l’agriculture ( COMPA ) 

Les gens qui nous suivent sur les réseaux sociaux étaient au courant que nous passions à Chartres, et l’idée de ce musée original est revenu à plusieurs reprises. Toujours soucieux du monde qui nous entoure, et curieux de savoir comment les choses fonctionnent, nous vous avons écouté et nous avons beaucoup appris sur ce monde qui nous était assez étranger.

Très surpris par ce musée, nous avons apprécié toutes les installations pédagogiques, retraçant l’histoire des tracteurs, expliquant les évolutions de l’agriculture populaire, à l’agriculture industrielle. Ce musée est particulièrement impressionnant, et vaut vraiment le détour. Une très belle sortie culturelle, qui pose également des questions sur la société de consommation, via des expositions permanentes ou non ( culture biologique, nouveaux agriculteurs…) .

Notons que ce lieu est complètement ouvert aux enfants, et qu’il est aménagé pour eux. De nombreuses activités sont prévues, et des conférences régulières sont proposées tout au long de l’année. Lors de notre visite, il y avait une conférence sur le jeu par Claude Imhof, créateur de jeux, expliquant l’importance de ceux-ci dans le développement psychomoteur et sensoriel. Très inspirant, et nous avons pris plaisir à tester divers jeux cultes, afin de tester notre motricité ou notre logique.

Anthony a beaucoup apprécié l’exposition des tracteurs ( surtout celui inscrit au guiness des records, entièrement constitué de LEGO ) et s’est senti vraiment tout petit à côté de ces monstres d’ingéniosité, datant du siècle dernier. Un musée à visiter et à pratiquer, pour les petits comme les grands.

 

Le musée du vitrail

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le musée du vitrail est situé dans le centre international du vitrail qui comporte également une école du vitrail et du patrimoine ainsi qu’un centre de formation professionnel. Les collections sont riches et atypiques, et comportent des vitraux originaux de l’époque de la Renaissance. En sous-sol, on peut également découvrir des vitraux plus contemporains, qui mettent des techniques différentes en avant. En conclusion, une très belle collection de vitraux, avec beaucoup d’explications permettant de connaître leur origine, et de décrypter certains symboles qui s’avèrent récurrents dans leur composition.

Cette visite est évidemment illustrée par bons nombres de dessins et de schémas, ayant servis à leur réalisations. Un musée que nous conseillons aux amoureux du patrimoine, et aux chercheurs de détails.  Il doit se révéler plus accessible lors des visites groupées, qui comprennent des démonstrations techniques apparemment très instructives.

Office de tourisme de Chartres : 8 rue de la Poissonnerie

Conservatoire de l’Agriculture : Le Compa  1, rue de la République 28300 MAINVILLIERS

Musée du vitrail de Chartres : 5, rue du Cardinal Pie – 28000 CHARTRES

Tous nos remerciements aux sites touristiques de la ville de Chartres pour leur accueil, ainsi qu’à l’office de tourisme pour sa disponibilité et ses propositions. Nous comptons revenir au printemps pour Chartres en Lumière.

Resto, Tous, Visite express

Petit tour gourmand à Chartres ! #blogtrip

 

Lors de notre blogtrip récent à Chartres, organisé par Trivago, nous avons pu découvrir de très bonnes adresses gourmandes. Petit zoom sur celles qui nous ont marquées, pour vous en faire profiter si vous passez en Eure-et-Loir !

 

Un dîner épicé

 

Conseillé par un chartrain, nous avons foncé au Tomates & Piment ! Nous avons eu la surprise de voir qu’il était situé à 5 minutes à pieds de notre hôtel , alors nous n’avons pas hésité…

Au menu, une cuisine d’inspiration sud-américaine, de la Louisiane ( avec un Jambalaya qu’il faudra que je retourne goûter ) en passant par le Mexique ( avec d’incontournables fajitas et nachos ! ) tout en n’arrêtant pas sa course en proposant des Ribs ou un bon Chili Con Carne. Une très bonne surprise, et un restaurant très cosy, où on peut déjeuner aussi bien entre copains qu’en amoureux, comme nous ce soir-là.

