Tous, Voyage

Vienne, détour au pays de Sissi !

Suite de notre voyage de noces, dont nous vous faisons le récit au compte-goutte ! Après un passage à Prague, nous avons fait nos valises pour Vienne, un souffle romantique qu’on attendait.

Vienne est une ville qui nous a longtemps fait rêver. Pour son architecture oui, mais aussi pour l’ambiance particulière qui semble régner dans les rues et les différents quartiers. Vienne nous a accueilli avec la pluie, et nous lui avons d’emblée trouvé un petit air mélancolique qui ne nous a pas déplu.

Capitale du baroque et du romantisme, nous sommes arrivés à Vienne sans projet particulier, si ce n’est celui de visiter le château de Sissi. Duchesse en Bavière puis Impératrice d’Autriche par son mariage. Beaucoup de clins d’oeils lui sont glissés à Vienne, et c’est une figure incontournable qui donne son nom à beaucoup d’offres touristiques. On retrouve le portrait de l’impératrice sur bon nombre d’assiettes ou d’accessoires de papeterie. Les boutiques souvenirs sont présentes à chaque coin de rue, vous ne pourrez pas la manquer. 

Arrivés à mi-parcours de notre lune de miel, nous commencions à être un peu fatigués, c’est vrai. Un peu moins exigeant sur les cuisines locales, nous avons eu grand plaisir à explorer les cuisines du monde à Vienne. Arrivés en gare à 16h, nous avons pu prendre un déjeuner tardif dans un comptoir gourmand libanais par exemple ! 

Un restaurant chinois en face de notre hôtel le Mercure Wien Zentrum, le Kiang nous a servi une spécialité nommé Ants Climbing a tree, littéralement les fourmis montant l’arbre ! 

Rassurez-vous, nous n’avons pas fait que manger, nous avons aussi pu découvrir le château de Sissi le château de Schönbrunn, une attraction hautement touristique à Vienne. Le prix du Classic Pass  n’est pas donné ( 26,50€ par personne ) mais il donne accès à presque tout le site 

  • Grand Tour avec Audioguide
  • le jardin du prince héritier
  • le labyrinthe et le dédale
  • Jardin de l’Orangerie
  • la terrasse panoramique de la Gloriette 

Arrivés sur place, nous nous sommes rendus compte que nous n’avions pas conscience de l’immensité du domaine et nous avons vite compris qu’il nous faudrait passer la moitié de la journée sur le site, si nous voulions en profiter ! Pas de problème, comme dit précédemment, nous avions un peu relâché la bride sur le programme et nous avons pris plaisir à flâner dans les allées de l’impératrice et visiter son château. Pas de photos du château possible à l’intérieur, et la visite ne se fait qu’avec un audioguide. C’est la plus belle visite de château que nous avons fait de toute notre vie, même si elle était audioguidée. Magique, spectaculaire, joliment racontée et pleine d’anecdotes historiques, cette visite est véritablement géniale. Les pièces sont richement décorées, et nous avons pu également admirer quelques toilettes de l’époque. 

Ne soyez pas trop pressés, car les files de touristes sont assez longues, et le ruban pour accéder à la visite nécessitera un peu d’attente. Nous nous sommes dits que c’était un peu leur Versailles à eux ! 

L’heure du déjeuner approchant, et notre visite du château juste terminée, nous avons regardé s’il était possible de prendre une des fameuses calèches pour se promener dans le parc. Le temps était idéal mais les tarifs nous ont clairement stoppé. Nous avons constaté le véritable business de ce type d’activités en centre-ville… les balades en calèche ! 60€ les 20 minutes par personne, nous avons préféré nous accorder un moment gourmand à la place ! 

Le Café Restaurant Residenz nous a bien suffit, un lieu très fréquenté mais au service plutôt rapide. Les tarifs pratiqués sont plutôt abordables, et les serveurs sont habitués au passage. Ici on nous sert des plats traditionnels, et nous avons opté pour des spatzle et une bonne saucisse. Le cadre est ravissant même si le bruit ne donne pas envie de rester trop longtemps. 

