Mariage, Tous

Prendre un WeddingPlanner ou pas ?

Un Wedding Planner, vous connaissez ? Oui oui, c’est organisateur de mariage en français, mais en anglais on est d’accord que ça sonne mieux ?

 

Tatatataaaaaaaaaaaa tatatataaaaaaaaa ( comment ça vous ne reconnaissez pas l’air de la marche nuptiale ? ) Pour notre mariage, on a hésité à faire appel à une wedding planneuse. Dans notre tête, ça n’était pas très clair ! On pensait à tous les films sur le mariage qu’on avait vu, et les mariages sublimes dans les films américains. Mais nous ne sommes pas américains, et on devait en avoir le coeur net : est-ce que c’était possible, financièrement, une wedding planneuse ? 

Maintenant, tout est possible. D’une organisation complète à partielle, voire à la présence juste pour le Jour J. C’est pour cette option qu’on a opté. L’agence par laquelle nous passons permet la formule Jour J , et reprend les prestataires quelques semaines à l’avance. Deux personnes sont présentes et donnent les tops, s’assurent que tout se déroule comme prévu, et prévoient toutes les petites contrariétés possibles. En clair, si il se passe quelque chose d’imprévu, nous ne voulons pas être au courant. On se dit que c’est bien le seul jour de notre vie où on peut se permettre d’acheter notre tranquillité, et on ne va pas se gêner. Les Wedding Planneuses agissent comme des anges, elles préviennent tous les petits désastres possibles ( un retard, un oubli, un invité perdu ) pour qu’on ait à se soucier de rien et pour profiter pleinement de notre journée de mariage. Niveau budget, comptez un peu plus de  1000 €. 

 

En résumé : on choisit les prestataires de A à Z ( le traiteur, la décoration, le lieu, le coiffeur, la tenue etc… ) et le Jour J, on se laisse faire, nos anges viennent installer et coordonner le jour J et partent une fois la fête bien lancée. Le lendemain, elles reviennent tout ranger et on repart marié et le coeur léger ! 

 

On a choisi l’agence Save Your Date  qui nous a très bien reçus. En plus d’être sympathiques, Cécile et Garance sont très professionnelles, et n’ont pas hésité à répondre à toutes nos questions, sans tabou. On leur confie notre mariage sans hésiter, et on se sent déjà moins stressé, à presque -1 an du mariage !

On remercie notre amie Eugénie Cabanis, qui nous avait fait une séance photo il y a un an maintenant ! On avait pris pour thématique le mariage, on ne sait pas pourquoi…peut-être qu’au fond de nous, nous savions déjà ? 

 

Cuisine, Patrimoine, Tous

Vrais gourmands et testeurs pour Mets Vins

Du vin, et de l’épicerie fine ? Ha ça nous parle, et ça nous a fait très plaisir d’être sélectionnés pour tester le concept via Keeniz ( plateforme d’influencers à laquelle nous appartenons )

Mets Vins, c’est une offre de box qui te fait découvrir une région de la France, avec des produits locaux et des spécialités. On peut s’abonner pour une durée à définir comme une box normale, ou bien acheter les box séparément, selon la région qui nous intéresse. Celle que nous avons reçu était « terroir français » et avait pour thème la Bourgogne !

Mets Vins est une box surprise mensuelle qui fait voyager les papilles vers le meilleur des vignerons et artisans des régions de France.
Le but de Mets Vin est de faire découvrir des spécialités régionales authentiques issues du savoir faire des petits producteurs français.
www.metsvins.eu

TERROIR FRANÇAIS   Partez à la découverte du terroir français autour d’un accord mets et vin issu de nos régions
ENTRE DEUX VINS    Deux bouteilles singulières pour apprécier la richesse du patrimoine viticole français.
L’EXCELLENCE   Un accord mets et vin de prestige pour un moment d’ exception
  • Le colis est très bien emballé, et il tient dans la boîte aux lettres ! En plus d’un film plastique noir, il y a un papier bulle pour éviter les chocs liés au transport. Le colis est plutôt lourd, et on a hâte de voir ce qu’il contient…

    Composition de la box Terroir Français made in Bourgogne

    – Vin Rouge Bourgogne Pinot Noir
    – Rillettes pur porc du Morvan
    – Confiture de Mûre
    – Deux nonnettes
    – Anis de Flavigny

     

    On connaît plutôt bien la région de la Bourgogne, puisque Anthony y allait souvent en vacances car il a une maison de famille près de Clamecy. La Bourgogne est donc notre première destination de vacances, et nous apprécions beaucoup cette région, chargée d’histoire et au patrimoine très intéressant. Niveau nourriture, Anthony profite de cette région pour déguster le fameux boeuf bourguignon et moi je prends un verre de Chablis.

    Le vin rouge, on va le garder pour une grande occasion… La confiture de mûre c’est Anthony qui la prend au petit déjeuner, et il pense que ça s’accorderait bien avec des crêpes ! Les nonnettes, c’est mon péché mignon à moi, puisqu’il y a sensiblement les mêmes en Sologne, région dont je suis originaire. Niveau douceur et retour en enfance, on pense qu’on avait déjà mangé des anis de Flavigny, qui sont des bonbons incroquables, à la saveur bien particulière. Et bien entendu, le produit qu’on a fini en premier : les rillettes ! Très douces et à la texture agréable, sur du pain croquant c’était parfait !