Un burger pour Monsieur qui reste assez classique

🍔 le Tifosi Burger
Viande de bœuf hachée (180 g) cuite à votre goût, purée d’olives noires, pesto, basilic, tomate, mozzarella, salade, speck grillé )

🍛Et des fajitas au boeuf pour moi. Petite maladresse de la serveuse qui me les sers tout d’abord végétarienne. Je ne m’en rends même pas compte tellement c’est bon ! Du coup, elle m’échange mon plat au bout de 10 minutes en s’excusant, ce qui m’a valu de tester deux versions d’un coup. Et j’avoue que la végétarienne était meilleure que celle avec de la viande, en y repensant…

A deux, on s’en sort pour une quarantaine d’euros, avec des nachos en entrée à partager et une boisson pour Anthony. Un très bon rapport qualité-prix, merci Alexis pour l’adresse où nous souhaitons te revoir !

Tomates & PimentPlace Châtelet – 28000 Chartres  02.37.36.07.49 ( réservation conseillée ) / Ouvert du mardi au dimanche 

Un cadre contemporain pour un déjeuner de qualité

 

Invités par l’office de tourisme de Chartres au café bleu, nous avons pu découvrir ce lieu qui jouit d’une très bonne réputation. Alors, on valide ?

Situé juste en face de la cathédrale, c’est le lieu idéal pour déjeuner calmement. Le service est impeccable, les serveurs tout aussi polis les uns que les autres, et on reconnaît que les clients, qui sont pour la plupart des habitués, donnent vie vraiment vie au lieu. Ce ne sont que des rires, des gens souriants et bavards qui nous entourent. C’est si agréable que nous en faisons la remarque à notre serveur. Lui est parisien, et il nous confirme, ici tout le monde se connaît, et c’est bien agréable, tous ces gens accueillants.

 

Niveau carte, on salive avec des entrées à la présentation originale ( poireaux en vinaigrette, et saumon gravelax ). Et on enchaîne avec une entrecôte de boeuf Angus accompagné d’un gratin dauphinois divin, et un risotto de cabillaud délicieux et consistant. On ne vous dit pas qui a choisi quoi, ceux qui nous suivent suffisamment sauront reconnaître les préférences de chacun ! :-p

Pour le budget, avec un verre de vin chacun, on s’en serait sortis pour 55€. Au vu de ce qui nous a été servi, c’est tout à fait honnête.

On a donc un accueil au top, des produits de saison bien cuisinés et travaillés, et un lieu à la décoration agréable, le tout servi par une clientèle qui l’est tout autant. C’est un sans faute, et on valide sans mal le Café Bleu ! 

Le Café Bleu / 1 Cloître Notre Dame, 28000 Chartres / 02 37 36 59 60
contact@cafebleu-chartres.com / horaires : du mardi au samedi de 8h à Minuit 

Un japonais à volonté servi à table

 

On finira notre revue de bonnes adresses par un restaurant japonais, qui reste notre joker quand on n’a pas trop envie de se creuser la tête pour manger à notre faim.

Ouvert le dimanche, c’est le Sakura du Paradis qui a eu notre coeur. On ne s’attendait pas à ce que le service soit à table, après avoir coché les cases correspondants aux mets choisis. Niveau rapport qualité prix, c’était correct, mais ce n’est pas le genre d’endroit où on mange des plats très fins. Les gyozas par contre étaient vraiment excellents, et Anthony a apprécié ses irréductibles brochettes.

 

Un peu trop de riz dans les makis, une salle qui était bien calme un dimanche, idéale pour nous qui voulions nous reposer. Ça fait un 50-50 et c’est un bon compromis quand on ne sait pas où manger et qu’on a envie de sushis !

 

Sakura du Paradis /  11 Rue Saint-Michel, 28000 Chartres / ouvert tous les jours de 12h à 23h

 

Et pour un café ?

On a découvert des salons de thé ou des cafés, en se baladant dans la ville. Des ambiances plutôt différentes pour des lieux où il fait bon se poser pour savourer un moment cocooning.  