Pour nous faire digérer, une petite promenade dans le jardin de l’orangerie était toute indiquée. Quel plaisir que de flâner parmi les allées, découvrir de superbes perspectives et des fontaines disposées ça et là. Nous n’avons eu aucune peine à nous imaginer l’impératrice, batifolant dans son parc… Puis une montée au sommet du belvédère de la Gloriette nous a offert un point de vue magnifique sur tout Vienne. Le jeu en vaut la chandelle, et c’est un moment qui se mérite ! Bien trop épuisés arrivés dans les hauteurs, nous n’avons pas pris de photo ! 

Plutôt musée ? Vous aurez l’occasion d’admirer le baiser de Gustav Klimt au Musée du Belvédère, un lieu magnifique construit sous l’égide d’Eugène de Savoie qui en fit sa résidence d’été ( oui rien que ça ) . Le Musée du Belvédère recèle beaucoup d’oeuvres picturales classiques mais propose aussi une expérience plus originale, avec le Belvédère 21, bâtiment plus axé sur les oeuvres modernes et contemporaines. Nous avons fait le choix de nous concentrer sur les oeuvres dites classiques, et ne regrettons absolument pas la visite ! Anthony a aussi trouvé son bonheur avec un magnifique tableau de Napoléon Bonaparte. 

Vienne est un petit joyau de flâneries. On se perd dans les ruelles, on découvre des bars ou des cafés assez familiaux. Les gens sont plutôt sympathiques, et la ville se fait facilement à pieds même si les transports en commun sont accessibles et faciles à comprendre. Nous avons été assez charmé par cette ville qui a su garder une âme malgré les flots de touristes.

Il est possible d’assister à des mini concerts de musique classique et c’est l’option que nous avons choisi. L’opéra est relativement onéreux, et nous avouons que ce n’était pas notre priorité. Vienne nous a permis de privilégier les balades extérieures, car le temps était radieux lors de ces deux jours, et nous avons beaucoup apprécié l’accueil réservé aux touristes.

Arrêtez-vous chez Demel ,rue (Kohlmarkt, 14) , un café authentique et superbement décoré ! Le Café Demel est reconnu depuis qu’il a servi la famille royale, aux hautes heures de l’aristocratie autrichiennes. Vous saliverez devant les pâtisseries joliment disposées, et l’ambiance qui y règne. Nous vous conseillons de venir en fin de journée, pour éviter le flux de gens curieux, qui comme vous rêvent de prendre une pause sucrée.

Que ramener absolument de votre passage à Vienne ?

Un produit gourmand dans un emballage rose acidulé que vous croiserez très souvent, inconnu en France…. Disponible dans les magasins de souvenirs mais également dans des boutiques dédiées, la filiale Manner est celle qui produit le plus de bonbons autrichiens.
Produites depuis 1898, les gaufres roses Manner connaissent un succès international. Vous trouverez également les fameuses boules de Mozart et tout un tas de produits dérivés qui vont de la balle de golf aux boîtes métalliques un peu désuètes. Entrer dans la boutique dédiée, le Manner Shop, est déjà une expérience visuelle. Située à côté de la cathédrale Saint-Etienne elle est ouverte jusque tard dans la nuit ( 22h ) !

Ne vous en faites pas, quoi qu’il arrive vous ne pourrez pas échapper à la folie Manner puisque on en retrouve à l’aéroport et à la gare !

Blabla, Tous

Indépendants mais aimants !

Comment ça solitude et couple ça ne va pas ensemble ? Et si, justement, ces deux mots trouvaient un terrain d’entente… une sorte d’indépendance réfléchie ?

Parfois, il est important de s’accorder des moments loin l’un de l’autre pour se retrouver. Certains couples en ont besoin plus que d’autres, et la distance peut être variable d’une relation à l’autre ! Si loin veut parfois dire à l’étage ou à quelques kilomètres, apprécier son indépendance reste la même variable.

Avoir un espace à soi est important dans un couple, car on a souvent tendance à s’oublier pour son couple. On pense à son couple comme à une entité, quelque chose d’entier et d’inaltérable, on se sent les plus forts parce qu’on est ensemble.

