Browsing Tag

miam

Resto, Tous

Un brunch entre copains au café du théâtre

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas brunché. Le brunch, se dit d’un repas faisant office de petit-déjeuner et de déjeuner. Comme je travaille au théâtre et que j’ai l’habitude d’y dîner, j’avais bien envie d’essayer leurs brunchs en bonne compagnie.

 

source : http://lecafedutheatre-orleans.com/

 

Réservé la semaine précédente, c’est à 4 que nous y sommes allés ce dimanche. Nous avions réservé au second service, bien plus calme selon nous, et vraiment plus pratique quant à nos horaires personnels et notre planning à tenir. 

Le brunch se compose d’une myriade de buffets à volonté, et nous avons été agréablement surpris quant aux quantités et à la qualité des mets proposés. Un buffet de poisson fumé, non seulement composé de saumon, mais aussi de haddock ou de maquereaux aux poivres, de la charcuterie en veux-tu en voilà, en tranches fines ou directement découpée sur le jambon à l’os, des fromages divers et variés, des salades de crudités fraîches et justement assaisonnées, une table garnie de pains différents ( céréales, lardons… ) , un bar à boisson composé de smoothie, des boissons chaudes en libre service….et je pense que j’en oublie ! Quelle générosité pour un brunch !

Nous nous attablons, et nous pouvons commander d’autres boissons ( hors buffet ), si le coeur nous en dit. D’humeur joyeuse, nous prenons des verres de chablis, un reuilly et une bière. Le cadre est reposant, il y a peu de bruit et nous nous rendons aux buffets qu’il nous tarde de dévaliser ! Au niveau des quantités, nous avons été un peu surpris car le premier service étant déjà passé, il y avait quelques trous dû au succès ! Heureusement, toujours de quoi satisfaire nos estomacs et ce que nous avons particulièrement apprécié, c’est le service à la minute. Avec une possibilité de se faire faire des gaufres, crêpes, pancakes, et oeufs à toutes les cuissons… que dire de cette attention princière ! Possibilité de rajouter du bacon, de se servir en pomme de terre cuite en papillote, de se régaler de saucisses justement cuites, d’ajouter des tomates rôties au four… Si vous avez envie d’y aller, vous n’imaginez pas mon envie d’y retourner quand je me remémore toute cette nourriture délicieuse. 

Le buffet oublié était le buffet sucré, où des tartes, des muffins, des fruits se cotoient pour donner envie d’avoir 2 ou 3 estomacs de plus. La profusion : c’est toujours ce que j’apprécie dans les brunchs, et encore plus lorsque c’est à volonté. Chacun y trouve son compte, et si comme moi, vous êtes plutôt du bord salé, personne ne vous obligera à prendre une tarte ou un muffin en fin de repas pour faire office de dessert.

Nous prenons notre temps lors de ce long repas, qui constitue une belle occasion de papoter de manière bien conviviale. Nous finirons à 15h, pour une réservation à 13h30, sans avoir été dérangé aucunement par un personnel un peu trop insistant parfois, celui-là même qui fait du bruit avec les couverts pour te dire qu’il est l’heure. Les fauteuils rouges sont vraiment agréables, et quelle chance que la notre d’avoir pu avoir une banquette. Cet endroit est bien loin de l’agitation du centre-ville, et constitue une parenthèse gourmande qui vaut son prix. Le personnel est vraiment attentionné, et vient nous voir de temps à autre pour savoir si nous avons besoin de quelque chose. Ce brunch est à 24€, ce qu’on a trouvé fort raisonnable, compte tenu de la qualité des produits, et de la grande quantité de choix également. C’est plutôt agréable d’avoir le choix entre du jus d’orange, du jus de pamplemousse ou du jus de pomme ?

Le gros point fort reste le service à la minute, qui donne envie de donner libre court à son appétit et à son imagination. Avec une cuisinière bien charmante derrière le comptoir, cela donne même envie de rester un peu plus. J’apprécie toujours un petit brin de causette lorsque je commande un plat, et j’apprécie fortement un repas lorsque le contact humain ne se limite pas à un encaissement. 

Vous avez donc une adresse de plus à tester, et nous vous conseillons de venir au premier service ( celui de 10h ) afin d’avoir accès à toutes les quantités du début. On se dit que c’est ce que nous ferons bientôt … Au plaisir de s’y croiser ?