La Chocolaterie est une institution à Chartres. On peut y déguster des macarons, et autres petites douceurs bien agréables lors d’un goûter ! Situé non loin de la rue commerçante, c’est typiquement le lieu où on se repose après

avoir fait chauffer la carte bleue.  Les fauteuils sont très confortables, les rideaux et les lampes donnent une ambiance tamisée bien reposante. La carte est vraiment variée et on peut choisir une pâtisserie ou une glace aussi bien qu’un biscuit ou le fameux mentchikoff. Concernant les prix, ils correspondent à ceux d’un salon de thé, ne vous attendez pas à une note très légère si vous prenez un goûter complet.

 

La Chocolaterie / 14 place Marceau 28000 Chartres /

La Chocolaterie est ouverte 7j/7

Du mardi au samedi de 8h à 19h30

Dimanche, lundi et jours fériés de 10h à 19h30

Pour finir notre séjour nous avons choisi de faire une instarencontre et de nous laisser guider ! Flora nous a donc emmené dans ce très joli café, où on peut également se restaurer et même prendre un brunch ! Un très bon Chaï Latte, un peu de cosy et de sympathie pour le Comptoir de Sarah !

Situé juste à côté des halles où se tiennent le marché le samedi, il est intéressant de noter que l’établissement est ouvert le dimanche.

Le Comptoir de Sarah / 6 Place Billard, 28000 Chartres

Ouvert tous les jours sauf le lundi de 11h à 18h

On vous laisse choisir parmi toutes ces adresses, et bon appétit ! 

Tous, Visite express

Notre premier 4 étoiles avec Trivago #blogtrip

Un hôtel 4 étoiles ? Vous n’y pensez pas ! Et puis… Après une proposition et quelques mails échangés avec Trivago, on accepte l’idée : un blogtrip express à Chartres ! L’occasion de découvrir cette ville, à une heure d’Orléans qui nous était totalement inconnue.

Chartres est une ancienne Capitale du peuple Celte des Carnutes.  Renommée à travers l’Europe pour sa magnifique Cathédrale et son pèlerinage jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, elle est aujourd’hui une ville moyenne très touristique située au cœur de la région Centre-Val-de-Loire à seulement une petite heure de Paris en train. Riche d’un passé historique, culturel et architectural important, la ville pleine de charme se (re)découvre avec plaisir le temps d’un week-end !

C’est l’hôtel Jehan de Beauce, en plein centre-ville de Chartres, qui nous  a convié dans sa plus grande et sa plus jolie suite. Un ravissement et beaucoup d’exclamations durant tout notre séjour… Le lit comme dans les films, avec les pétales de rose, de beaux peignoirs bien pliés sur le lit king size, une salle de bain avec douche à l’italienne et baignoire jacuzzi…

Totalement redécoré il y a trois ans, l’hôtel Jehan de Beauce propose un style art déco, très chaleureux et qui flatte l’oeil et le confort. Les fauteuils sont confortables, et que dire du lit qui nous a fait passer délicatement dans les bras de Morphée. Cette suite était un peu plus grande que notre appartement, qui fait une quarantaine de m² , et quelle joie et quelle surprise de jouir d’un tel train de vie, l’espace d’un weekend. Une parenthèse qu’on retiendra comme enchantée… Même si on a eu bien du mal à allumer la suite ! ( insérer une carte dans un interrupteur n’était pas une évidence pour nous, et nous avons tourné longtemps à la recherche d’un autre interrupteur… la honte ! )

Anthony a adoré pouvoir changer la température d’une pièce à l’autre et a apprécié le point de vue direct sur la cathédrale illuminée. La suite se scinde en deux grâce à des portes bien pratiques, et cela peut être pratique si l’un est dans la partie salon tandis que l’autre dort.

Pour le petit déjeuner, nous avions la possibilité de nous le faire servir en chambre ou d’en profiter au rez-de-chaussée, au buffet. Nous avons testé les deux, et nous avons une nette préférence pour le service en chambre. Quitte à pousser le vice, autant aller jusqu’au bout… Hop, on sonne, c’est le petit déjeuner ! Rien de mieux qu’un service ponctuel et agréable, et être tiré du lit par une délicieuse odeur de viennoiseries est une sensation qui vaut vraiment le coup.

Une feuille remplie de choix tous plus gourmands les uns que les autres se tient à notre disposition sur un buffet. Cocher ce qu’on désire le lendemain est un moment déjà délicieux, et il nous suffit juste de la glisser sous la porte afin qu’un employé la récupère et la transmette en cuisine.