Avec Monsieur l’Amoureux, nous n’avons pas toujours les mêmes centres d’intérêts, mais nous respectons l’autre et ses passions même si on ne les comprend pas. Il ne  faut pas oublier qu’on est un, avant d’être deux. Ni s’obliger à suivre l’autre, alors qu’une autre activité nous plairait. Je ne suis pas forcément Anthony dans ses balades photos, et lui me laisse tranquille quand je veux faire une sieste ou prendre un moment dans les draps, afin de finir un livre !

La solitude, c’est surtout un moyen de se retrouver avec soi-même, de s’éclipser dans ses pensées, comme une petite bulle à préserver.

On se dit que c’est comme un jardin secret, mais avec la porte ouverte si besoin. Avec notre appartement loué ensemble, on a construit notre routine bien agréable, avec des pièces séparées. Je ne supporte pas d’être observée quand je suis plongée dans un bon livre, et Anthony a besoin de calme lorsqu’il fait des recherches sur Orléans. L’un est à l’étage au calme et l’autre tranquille en bas. Et ça nous va très bien, on ne se sent pas coupable d’être chacun dans nos activités. On respecte l’intimité de l’autre, et on ne lui crée pas de désordre inutile.

Certains couples voyagent séparément, d’autres ne se retrouvent que le weekend. D’autres couples encore, ne vivent pas ensemble, mais sont tout de même un couple.

C’est intéressant de connaître la place qu’on laisse à l’autre quand il n’est pas présent. Parce que nous existons indépendamment de  l’autre, et nous ne voulons surtout pas l’oublier.

Assez admiratifs des couples fusionnels, nous ne pourrions pas être tout le temps collés l’un à l’autre. Ne rien faire l’un sans l’autre. Nous aurions un peu l’impression de perdre ce qui nous unit, les petites différences qui nous rapproche quand nous sommes ensemble. Pourtant nous nous aimons, et profondément. Mais voilà, vivre l’un sur l’autre reviendrait à ne faire plus qu’un, alors que notre couple est très complémentaire.

Nous ne souhaitons pas devoir demander à l’autre l’autorisation de sortir, nous ne voulons pas non plus devoir lui rendre des comptes, ni être pressé de questions sur nos agissements. On pense sincèrement qu’une relation repose sur la confiance, et on n’a pas besoin de poser plus de questions à l’autre car on sait ce qu’on doit savoir. Nous passons parfois des soirées chacun de nos côtés, sans qu’on s’inquiète sur ce que fait l’autre. Parfois c’est vrai, nous nous attendons pour dormir.

Pour être sûr que l’autre soit bien rentré. 

Et toi, est-ce que tu penses que la solitude a sa place dans un couple ? 

Beauté, Tous

Massage ayurvé…ayurvéquoi ?

Terminer l’année, la commencer… j’ai pu la terminer avec un test bien particulier. L’espace d’un instant, je me suis sentie petit beignet grassouillet sur une table de massage. Détendue, repue, apaisée… en plus je sentais l’huile de sésame ! Retour sur cette expérience bien particulière et ô combien originale !

L’ayurveda (de « ayûr », vie ou longévité, et « veda », science ou sagesse, en sanskrit) est la médecine traditionnelle indienne dont les origines remontent à plusieurs millénaires. On en retrouve les premières traces dans les Vedas, notamment l’Atharva Veda, qui mentionne plusieurs mantras de guérison et plantes curatives. Les premiers traités d’ayurveda qui nous soient parvenus, la Charaka Samhita, la Sushruta Samhita et l’Ashtanga Hridaya, auraient été rédigés avant l’ère commune. L’ayurveda s’est très tôt répandue vers l’Est et l’Ouest, inspirant les médecines traditionnelles chinoise, tibétaine, et grecque antique.

Le massage ayurvédique ( massage abhyanga ) , est à base d’huile. Massage traditionnel indien, il permet d’agir sur plusieurs plans… bien évidemment de détendre physiquement mais également d’apporter un bien-être psychique et un mieux-être énergétique. Il se pratique avec énormément d’huile, et complètement nu. Je suis une personne qui n’est pas du tout pudique, alors ça ne me dérangeait pas le moins du monde. Seulement vêtue d’un string de papier, je me suis étalée sur la table avec l’élégance que vous me connaissez.