Le Brunch du Café du Théâtre 

30 boulevard Pierre Segelle
45000 Orléans

Réservation obligatoire  02 38 54 36 74 // reservation@lecafedutheatre-orleans.com

Formule brunch à 24€ par adulte et 12€ par enfant de moins de 12 ans.

Maître restaurateur et partisan du Collège culinaire de France nous n’utilisons que des produits frais

Orléans blog
C'est TOP !, Resto, Tous

Top 5 des lieux inattendus à Orléans

Comment ça Orléans n’est pas une ville surprenante ? On vous a choisi et listé 5 lieux inattendus à Orléans ! L’occasion de s’étonner, de s’émerveiller et de déceler l’original là où l’on passe sans bien y regarder.

 

 

Marco Polo – 11 place Louis XI

Quelques pas et nous voici à l’étage d’une boutique de décoration, un salon de thé à l’ancienne s’offrant à nous. Samovar, théière en porcelaine, service en Gien et petites mignardises disposées élégamment sur un plan central… autant de petits détails qui font de cet endroit un must d’insolite. Le dos bien calé dans votre fauteuil, vous dégusterez un thé, un café ou bien un chocolat dans cet endroit privilégié et reposant. Avec une vraie identité, ce lieu est un lieu qu’on recommande assez facilement ! Ici le calme est de mise, et nous vous conseillons de venir en semaine plutôt que le weekend où il y a un peu d’attente en bas de l’escalier ! Et si le service à thé vous plait, vous pourrez l’obtenir dans la boutique même !

Autour de la Terre – 7 rue Saint-Pierre Lentin

Un café littéraire et philosophique hors du temps, posé comme une bulle zen en plein centre d’Orléans. Un havre de paix accueillant débat et ateliers d’écriture en plus de ressourcer l’esprit. Venez ici pour lire toute l’après-midi où tester une dizaine de thés différents. Le gérant est adorable, et vous laissera méditer aussi longtemps que vous le souhaitez. Si vous lui jouez du piano, il sera probablement enjoué, et si vous osez quelques traits d’esprit, vous lui devinerez un air malicieux. Cafés et chocolats rigoureusement séléctionnés sont également à la carte, et on peut aussi se laisser tenter par un moshi, encas sucré à la pâte de haricot parfumé !

L’hôtel de l’Abeille – 64 rue Alsace Lorraine

Peu de gens sont au courant qu’on peut rentrer dans les hôtels pour boire un café. C’est un petit moment qu’on s’accorde souvent, quand on veut être au calme et parler sérieusement. Ici, c’est un des plus vieux hôtels d’Orléans qui s’offre à vous. Décoration chargée mais au style bien affirmé, on se sent un peu ailleurs, on ferme les yeux et une sérénité nouvelle peut vite faire échapper train-train quotidien et brouhaha urbain ! Dire que nous sommes juste à côté d’un axe commercial bruyant, la rue de la République !

Ver di Vin – 2 rue des 3 Maries

Lieu chargé d’histoire et tellement impressionnant lors de la découverte ! Situé à plusieurs mètres en sous-sol, c’est un magnifique caveau du XIII-XVème siècle, voûte en pierre à l’appui, qui s’est mué en restaurant étonnant ! Tenu par un couple de passionné, Sabine et Laurent Brochard, il mérite vraiment le détour si vous aimez le vin, si vous voulez étonner une conquête, ou fêter dignement un anniversaire ! Avec une carte délicieuse et du marché, un accord mets vins des plus surprenants et les conseils de Sabine, sommelière plusieurs fois primée, ce lieu tient de l’exception ! Proposant régulièrement des expositions et des événements culturels, vous pourrez découvrir le lieu assez facilement, même si vous n’y venez pas dîner. Et pour les épicuriens voulant affiner leurs sens, il est possible de réserver des ateliers oenologiques !

Kitchen Kustoms – 36 ter rue Etienne Dolet

Une parenthèse plus relax et écolo, avec un lieu dont nous vous avions déjà parlé ici. Un concept attirant et vraiment novateur, puisque vous pouvez faire réparer votre vélo et/ou boire un verre. Quelques tartes et quiches sont proposées le midi pour des prix très accessibles, et l’ambiance y est vraiment bonne, à coups de bière locale et de jus pressés bio. Lieu de curiosité et de réparation, c’est un petit écrin de bonnes idées dans le centre ancien !  On aime ce lieu pour son engagement éthique, et pour son double-emploi. Audacieux et réellement porteur d’une économie durable et solidaire, Noémie n’a pas hésité quant à l’attribution d’un renard au guide du Petit Futé.