Du salé, du sucré… c’est carrément un brunch qui nous est servi avec des produits frais et délicieux ! Un vrai luxe que nous apprécions tous deux, après avoir passé une nuit 100% recharge de batterie. Le tapis est moelleux et joli, pas besoin de mettre de chausson car il fait très bon dans cette suite. On savoure la joie d’être ensemble, pieds nus et amoureux, et ce moment d’exception qui fait de nous des privilégiés, l’espace d’un weekend.

La décoration nous plait, et je reste véritablement charmée par la salle de bain en particulier, avec ces miroirs imposants et inversés, ces doubles vasques et son côté très moderne !

Un plaisir de se préparer, et de se démaquiller dans ce lieu qui appelle au confort et à la beauté.

L’accès au Sauna nous est proposé, et je dois bien avouer que je me laisse tenter seule, car Anthony n’est pas branché bien-être, et il préfère profiter de l’écran plat, sous des draps bien chauds et bien moelleux. Après une journée de samedi bien chargée, je m’octroie une pause d’une bonne heure. Je n’oublie pas de prévenir de mon arrivée, afin qu’on allume les pierres chaudes. Une douche immense m’attend également et je peux aussi me reposer dans un coin dédié, tisane ou thé à la main.

Pas bien habituée des spas et autres saunas, je demande bien la tenue adéquate, et me félicite d’avoir apporté un maillot de bain, que je glisse sous mon peignoir. Une séance de 15 minutes est bien suffisant et une douche froide ensuite me sort de ma torpeur relaxante. Il fait bon, c’est plutôt joli comme endroit et je profite du sauna totalement seule. Bien agréable d’avoir un moment à soi sans personne autour. C’est un petit plaisir égoïste qu’il me serait pertinent d’intégrer à ma routine de vie.

Cette suite se révèle agréable, de A à Z, et nous sommes plus que ravis de notre séjour. Un très beau partenariat pour lequel nous remercions Trivago, et également l’hôtel Jehan de Beauce pour toutes ses petites attentions et cet accueil digne de ses étoiles. Une vraie première pour nous, et nous restons émerveillés et franchement convaincus par cette belle expérience ! Un train de vie comme celui-ci se mérite, et nous ne pourrions pas refaire tous les jours de si beaux séjours…Ce n’est pas déplaisant, et pour une très belle occasion, peut-être qu’on pourrait se laisser tenter par un étoilé de cette carrure. Entre confort, décoration et services, c’est réellement un cadeau à faire et qu’on peut partager.

Les petits + non négligeables = le parking privatif, la corbeille de fruits et la machine à café à disposition.

Hôtel Jehan de Beauce

1 place Pierre Semard
28 000 Chartres
France
Tél. 02 37 21 01 41
contact@jehandebeauce.fr

facebook

http://www.jehandebeauce.fr/

Nous remercions encore 1000 fois Trivago pour cette belle expérience et nous vous laissons choisir d’autres hôtels chez eux , vous nous en direz des nouvelles ! 

Patrimoine, Tous, Visite express

Un weekend à Nantes #2

On continue notre weekend à Nantes, avec la partie 2, qui concerne notre dimanche. Retrouvez la première partie en cliquant ici ! 

 

8h30 On se réveille dans notre Airbnb, ce matin gros programme pour nous ! On a bien envie de prendre un café en haut d’un lieu bien particulier et incontournable à Nantes ! Mais pour se réveiller, un petit tour au jardin des plantes ne sera pas de trop !

Quelques installations artistiques comme des clins d’oeil et une promenade vraiment idéale pour s’éveiller. Le jardin est situé en face de la gare, et nous avons dû marcher un peu pour nous y rendre. Prendre le temps, flâner dans les allées, profiter de la lumière, et faire bien attention à ne pas réveiller le Dormanron, oeuvre végétale adorable imaginée par Claude Ponti. Le jardin a en son sein beaucoup d’espèces végétales différentes, et propose une ambiance semi-naturelle, avec une belle collection de végétaux joliment disposés. Nous avons apprécié les plans d’eau, très nombreux dans ce jardin ! La serre n’était pas ouverte ce dimanche matin, et nous y retournerons sûrement, car l’extérieur donnait bien envie !