En pratique

Valérie m’a d’abord posé quelques questions pour connaître mes habitudes, mon hygiène de vie, si je connaissais déjà ce genre de massage. Peu habituée à lâcher prise, j’ai avoué que j’avais eu beaucoup de mal à prendre plaisir lors des premiers massages que j’avais pu recevoir. Qu’on me touche était un peu compliqué, et j’ai besoin d’avoir grande confiance en la personne qui me masse.

Je me pose sur la table, il n’y a pas de musique afin que je me concentre totalement sur les sensations. 1 heure de détente, de palper rouler, de petits tapotements et de douceur infime. La table chauffe suffisamment pour que je n’ai pas froid, et une couverture est disponible si besoin ! Valérie a été très attentive à mes réactions, et même si le silence était de mise, je n’ai pas hésité à lui dire si un endroit me dérangeait ou si au contraire j’avais besoin d’une pression plus marquée.

Surprise au premier abord par différents touchers, j’ai pu découvrir un massage relaxant et reposant et qui n’avait pas grand chose à voir avec ceux pratiqués en cabinet esthétique. Quelques respirations sont placées lors de mouvements, et j’avoue que je me suis sentie vraiment vidée, mais dans le bon sens. La respiration semble être vraiment importante dans ce genre de pratique et je crois que c’est ce qui m’a vraiment marquée, le fait de lier respirations et touchers.

Je suis sortie de chez Valérie détendue, reposée mais surtout avec une énergie différente. Je ne sais pas comment trop l’expliquer, mais elle a exercé une sorte de pression sans me toucher et cela m’a permis de reprendre mon souffle. Comme si j’avais un étau sur la poitrine qu’elle avait fait s’envoler.

Le massage ayurvédique c’est pour qui ?

Tout d’abord pour ceux qui n’ont pas peur d’être nu. C’est vrai que cela peut être gênant si vous n’avez pas l’habitude et je peux comprendre que l’idée vous rebute. En vérité, vous oubliez assez vite votre nudité, et c’est vraiment un côté intime plutôt rassurant car Valérie sait vous mettre à l’aise sans émettre aucun jugement.

Pour ceux qui font du yoga, car Valérie est prof de yoga et allie sa pratique du massage aux bienfaits du yoga dans son travail. Ceux qui n’en font pas sont bien entendu les bienvenus, mais c’est vrai qu’il y a une partie énergétique très intéressante si on choisit de s’y pencher un peu.

Combien ?

Une séance totale dure entre 1h et 1h30 entretien préparatoire et massage inclus ! 90€ la séance d’1h30 et 425€ la carte de 5 séances valable un an de date à date. 

Coordonnées 

Alix Réflexologie 2 rue de la Lionne 45000 Orléans ( à deux pas de la place du Martroi ) .  Plus d’informations sur le site Pardes Yoga 

Pour prendre rendez-vous, contactez Valérie au 06 99 64 00 95.

Cuisine, Resto, Tous

La belle assiette, l’expérience gastronomique couverts en main !

Il y a un mois, avec La Belle Assiette, nous avons reçu un chef à domicile. L’occasion de valider son savoir-faire pour une toute nouvelle plateforme de chefs à domicile !

Bon, on vous l’avoue, nous connaissions déjà le chef Roberto Ortiz, donc nous savions que le moment serait à la hauteur ! Une prestation que nous avons dû noter très assidûment, puisqu’il était question de valider le chef pour le site La Belle Assiette ! Une expérience haut de gamme donc, puisque nous avons pu composer un menu à notre guise. Avec nos choix et nos goûts, nous avions demandé de revisiter un plat de la cuisine traditionnelle française, et d’inclure du safran dans le menu. Le reste était libre, et nous savions que Roberto saurait ajouter une touche créative à nos envies !