Nous espérons que cette sélection vous aura plu, et vous permettra de vous arrêter sur ces lieux étonnants ! Avez-vous dans vos villes, des lieux aussi atypiques ? 

Cuisine, Tous

L’expérience Cook Angels : tous aux fourneaux !

Cook Angels, ça ne vous dit rien ? Contactés pour tester ce concept, c’était l’occasion de proposer à Anthony de mettre la main à la pâte avec moi, pour tester cette box culinaire prête-à-préparer.

 

 

Le concept

Ingrédients pesés, déjà lavés… tout est fait pour que vous ayez besoin du strict minimum pour cuisiner la recette qui arrive chez vous, livrée par Colissimo réfrigéré. Vous choisissez sur le site une recette qui vous tente parmi 3 proposées, une à base de viande, l’autre à base de poisson et une dernière végétarienne, et elle arrive directement chez vous, dans toute la France Métropolitaine ( hors Corse ) , à un créneau horaire à définir sur le site.

Nous livrons à Paris et région parisienne du mardi au samedi entre 14h30 et 22h00. C’est vous qui choisissez votre jour et créneau de livraison: 14h30-16h00, 16h00-17h30, 17h30-19h30, 19h30-21h et enfin 21h-22h.

Pour le reste de la France, nous livrons du jeudi au samedi de 8h à 13h et notre partenaire, Chronofresh, vous contacte le jour de la livraison pour repréciser un créneau d’une heure afin de ne vous bloquer toute la matinée.

Dernière solution : vous pouvez enfin choisir de retirer votre box dans notre boutique au 17 rue de Saint-Sénoch à Paris 17e et bénéficier d’une réduction de 5€ chaque semaine.

 

Et en pratique ?

Une fois la box arrivée, on vérifie que tout est dedans, on met les ingrédients au frais et on cuisine quand on est prêt, tout en respectant la date de péremption sur les produits, qui garantit fraîcheur et qualité optimale. Une fiche recette explicative avec des informations nutritionnelles nous guide tout le long de la recette. Qu’on ait un niveau avancé ou qu’on soit expert, c’est toujours intéressant de suivre une recette pas à pas, et de verser, d’émincer, de faire dorer… Un exercice plutôt ludique et une expérience qu’on peut facilement partager à deux ou en famille.

Les ingrédients sont frais et de qualité, les sauces et marinades fournies et les brochettes sont piles à la bonne taille pour le saumon qui n’a rien à voir avec celui qu’on trouve en hypermarché. Cook Angels revendique sur son site la qualité de leurs fournisseurs, et je ne peux que le confirmer : le saumon était de très bonne facture, et il embaumait même pas encore cuit ! Les pousses d’épinards quant à elles étaient bien fraîches, vertes et non filandreuses, et l’avocat est encore vert en arrivant et n’a pas noirci pour un sou.

Le rapport qualité prix

Bien entendu, une box de ce prix ( 32€ pour 2 plats par semaine livrés en une seule fois ) ne peut pas rentrer dans un budget quotidien. Sous la forme d’un abonnement résiliable à tout moment, et 100% sans engagement, cela revient à 8€ un seul plat par personne. Cela reste tout de même un peu cher, même si la qualité, le service à domicile et le concept justifient réellement ce prix. Je pense que c’est une expérience à réserver quand on veut passer un bon moment, qu’on veut cuisiner un produit de qualité simplement, et avec des ingrédients choisis pour ne pas y passer trop de temps. Un concept clé en main qui nous a séduit et qui se décline en trio ou en famille ! Avec la commande, on peut choisir d’ajouter à son panier des fruits frais, du pain…

Il n’y a aucun engagement, c’est vous qui décidez ! Chaque semaine, vous avez jusque au mercredi soir minuit pour décider si vous souhaitez recevoir ou pas la box de la semaine suivante suivante. Si vous souhaitez recevoir votre panier, ne faites rien, vous recevrez votre box comme la semaine précédente : même formule, même jour, même heure, seules les recettes changeront !

 

Et on déguste nos brochettes de saumon teriyaki , pousses d’épinards fraîches, avocat et riz vinaigré ! 

 

Merci Cookangels !

Geek, Tous

Too Good to go, l’application Stop Gâchis !

Je vais être franche avec vous. Je passe énormément de temps sur les écrans. Bien sûr, cela n’étonne personne, mais sais-tu à quoi il me sert ce temps ? Souvent à trouver des bons plans ou des tendances qui montent qui montent.