Avec la distinction jardin remarquable, ce jardin s’étend sur plus de 70000 m². On y trouve également une collection de camélias qui en font un jardin international d’excellence camelia ! 

10h Bon il est temps de monter… Mais où ? Au nid pardi ! Un bar qui surplombe la ville du haut du 32ème étage, à 144m de haut ! Le nid propose une vue à 360 degrés impressionnante et nous voulions voir ça de plus près ! L’auteur de ce projet un peu fou est un artiste nantais, prénommé Jean Jullien, qui a voulu faire de ce lieu un endroit arty et convivial. Des sièges-oeufs, un héron… c’est certain, on vit un rêve éveillé !

On trouve la tour Bretagne vraiment très haute de loin, et c’est vraiment impressionnant de se dire qu’on va monter aussi haut !

Anthony a le vertige, et c’est vrai qu’il était un peu mal à l’aise avec cette vue assez dingue ! Des grillages tout autour du toit vous assurent une sécurité bien rassurante, et il faut passer le téléphone à travers la grille pour prendre une photo ! Alors, tu l’oses ? Cette vue est à couper le souffle, et justement… un vent frais se fait ressentir ! Ce n’est pas le moment de choper un rhume nantais oh !

12h30 Allez on se met en quête d’une bonne adresse avant de quitter la ville vers 18h ! Nous avons encore un peu de temps, alors on flâne de rues en rues. La ville est plutôt active, et on réussit même à prendre en photo le passage Pommeraye sans grand monde. Nous passons dans une rue, puis une autre, et une vitrine nous interpelle… Le nom est sympathique et nous rappelle l’histoire pour enfants Roule-Galette !

La  crêpe est délicieuse et généreuse, le service plus qu’agréable et nous nous régalons ! Une adresse qu’on recommande vraiment, car la décoration est adorable, et la situation idéale !  Les illustrations sont vraiment originales, et l’esprit du lieu change un peu des crêperies traditionnelles, parfois un peu poussiéreuses ! Une adresse jeune et cosy, avec un rapport qualité prix au top !

Le temps de digérer sur le chemin, et on se rend au château de Nantes ! Un beau temps toujours de la partie, on se dit qu’on bien de la chance !

14h Le château des Ducs de Nantes n’a de château que l’extérieur. La veille, nous nous étions promené avec Marion sur ses hauteurs, grâce au chemin de ronde qui est gratuit ! Une fois entrés, nous nous rendons vite compte que l’intérieur est résolument très moderne. En effet, c’est plus un musée qu’un château ! Bien loin de nous les reconstitutions de pièces de vie, ou les lits à baldaquins dont nous sommes si friands. Accoutumés à ce genre de château dans la région Centre, c’est tout étonné qu’on se laisse surprendre. Ce musée est vraiment bien garni, beaucoup de films et d’installations interactives qui nous invitent à découvrir l’histoire de la ville de Nantes. Entre histoire royale, industrie et guerre, de très belles vitrines et des petits objets précieux bien mis en valeur.

La partie qui nous a le plus plu reste celle sur la guerre, puisque la scénographie y est très immersive. Un parcours sonore et beaucoup de décors ajoutent un peu d’émotion aux costumes, casques et autres traités qui y sont exposés. Concernant les beaux objets de collection, vos yeux se régaleront et donneront envie à votre estomac d’en faire autant. Vous le saviez peut-être mais la marque LU signifie Lefèvre-Utile et est profondément ancrée dans l’histoire de la ville de Nantes, d’où elle est originaire !

Votre billet d’entrée vous donne également accès à l’exposition temporaire, en ce moment sur l’or des incas, mais nous n’avons pas eu le temps d’y aller ! Comptez bien 2 heures pour faire ce château des ducs !