La Belle Assiette propose une prestation conviviale et personnalisable. Avec votre budget et vos goûts, vous choisissez une prestation ( à partir de 35€ ) et vous profitez d’un repas où vous n’aurez qu’à mettre les pieds sous votre table ! Libre à vous de choisir l’occasion, et de personnaliser votre repas ensuite. Un anniversaire, une demande en mariage, une saint valentin ? L’expérience reste assez originale pour qu’on s’en souvienne, et permet vraiment de laisser libre-court à vos désirs les plus gourmands. Les chefs sont sélectionnés selon votre ville, et vous pouvez rapidement vous mettre en appétit en regardant les menus déjà proposés par les chefs !

Avec ces contraintes, le chef nous a donc fait une proposition, que nous étions libres d’accepter ou pas.

AMUSE-BOUCHE

Amuses Bouches du moment

ENTRÉE

Matelote de fruits de mer au safran du gâtinais

PLAT

Blanquette de veau revisitée

DESSERT

Agrumes en déclinaison de textures et températures
 

Nous pouvons aisément discuter avec le chef, et comme dans un restaurant gastronomique, le chef annonce les plats ! C’est ce que nous avons le plus apprécié lors de ce repas, un vrai échange avec le chef, sans prétention mais avec une franche sympathie. Le chef amène les produits frais qu’il transformera ensuite, et c’était assez particulier et plutôt impressionnant d’avoir un homard à la maison. Grande première pour notre petit appartement !

Nos amis discutent, nous parlons des plats, et c’est vrai que c’est agréable et convivial de se retrouver autour d’une bonne table tout en sachant qu’on est à la maison. Pas de soucis pour boire au moins, nous n’aurons pas de mal à rentrer ! Le dîner se passe vraiment à merveille, et nous oublions presque que nous vivons un moment d’exception tant tout nous semble simple et dans une ambiance détendue. Les plats sont fins, raffinés, et le petit défi que nous avons lancé au chef Roberto Ortiz est largement relevé avec une blanquette de veau revisitée ! Tout est également dans la présentation, et tous les plats sont de vrais régals pour les yeux, autant que le palais. La matelote de fruits de mer a également reçu beaucoup de suffrages positifs, et les cuissons différentes n’ont en aucun cas altéré le goût et la saveur des fruits de mer… bien au contraire. Nous avons là un plat délicatement safrané, avec un clin d’oeil local puisque le safran provient du gâtinais !

Nous avouons ne pas forcément avoir eu le temps de prendre d’autres photos car nous étions bien occupés à manger ! Le photographe présent a été très discret et n’a pas gêné notre repas. Promis, les photos de nous que vous voyez ne sont pas surjouées, nous sommes vraiment comme ça quand nous partageons un repas. 

N’hésitez donc pas à vous faire plaisir ou à faire plaisir, en offrant à vos parents ou à vos amis un repas d’exception à domicile. 

 

Merci à La Belle Assiette, mais aussi à nos amis invités ce jour-là, Quentin et Yu. 

 





Culture, Resto, Tous, Visite express

Un weekend à Paris #hotelduoparis

Paris en décembre… un petit rêve de réalisé grâce à l’Hôtel Duo !

Nous aimons Paris pour son côté culturel, mais nous ne connaissions pas la ville avec les lumières de fin d’année ! En face du BHV, chez Hotel Duo Paris, nous avons pu profiter d’un confort 4 étoiles et d’une petite parenthèse bien agréable en cette période chargée !

Bien surpris de la localisation de l’hôtel où nous étions invités, nous avons pu nous rendre compte de son emplacement idéal lors de nos sorties. En face du BHV, où nous n’avons pas manqué de faire un tour, il y a quelques points de restauration autour, des friperies où je n’ai pas eu le temps de mettre mon nez ( et heureusement pour mon compte en banque ! ) , et une station de métro à 5 minutes ! Et le plus beau, nous sommes arrivés très tôt le matin, et nous avons pu profiter d’une place de l’hôtel de ville complètement vide… une ville endormie et un Paris que nous avons redécouvert, à l’heure hivernale ! Le quartier du marais est un quartier de Paris en pleine effervescence, et c’était un réel plaisir de résider en son coeur ! Toutes les activités touristiques n’étaient pas bien loin !