    Découvrir une région en mangeant, c’est un très bon plan, et on a adoré tester cette box qui fait marcher l’économie locale française ! Pour le prix, 29,90€ , on se dit qu’on voudrait même découvrir d’autres régions… La drôme provençale, le Languedoc

    En attendant vous pouvez retrouver la Bourgogne en cliquant ici  🙂

    Merci à Mets Vins et Keeniz pour cette belle collaboration !

 

Sport, Tous

Bubble Bump et balai-ballon, ça ne vous dit rien ?

« Allez viens, ça va être sympa!  » Oui oui, on n’en doutait pas, mais on ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Le Bubble Bump c’est une activité fun dans un ballon selon nos recherches google, et le balai-ballon, ça ressemble  à du football mais sur glace. On était bien avancé.

On a commencé par le balai-ballon, et il a fallu qu’on franchisse notre première appréhension. Une fois tombés tous les deux, sur les fesses ou sur les genoux, nous n’avions plus peur de rien ! Il faut s’armer de patience, et tenir sur ses deux jambes pour bien évoluer sur la glace. Pas de patins aux pieds, mais un casque sur la tête tout de même ! La glace, travaillée avant par les patineurs, ne glisse pas tant que ça ! Une fois habitués, on s’amuse vraiment bien et on a très vite chaud … Courir sur la glace n’est pas facile, et le balai dans la main encore moins !

Une super course en Bubble Bump nous a bien fait rire. On apprend à tomber au début, et on est protégé de toute façon, la boule rebondit bien, et c’est une course à la Mario Kart ! Pour info, nous sommes les deux à l’extrémité droite au départ. On vous laisse juge de cette course perchée !

Le Bubble Bump est avant tout un sport pratiqué sur terrain synthétique et s’apparente à du football d’intérieur. Deux équipes se défient sur un terrain réduit, les joueurs « enfilent » une bulle de protection et foncent pour marquer le plus de but ! Finalement, à la patinoire il est déjà tellement difficile de tenir sur ses jambes que le principe a été « légèrement » modifié pour proposer quelque chose de fun et c’est très réussi. Un parcours, des obstacle, des chutes et une ambiance plus que réussie, ne manque que le chrono pour donner un peu de challenge entre les participants !

Vous pouvez pratiquer le Bubble Bump à Fleury les Aubrais, au SoccerPark : plus d’informations ici. 

En résumé, on s’en tire avec des courbatures, quelques bleus bien placés et l’envie de recommencer ! 

Blabla, Mariage, Tous

Les premiers essayages ( et les premières confidences )

Ca y est, le rendez-vous tant attendu approche, et je vais enfin pouvoir me rendre compte de ce à quoi je ressemble avec une longue traîne et une couleur virginale.

Je suis allée chez Ophélie Mariage, pas très loin du lieu où nous résidons et en face du magasin Esprit. Une très belle boutique, où j’ai souvenir d’être passée lors d’essayages de mariées, en me disant qu’un beau jour peut-être, ce serait mon tour. Quand je suis allée prendre le rendez-vous, pas bien à l’aise, j’ai tout de suite été impressionnée. Par les étoffes, par ces robes immenses que je ne me voyais pas porter, et par la jolie femme qui essayait devant moi… Un port de reine, un chignon déjà fait et une silhouette enviable, j’étais un peu mal à l’aise face au miroir, toute engoncée encore dans mon manteau d’hiver. 

Quand je me suis vue en robe de mariée 

C’est assez étrange de dire ça, mais me marier n’a jamais été la quête de ma vie, ni un objectif à cocher sur une liste. J’ai tout de même été très surprise de voir que ça m’allait bien. Je n’ai jamais été contre le mariage, mais je ne me suis jamais déguisée en mariée petite, et je n’ai jamais passé des heures à imaginer ma première danse. Je comprends cependant que le mariage puisse être une passion, puisque j’ai des amies qui m’aident énormément en m’envoyant tout ce qu’elles trouvent qui a un lien plus ou moins proche avec le mariage. Me marier me fait plaisir, et c’était obligatoire en me mettant sérieusement avec Anthony, puisqu’il voulait absolument se marier. Forcément, je n’ai pas dit non, et j’ai été ravie de voir que le mariage reste vraiment important pour quelques uns.

Vous avez pris des sous-vêtements d’essayages ? 

Pardon ? Euh c’est-à-dire ? Je n’avais pas prévu de mettre des sous-vêtements particuliers moi ! Heureusement, on pouvait m’en prêter au magasin ! Dans la pratique, un soutien-gorge sans bretelles est de rigueur, et une culotte pas trop moche ( ça c’est plus personnel, mais je ne voulais pas avoir une culotte de mamie devant la dame des essayages ) . J’avais donc opté pour un boxer invisible pour être tout confort.