16h30 Il est l’heure de goûter, et on rejoint une amie nantaise avant de repartir. On lui fait découvrir une adresse qu’elle ne connaissait pas, une franchise sur laquelle nous étions tombés déjà hier ! On a bien aimé le principe du disque qui clignote et sonne comme au bowling, une fois la commande prête, et le service était bien chaleureux. On ne sait pas trop si ça a ouvert depuis longtemps, mais on a apprécié l’atmosphère du lieu ( et en plus, il y a plein de prises pour charger son téléphone… c’est bête mais pour nous ce critère compte beaucoup ! )

18h Le temps se gâte, hop on retourne vers Orléans ! Comme prévu, nous n’avons rien de plus à régler au parking, car nous avions déjà réservé notre place avant notre séjour et payé en ligne !

 

De ce weekend nantais, nous gardons de très bons souvenirs. Mais nous ne choisirions pas Nantes pour vivre ! Loin d’être des bonnets de nuit, cette ville bouge un peu trop pour nous, et même si on se repère assez rapidement, l’effervescence qu’elle dégage n’est pas pour nous. Nous reviendrons bien entendu, puisque nous sentons qu’il y a d’autres incontournables dont nous n’avons pas pu profiter. On pense notamment à Trentemoult, à la croisière sur l’estuaire, au carrousel des mondes marins qu’on choisira la prochaine fois. Nantes est une ville riche d’attractions touristiques, mais jouit surtout d’un énorme potentiel artistique. Beaucoup d’expositions, de streetart et pas mal de galeries ouvertes également ! Les bonnes adresses ont l’air également nombreuses, et pour faire du shopping, elle reste très intéressante. 

Retrouvez les adresses pour les activités qui ont composé notre journée !

Jardin des Plantes 

Rue Stanislas Baudry, 44000 Nantes / ouvert de 8h30 à 20h tous les jours

Le Nid 

Tour de Bretagne, Place de Bretagne 44000 Nantes / ouvert le mercredi et jeudi de 14h15 à 00 et le samedi et dimanche de 10h à 00 ( ferme à 2h le samedi ) / entrée 1€  ( inclus dans le pass Nantes )

Le loup, le renard et la galette 

19 rue de la Juiverie, 44000 Nantes / ouvert le lundi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche de 12h à 22h30

 02 40 47 12 71

Château des Ducs de Nantes

4 place Marc Elder 44000 Nantes / ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h / tarif : 8€ et 5€

 

 

Patrimoine, Tous, Visite express

Un weekend à Nantes #1

Nantes, ville ligérienne, bercée par Anne de Bretagne est connue aussi pour ses petits Lu ! Une ville qu’on voulait visiter depuis longtemps et nous avons profité d’un weekend pour faire une escapade culturelle et gourmande.

Il faut savoir qu’à Nantes, le tourisme est très bien organisé, et plus qu’encouragé ! Une ligne verte à suivre, pour se retrouver devant les sites nantais à voir absolument, et apparemment elle sert aussi à retrouver sa maison lors des soirs trop arrosés.

Nantes est une ville ligérienne à la fois tournée vers son fleuve mais également vers l’océan grâce à sa situation géographique privilégiée. Une ville-port autrefois capitale et résidence des ducs de Bretagne, riche d’un passé prestigieux mais assombrie avec l’émergence d’un commerce triangulaire important à l’aube du XVIIIème siècle.

Résolument tournée vers l’avenir, la 6ème plus importante ville de France est aujourd’hui une cité culturelle, artistique, technologique et étudiante incontournable aux portes de la Bretagne et à quelques encablures de l’océan Atlantique.

Vendredi 18h : Nous partons dès le travail terminé ! Hop je saute dans la voiture, j’ai préalablement préparé les bagages avant, et c’est parti Nantes. Les conditions climatiques sont désagréables, et les rafales de vent se révèlent encore plus menaçantes lorsque des trombes d’eaux s’abattent sur l’autoroute. Anthony tient la voiture qui vivote, et nous arrivons à bon port, dans notre airbnb tout proche du château des ducs !

Petite astuce : saviez-vous que vous pouvez réserver une place de parking sur internet avant votre séjour ? C’est ce que nous avons fait sur One Park  !