 

 

L’hôtel Duo Paris offre plusieurs chambres et suites, pour un séjour cocooning où tout est pensé pour lâcher du lest ! Le personnel est très agréable, et se rend disponible ! Ce qui nous a le plus charmé reste la décoration, moderne et élégante ! Plusieurs fauteuils sont installés au rez-de-chaussé et forment de ravissants espaces où il est possible de venir prendre un café, le temps d’un rendez-vous ou de se poser plus longtemps lors d’un tea time, le samedi et dimanche à partir de 15h ! Charmé par le patio à ciel ouvert, nous avons profité de retrouvailles avec notre amie Eugénie, pour nous permettre quelques photos ! Lors de votre séjour, un cocktail de bienvenue vous sera offert, ainsi qu’une petite réduction au BHV, situé juste en face ! Hotel Duo Paris propose également un service fitness et sauna, pour ceux qui voudraient lier détente et sport lors de leur séjour parisien !

 

Motivés et fringants le samedi matin, nous avons décidé de grimper jusqu’au Panthéon ! Un petit tour qui se passait très bien jusqu’à ce qu’on nous évacue pour manifestation. Nous sommes donc sortis par derrière, et un crachin assez désagréable commençait à se faire sentir ! Un peu dommage, mais nous reviendrons certainement pour en apprendre davantage sur ce lieu, dont les transformations architecturales sont impressionnantes ! Jadis monument religieux, la Panthéon est devenu un endroit qui célèbre et rend hommage à plusieurs personnalités.

Y sont notamment inhumés VoltaireJean-Jacques RousseauVictor HugoLouis BrailleSadi CarnotÉmile ZolaJean JaurèsJean MoulinJean MonnetPierre et Marie CurieAndré Malraux ou encore Alexandre Dumas, qui y fait son entrée en 2002Germaine TillionGeneviève de Gaulle-AnthoniozJean Zay et Pierre Brossolette y font leur entrée le Simone Veil, accompagnée de son époux Antoine Veil, y sont inhumés depuis le 1er juillet 2018  Wikipédia

Nous avons pu tester une expérience inédite au Panthéon, incontournable pour les passionnés des écrans que nous sommes !  Grâce à la réalité virtuelle, vous pourrez assister au discours de Clémenceau, qui a d’ailleurs une exposition dédiée à l’intérieur du monument ! L’expérience est incluse dans le prix du billet et dure 7 minutes et est accessible jusqu’au 10 février, le mercredi et samedi uniquement. Plus d’infos ici. 

11 novembre 1918. 16h00. Séance 129.
Clemenceau proclame l’armistice à l’Assemblée Nationale et délivre le
monde du conflit qui l’empoisonne depuis 4 ans. Face à lui, animés par une
joie immense, se pressent députés, journalistes, parisiens… Et vous.

Par la suite, nous avons mangé dans un restaurant de teppannyaki, une plaque chauffante japonaise, qui n’est pas sans rappeler une scène culte du film l’aile ou la cuisse ! Nous vous conseillons le Kagayakiau 79 boulevard Beaumarchais dans le 3ème,pas loin de la place des Vosges ! Vous pourrez vous attabler au comptoir si vous avez de la chance, afin de profiter du spectacle gourmand qui se joue devant vous. Le midi, les menus sont à partir de 16€ et sont très généreux, le restaurant comptait beaucoup d’habitués lors de notre passage, ce qui est un très bon signe en général !

Le reste de l’après-midi, nous l’avons passé à découvrir le quartier Bastille avec Anne, une amie ! Un bar à l’ambiance tamisée nous a accueilli, Chez Popeille au 15 rue de Charonne, alors que nous sortions juste du château éphémère, une boutique Ghibli officielle, qui n’est ouverte qu’à une période de l’année. Inutile de vous donner l’adresse car la boutique change de localisation avec les années. Quelques goodies en poche, un jeu de cartes collector Chihiro et un pins totoro ( 25  e le tout ! ) , et j’étais heureuse ! Anthony a pu se faire plaisir en découvrant une petite venelle cachée dans le coin et en dénichant une carte postale exclusive d’Orléans chez un bouquiniste.

Merci beaucoup à Hôtel Duo Paris pour son accueil ! C’était un réel plaisir de passer un weekend en ces murs, et de découvrir Paris autrement. 

Des idées d’activités à faire à Paris ?