 

Too good to go fait partie de ces petites bêtes là, ces petites chenilles entreprises qui, dans leur cocon tissé, se transformeront certainement en papillon success story. Pour le moment encore trop peu connue, cette entreprise a un concept qui m’a tout de suite plu : le stop gâchis dans les restaurants. En effet, je me suis toujours demandée comment faisaient les restaurants qui avaient commandé trop de quantité ou qui simplement, avaient eu des commandes sans suite ? 

Lancée en Juin 2016 en France, Too Good To Go est l’application référente de lutte contre le
gaspillage alimentaire. Elle engage tout le monde dans la lutte contre le gâchis en connectant
directement citoyens et commerçants afin qu’ils récupèrent leurs invendus en fin de journée.
L’engagement, un geste à portée de smartphone
Dans le monde, un tiers de la production alimentaire est jetée, en France, cela représente 10
millions de tonnes chaque année. Face à un problème d’une telle démesure, il est primordial
de donner des clés d’action à chacun.

A propos de Too Good To Go :
En France depuis juin 2016, Too Good To Go est LA solution anti-gaspi qui référence les
commerçants de qualité. Elle permet aux utilisateurs et aux commerçants, par le biais d’une

application simple d’utilisation, de lutter contre le gaspillage alimentaire à leur échelle.
Quelques chiffres :
• Déjà disponible dans 55 villes dans toute la France
• Plus de 900 000 téléchargements et 2 500 commerçants qui utilisent l’application
• Au total, ce sont plus de 550 000 repas qui ont été sauvés en 1 an et demi d’existence
• 1 700 % de croissance
A l’international, Too Good To Go est une solution présente dans 7 pays qui totalise plus de 2 millions
de repas sauvés.

 

J’ai réussi à interviewer Too Good to Go, via mail, pour en savoir un peu plus sur ce projet éthique et dont l’application fonctionne à Orléans ( Paul, Planet Sushi, Rose & Léon, Big Fernand, Sushi Shop, Aux délices des halles Etik & Bio, Le Grenier à Pain, Aux Palets Or, Patapain… ) ! 

 

 Comment TOOGOODTOOGO a commencé ? Quelle était l’idée de départ ? 

 

Ingénieure centralienne, Lucie a démarré sa carrière dans l’agro-alimentaire au Royaume-Uni. Toujours sensible au gaspillage alimentaire et choquée par ce qu’elle voit dans l’industrie, elle se rend compte rapidement que sa place est ailleurs : auprès de ceux qui innovent pour résoudre nos problèmes contemporains. Un soir, Lucie est passée devant une boulangerie qui jetait de nombreux produits à la poubelle. Elle s’est dit qu’on devait pouvoir faire quelque chose ! Et si, chaque soir, quelqu’un pouvait passer récupérer ces produits juste avant qu’ils ne soient jetés ? Elle a donc décidé de créer une plateforme qui mettrait en relation les commerçants et des riverains qui rachèteraient ces produits à prix réduits. L’idée de Too Good To Go venait de naître ! Avec la loi Garot en février 2016, elle est prête à lancer l’application en France. En Juin 2016, Too Good To Go est présent sur l’hexagone !

 

 Peux-tu rapidement expliquer le concept ? 

Too Good To Go est une application mobile qui lutte contre le gaspillage alimentaire en connectant commerçants et consommateurs pour sauver leurs invendus de la poubelle à la fermeture. Géolocalisés, les utilisateurs repèrent les partenaires commerçants autour d’eux, payent un petit prix en ligne, et passent à la fermeture récupérer leur « panier surprise », composé en fonction des invendus du jour ! Un concept gagnant-gagnant, pour l’utilisateur qui s’engage au quotidien contre le gaspillage et profite de prix réduits, comme pour le commerçant qui ne jette plus ses bons produits et pour l’environnement !  

 

 Comment faire arriver TOOGOODTOGO chez moi si le service n’est pas disponible ? 

Nos utilisateurs sont nos meilleurs ambassadeurs ! Vous pouvez nous suggérer une liste des commerçants autour de vous, ou mieux encore aller leur parler du concept directement ! La plupart du temps, le bouche à oreille est la façon la plus efficace de nous faire connaitre auprès des commerçants.

Comment sélectionnez-vous les restaurants ? 