Le parking Nantes Sud était à 10€ moins cher que Nantes Nord, et situé à quelques mètres… l’occasion de comparer les prix et d’être rassuré en posant sa voiture dans des lieux surveillés. A titre d’exemple, pour le vendredi soir au dimanche 19h, nous avons payé 35€ 

https://www.airbnb.fr/rooms/14997597?wl_source=list&wl_id=232063522&role=wishlist_owner&adults=1&children=0&infants=0

Crédits photo : AIRBNB

Notre Airbnb était vraiment bien placé, nous avons mis une dizaine de minutes pour y arriver à pieds. La propriétaire était très arrangeante et cela ne l’a pas dérangé de nous ouvrir à 21h30, le temps que nous arrivions d’Orléans. Quelques guides posés sur la table, une jolie décoration, un logement entier à notre disposition, et nous devons rendre les clés le dimanche midi. Retrouvez-le en cliquant ici ( 48€ par nuit )

9h : On se réveille et on a une faim de loup ! Si vous nous suivez sur Instagram ici et , vous savez qu’on adore prendre le petit déjeuner dehors le weekend. Allons voir si l’offre nantaise est à la hauteur de notre bon Studio 16 ! Nous sommes des lèves-tôt, même en weekend… impossible pour nous de ne pas sortir, surtout que le temps est parfait ce matin, un ciel bleu et une brise légère, c’est idéal pour ce qu’on prévoit de faire !

Mais on tourne dans la ville, il est 9h15 et on n’a toujours rien trouvé. Une rencontre instagram nous attend au musée à 10h…Nous ne connaissons pas la ville, et ici nous n’avons trouvé aucune pancarte formule petit-déjeuner. On entre dans un café qui semble cocooning et adorable, et on demande s’ils font une formule ! Bingo, c’est 7€ par personne, et il y a des tartines, un jus d’orange pressé minute, et une boisson chaude au choix. Un vrai bon plan, et quand on me demande beurre doux ou beurre salé, je réponds forcément le contraire d’Anthony, qui lui est plutôt casanier, et déjà assez contrarié de ne pas avoir de viennoiseries ce matin.

Le Sugar Blue nous a vraiment bien contenté ! Un endroit qui nécessite le détour, on apprécie la décoration, le large choix de produits, et l’engagement locavore ( beaucoup de matières premières ( lait, beurre… ) viennent directement des producteurs environnants ! )

10 h On retrouve Marion, notre rencontre insta, devant l’office de tourisme, où nous prenons le pass 24h, qui permet d’offrir une réduction vraiment intéressante, sur bon nombres de sites culturels. En plus de cela, il permet une location de vélo et les transports en commun en illimité le temps du pass. Il est activable à l’heure qu’on veut, et c’est vraiment un bon plan culturel à retenir à Nantes. Plus d’informations sur le pass Nantes.  

Nous avons pu bénéficier d’un tarif réduit ( – 25 ans ) à 17€ par personne.

Le musée des beaux-arts est vraiment grand ! Nous avons mis deux heures, sans toutefois prendre le temps de nous arrêter devant toutes les oeuvres… De l’art contemporain et sensoriel avec l’installation éphémère de Susanna Frischer, des portraits, des sculptures, des monochromes… un peu de tout et pour tout le monde. Un beau panel et une belle mise en valeurs. on a cependant eu du mal avec la signalisation du musée, et heureusement qu’on a trouvé un guide pour nous remettre dans le droit chemin ! Nous avons passé un très bon moment, et ce en partie grâce à Marion, pétillante et de très bonne compagnie. On se quitte à la fin de la visite, en se disant à bientôt à Nantes ou à Orléans, et on va déjeuner !

12 h 30 Un petit lutin d’instagram nous avait donné un bon plan burger : c’est vrai qu’on adore ça ! Alors direction le Dubrown, connu pour ses délicieux burgers, bien garnis et ses frites maison !

Pour un menu à environ 11 € par personne, il vous faut rajouter une boisson puisqu’elle n’est pas incluse, contrairement à l’accompagnement ( coleslaw ou frites ) ? Un Chelsea pour Anthony et un Dubrown pour moi, nous sommes rassasiés mais pas extasiés non plus. Les frites sont particulièrement bonnes par contre, et nous avons apprécié l’accueil, très sympathique ! Nous sommes arrivés en plein rush, vers 13h, mais nous avons tout de même été servi rapidement.