C’est prévu pour quand ?  Vous savez le lieu ? Et le nombre d’invités ?  Mariage civil ou religieux ? Et c’est votre futur qui vous accompagne aux essayages là ? 

Mode automatique : mai 2018 / Oui mais on est trop d’invités donc on va devoir changer / On est en train de réduire la liste peut-être , mais pas une nouba à 200 personnes, on n’a pas le budget pour ça, et on préfère n’inviter que des gens qu’on aime et qu’on voit régulièrement / Les deux.  Non, c’est mon frère qui est mon témoin.

Vous avez une idée du thème ou des couleurs du mariage ?

Quelque chose qui nous représente, et qu’on pourra facilement faire nous-mêmes avec l’aide de nos témoins et de nos demoiselles d’honneur et best men. Du floral avec de l’authentique, des bouts de bois avec de la toile de jute, des gypsophiles, des bocaux en verre, de la récup. Si si , je suis sûre que tu vois très bien. J’ai appelé ça « champêtre authentique » , mais on dit aussi « bohème rétro » « hippie moderne » « vintage tralala sauce midinette supplément émotion ». Pour les couleurs, on n’impose rien à personne, parce qu’on sait que certaines couleurs ne vont pas à tout le monde, et le but de notre mariage n’est pas de mettre nos invités mal à l’aise. Peut-être juste les témoins, et encore !

Cette robe vous va à merveille ! Ha si si , elle vous met vraiment en valeur ! 

« Alors c’est ça le secret de toutes les mariées ? » – Oui, j’appelle ça la zone de sécurité ! 

Quand je vois le prix de la robe sur laquelle j’ai flashé 

Quand la conseillère adorable me note les références, alors que j’étais venue faire des essayages pour voir quels modèles allaient m’aller … parce que c’est ma maman qui va me faire ma robe de mariée.

Et oui ! J’avoue que c’était assez délicat, car je me suis présentée au rendez-vous en stipulant clairement que je voulais essayer des modèles histoire de me faire une idée sur ce qui m’allait ou pas, sans aucunement mentionner un achat prévu. J’espère que la conseillère ne m’en voudra pas, et que je ne lui ai pas fait perdre trop de temps… A la fois, j’avais un peu peur de lui dire « on vient pour essayer mais on ne compte pas du tout acheter ». Certains jugeront la pratique peu honnête, mais je ne voyais pas comment faire autrement. Si la conseillère passe par le blog, je ne suis qu’excuses plates et sincères…

J’espère que cet article vous aura plu, et que ça ne vous dérange pas que le blog prenne un tournant mariage un peu plus marqué avec le temps… 

 

 

!

Resto, Tous

La Mangeoire, le petit nid ouvert le lundi !

On est lundi. On a faim. Et on a oublié la pizza du lundi soir au Drive… Pas grave, on va chercher une adresse sur Internet ! Cela fait un moment qu’Anthony m’en parle, il l’a testé il y a quelques années, et il voulait me le faire découvrir. Ça tombe bien , car sur Orléans, un restaurant ouvert le lundi, c’est un peu la perle rare !

Pas très loin de chez nous, la Mangeoire est tenu par un passionné ! Un franc parler sympathique et un accueil au top, on se sent tout de suite à l’aise dans ce décor façon bistrot. La carte sur ardoise se trouve directement au mur, et la tartine en est la spécialité. Un choix de vin nous est également proposé, mais c’est sur le dessert que je louche, surtout quand je vois la mention fait maison ! Les tables sont assez serrées, et il ne faut pas avoir peur de manger avec son voisin. Nous on adore les coins chaleureux comme celui-ci, et la banquette est très confortable ! Cela reste tout de même un lieu assez prisé et vite rempli, alors on ne peut que vous conseiller de réserver, c’est plus prudent.

 

Anthony sait vite ce qu’il prend, une tartine ! Il a vu reblochon, il est conquis rapidement. Moi j’ai bien envie de tester une salade, les températures qui remontent me donnent envie de manger du poisson, et je demande des précisions sur la grosseur de la salade. Inutile de vous dire que je n’ai pas pu la finir ! 

Anthony : La tartine est énorme, bien complète et consistante ! Le pain grillé est craquant, il est juste parfait, comme dans mes souvenirs. Le rapport qualité prix est du tonnerre, et à mon grand plaisir, on ressentait bien le fromage ( surtout le fromage !!! ) Je n’ai pas eu la place pour le dessert comme Noémie.

Noémie : La salade est vraiment fraîche, l’avocat a du goût et les pétoncles qui accompagnent le saumon ne sont pas de trop. Comme vous le voyez, elle est énorme, et la déception ne faisait pas partie de l’addition ! Pour la crème brûlée, j’avoue que c’est mon dessert préféré et que j’étais obligée d’en prendre une, car l’air de rien, elle ne figure pas à toutes les cartes.

La Mangeoire 

28 rue du Poirier – 45000 Orléans

Réservation conseillée : 02 38 68 15 38

Ouvert du lundi au samedi de midi à 14h et de 19h à 22H30.

Site internet / Facebook