Tout commerçant qui a des pertes peut rejoindre l’application ! Notre objectif est de lutter contre le gaspillage alimentaire, il n’y a donc que ce critère à prendre en compte.

Un voeu solidaire en 2018 ? 

Nos choix de consommation sont notre plus grand atout politique : consommons intelligemment pour construire la société qui nous fait envie ! Le pouvoir est entre nos mains !

 Plutôt Burger ou Sushi ? 

Mille fois Sushi !

Mon avis : Je suis complètement fan de cette application, que je trouve vraiment bien conçue et dont le concept me touche vraiment ! J’invite vraiment les restaurateurs à découvrir cette application, et les gourmands à faire un tour dessus ! Attention cependant, premier arrivé, premier servi… espérons que l’offre à Orléans s’agrandisse vite ! Pour avoir testé le service plusieurs fois, je remarque que les quantités sont toujours vraiment généreuses, et que le principe du colis surprise est un vrai plus. Pour les petits budgets, c’est également un bon plan très idéal, encore faut-il ne pas être flemmard pour aller le chercher à la fermeture du restaurant ! 

 

Lien de téléchargement de l’application TOO GOOD TO GO , la révolution anti-gaspi 

Apple / Playstore

C'est TOP !, Resto, Tous

Top 5 des Bobun à Orléans

Le Bobun, plat typiquement asiatique, nous vient du Vietnam. A l’origine, une salade qu’on peut consommer à toute heure, on retrouve le Bobun servi dans divers restaurants asiatiques.

Vermicelles, crudités, boeuf sauté et oignons frits côtoient coriandre, citronnelle et menthe. Celui qu’on consomme en restaurant est le bún chả giò, garni en plus de nems coupés.

Le terme « bobun » n’est cependant pas vietnamien, probablement emprunté et modifié par les voisins cambodgiens ou laotiens. Le terme exact est bún bò car en vietnamien, le terme désignant le plat principal doit précéder l’accompagnement. ( source : Wikipédia )  

Plaisir Phô – 7€

Le plus simple, mais pas le moins cher d’Orléans, ni le moins garni. Je l’apprécie tout particulièrement pour la simplicité qui le caractérise, qui en fait celui que je pourrais cuisiner à la maison. La portion est copieuse et suffit pour un déjeuner. Je demande toujours de la sauce en plus, car j’aime tellement le nuoc-mâm que je peux le boire tout seul s’il en reste.

➕Situation géographique & l’accueil toujours très agréable / ➖ Un peu fade sans sauce.

Chez Tang – 7,90 €

Bon, sur celui-ci, je triche un peu. Il n’est pas à Orléans mais à Saran. Nous avions déjà fait un article sur ce restaurant et il sert un bobun de très bonne qualité. Le petit plus qui fait craquer mon coeur et mon estomac, ce sont les morceaux de boeuf en lamelles tièdes avec des oignons caramélisés, servi sur le dessus.

➕Un Bobun très gourmand / ➖ La situation géographique

Angkor – 7,90 €

Un peu surprise par ce bobun qui est, comme son confrère situé à quelques pas ( le Kogi ) , en version curry. Peut-être un peu trop attachée à la recette traditionnelle, j’ai eu un peu de mal au début, mais il faut bien avouer qu’il est complet et très bon, sans en plus être trop lourd.

➕ le service conciliant et attentionné / ➖ Le curry

Bangkok à Osaka – 10€

On passe souvent devant ce restaurant, en allant au cinéma où on allant vers les bords de Loire. Il mérite qu’on s’y attarde ! Le bobun est bon, plutôt bien équilibré, on ressort repu. Les nems sont craquants et les meilleurs qu’on puisse trouver dans un bobun !

➕ Rapide / ➖ la salle est un peu sombre !

Meï – 13€

Impossible de finir cette sélection sans vous parler du Meï ! Un restaurant où il faut que nous retournions, afin de faire un article plus élaboré sur cette adresse. Un peu déçue par ce bobun, pourtant délicieux mais insuffisant en terme de quantité. Rien de neuf dans l’assiette, et pour le prix, je m’attendais à mieux. Le cadre est néanmoins dépaysant et le service très agréable.

➕Un cadre très zen et original / ➖  La quantité

D’autres bobun sont disponibles, mais j’ai choisi mes préférés. Libre à vous de vous faire un avis en testant celui du Kogi, du New China, du Siams, du Studio 16 ou du Mandarin ! 

Avez-vous déjà testé le Bobun par chez vous ?