14 h Pour une petite balade digestive, on choisit d’aller à l’île des machines, une fantastique épopée incontournable à Nantes ! Au choix avec notre pass Nantes, nous pouvions soit faire le carrousel des mondes marins, qui se rapproche plus d’un manège pédagogique, ou la galerie des machines, avec des explications et des machines en action. Nous avons opté pour le second choix, bien que le premier site nous ait longuement fait hésiter.

Voir les machines en action a vraiment fasciné Anthony. Avec une belle mise en scène et des explications claires, on en apprend un peu plus ce beau projet d’animation et de mise en scène, imaginé par François Delarozière et Pierre Oréfice, à l’emplacement des anciens chantiers navals. Avec l’aide de l’association « Les Machines », présidée par François Delarozière, l’île déploie un potentiel créatif et invite à l’imaginaire et à la rêverie. Au travers de mécaniques, les créations s’inspirent du monde de Léonard de Vinci, ancré dans la culture industrielle nantaise, et saupoudrée de Jules Verne. Un monde inspirant, pour petits et grands !

Nous terminons la visite en montant dans les branches d’un futur projet, l’arbre aux hérons, qui s’élèvera à plus de 35 mètres de haut, et abritera en son sein, nombreuses machines mécaniques et végétation flamboyante ! De quoi encore entendre parler de l’île des machines, et son fameux éléphant en balade dans lequel on peut monter ( mais nous avons préféré le voir d’en bas, c’est bien plus impressionnant ! )

16 h  Nous voulions faire le musée de l’imprimerie, et à la dernière minute nous avons eu envie de faire autre chose, surtout vu l’état de nos pieds ! Alors ce sera petite balade dans Nantes, et pause au logement, avant de rejoindre un ami d’Anthony à l’Entrecôte ! Nous passons par le mémorial sur l’esclavagisme à Nantes, un beau devoir de mémoire illustré par des plaques au sol, sur lesquelles sont inscrits le nom des bateaux négriers. Nantes était une plaque tournante pour le commerce d’esclave, et nous en découvrirons plus sur cette sombre période d’or noir au château des ducs le lendemain. Le passage Pommeraye est effectivement très impressionnant, mais grouille tellement de monde qu’il est presque impossible de prendre une photo ! Nous passons également devant la Cigale, endroit très chic et renommée à Nantes, qui voit défiler toutes les stars de passage. Mais nous ne sommes pas des stars, alors nous n’y mettons pas les pieds ( c’est surtout très cher ! )

20 h On se retrouve devant l’Entrecôte… enfin dans la queue devant l’Entrecôte ! Jamais nous n’avions vu ça ! Obligés de faire le pied de grue devant un restaurant… on espère que ce qu’on nous y sert justifie l’attente. Une seule formule, du faux-filet avec une cuisson au choix, une sauce secrète et des frites à volonté. Le tout pour 19€ par personne. Un cadre plutôt agréable, et pas si bruyant que ça ! La viande est vraiment délicieuse, la sauce est vraiment … addictive, et les serveurs sont polis et agréables. Pas étonnant que le concept soit devenue une franchise, présente à Montpellier, Toulouse, Lyon et Bordeaux !

En résumé, un très bon samedi, avec un temps nantais ( 10 minutes de soleil, 20 de pluie ? ) ! Voici les adresses pour vous rendre aux endroits cités précédemment ! 

Office de Tourisme de Nantes

9 rue des bons états 44000 Nantes

Lundi – samedi de 10h à 18h
Dimanche et jours fériés de 10h à 17h
7j/7 de 9h à 19h juillet et août

Sugar Blue

4 rue de l’arche sèche 44000 Nantes

Mardi-Vendredi de 8h à 18h , Samedi de 8h à 19h / facebook 

Le Dubrown

12 rue Saint Léonard 44000 Nantes

Du mardi au Jeudi de 12-14h30 à 19h30-22h30

Vendredi et Samedi ferme 23h

site internet 

Le musée des Beaux-Arts de Nantes

10 rue Georges Clémenceau 44000 Nantes

Ouvert tous les jours sauf le Mardi. 11h-19h

L’entrecôte 

2 rue du Couëdic 44000 Nantes

Ouvert tous les jours de 12h-14h à 19h-22h30

Pas de réservation possible